Gestionnaire d'options

casm173
HID_Options_Manager
Contenu
Le gestionnaire d'options permet de modifier la fonctionnalité de votre système. Vous pouvez facilement installer et désinstaller des options modifiées spécifiques.
La configuration de type Disponibilité avancée permet d'installer ou de désinstaller une option uniquement à partir du serveur d'arrière-plan. Vous pouvez afficher les options et les descriptions du serveur d'applications.
Les fenêtres du gestionnaire d'options répertorient les applications pouvant être modifiées, les options de ces applications et, le cas échéant, les valeurs associées aux options. Elles fournissent également une description et le statut (installée ou désinstallée) de chaque option.
Vous pouvez installer ces options de personnalisation en même temps que le reste du produit ou vous pouvez installer l'une quelconque ou toutes les options ultérieurement. Certaines options sont automatiquement installées lorsque vous installez l'application qui les utilise. Vous pouvez également modifier les valeurs d'options installées à tout moment.
Selon votre rôle, vous pouvez ne pas avoir accès à toutes les options
.
L'installation ou la désinstallation d'une option requiert le redémarrage du service de l'
Interface xFlow
et des services CA SDM. Pour la configuration de disponibilité avancée, toutes les options ne requièrent pas le redémarrage de tous les serveurs.
Options d'archivage et de purge
Option
Description
busy_agent_threshold
Cette option contrôle le seuil de traitement des demandes destinées à exécuter la purge et l'archivage. Pour plus d'efficacité, les demandes présentes dans la file de traitement en arrière-plan doivent être traitées lorsque le système est faiblement sollicité (heures creuses). Le champ Valeur de l'option permet de spécifier le nombre d'agents occupés sous forme de pourcentage. Par exemple, si la valeur de l'option est définie sur 70, le système commence à traiter les demandes présentes dans la file de traitement en arrière-plan lorsque le pourcentage d'agents occupés est inférieur à 70 % du total des agents du système.
Le champ Valeur de l'option définit la variable NX_BUSY_AGENT_THRESHOLD qui se trouve dans le fichier NX.env.
default_schedule
La valeur de l'option définit le calendrier par défaut (entrée de planning) utilisé par les règles d'archivage et purge. Si la valeur de l'option est définie sur une entrée du planning incorrecte ou vide, la règle n'est pas exécutée avec la valeur du calendrier.
Le champ Valeur de l'option définit la variable NX_DEFAULT_SCHEDULE qui se trouve dans le fichier NX.env.
rule_history_length
La valeur de l'option indique le nombre maximum d'enregistrements d'historique des règles enregistrés dans la base de données.
La valeur de l'option est extraite au démarrage par le processus d'archivage et de purge. La valeur par défaut de cette variable est 50, ce qui signifie que 50 des enregistrements les plus récents de l'historique des règles sont conservés.
Le champ Valeur de l'option définit la variable NX_RULE_HISTORY_LENGTH qui se trouve dans le fichier NX.env.
Options du service d'informations sur les actifs
Option
Description
allow_exceed
Chaque actif/élément contient un champ Nombre maximum de parents. Le nombre de parents contenus dans un actif/élément ne peut pas dépasser le nombre maximum de parents. L'installation de cette option permet de dépasser le nombre maximum de parents.
allow_unrestricted_asset_upd
Si l'option est installée, les utilisateurs peuvent complètement modifier des éléments d'actifs/de configuration détenus par CA Asset Portfolio Management. Si elle n'est pas installée (par défaut), seul un nombre limité de champs de l'enregistrement d'actif/d'élément peuvent être mis à jour.
Options du journal d'audit
Ces options contrôlent l'enregistrement des activités sur les partitions de données, les demandes de changement/demandes client et les demandes. Si ces options sont installées, une entrée de journal d'audit est créée pour chaque mise à jour de champ et chaque opération d'insertion. L'opération à contrôler est définie à l'aide des options suivantes :
Option
Description
audit_ins
Contrôle l'insertion.
audit_upd
Contrôle les mises à jour des champs.
Options de CA CMDB
Option
Description
allow_updates_to_inactive_ci
Indique s'il faut autoriser la mise à jour des éléments de configuration. La valeur par défaut est NON (nouvelle installation) ou OUI (mise à niveau du produit). Pour désinstaller cette option, cliquez sur Modifier, Désinstaller, Actualiser. Ensuite, arrêtez et redémarrez le serveur CA SDM.
allow_updates_to_superseded_ci
Indique s'il faut autoriser la mise à jour des éléments de configuration remplacés. L'option par défaut est NON. Pour désinstaller cette option, cliquez sur Modifier, Désinstaller, Actualiser. Ensuite, arrêtez et redémarrez le serveur CA SDM.
ci_filter
Indique s'il faut rechercher des éléments de configuration dans la page Liste des éléments de configuration. La valeur par défaut est OUI. Si l'option n'est pas installée, le filtre de recherche des éléments de configuration n'a pas de valeur initiale. Pour désinstaller cette option, cliquez sur Modifier, Désinstaller, Actualiser. Ensuite, arrêtez et redémarrez le serveur CA SDM.
ci_hierarchy_levels
Indique le numéro des niveaux (profondeur) pour rechercher des services du dépendant pour les éléments de configuration. Les valeurs valides sont des entiers compris entre 0 (zéro) et 9 (neuf).
cmdb_model_class_inconsistency
Avertit, empêche ou autorise les incohérences entre la classe de CI et la classe qu'un utilisateur a spécifiée dans le modèle de CI facultatif.
  • Empêcher
    Empêche l'enregistrement du CI et affiche un message d'erreur.
  • Autoriser
    Permet de maintenir la cohérence entre la classe et la classe du modèle.
    Remarque :
    Utilisez cette option à des fins de rétrocompatibilité avec les versions antérieures du produit, comme CA SDM r12.6.
  • Avertir
    Met à jour le journal standard (stdlog) en y ajoutant un avertissement et permet l'enregistrement. Utilisez cette option pour, par exemple, passer d'Autoriser à Empêcher.
Valeur par défaut :
Empêcher
cmdb_versioning_maxrows
Spécifie le nombre maximum d'entrées du journal d'audit et de l'historique des demandes de changement affichées dans l'onglet Contrôle de version.
Valeur par défaut :
400
critical_service_relationship
Définit un type de relation pour identifier des services du dépendant pour les éléments de configuration. Vous pouvez définir plusieurs relations séparées par une virgule. Par exemple, prend en charge>, est géré par.
Options de flux de travaux de CA Process Automation
Option
Description
caextwf_eem_hostname
Spécifie le nom du serveur CA EEM. Par exemple,
http://<workflow_hostname>
identifie l'hôte d'authentification
.
Vous installez caextwf_eem_hostname uniquement si vous avez configuré CA Process Automation de sorte à utiliser CA EEM en tant que serveur d'authentification. CA SDM utilise cette valeur pour transformer un nom d'utilisateur et un mot de passe en un jeton CA EEM. Ainsi, le nom d'utilisateur et le mot de passe ne sont pas transmis en texte simple sur via l'HTTP.
Si l'installation de CA Process Automation n'utilise pas CA EEM, ne placez pas de valeur dans l'option caextwf_eem_hostname et n'installez pas caextwf_eem_hostname. La définition d'une valeur incorrecte ou l'installation inutile de caextwf_eem_hostname quand ce n'est pas nécessaire entraîne l'échec de l'intégration.
caextwf_endpoint
Spécifie l'URL qui pointe vers les services Web de CA Process Automation en incluant le nom d'hôte de CA Process Automation, son port et le chemin obligatoire /itpam/SOAP.
Par exemple,
http://<workflow_hostname>:<workflow_tomcat_port>/itpam/soap
identifie le terminal. Si votre implémentation utilise CA EEM, l'installation de l'option caextwf_eem_hostname est requise pour l'intégration de CA Process Automation et CA SDM.
caextwf_log_categories
Spécifie une liste, séparée par des virgules, de noms de catégorie de journal d'instance de processus de CA Process Automation à afficher sous l'onglet des tâches de flux de travaux de demandes, de demandes de changement et de demandes client de CA SDM. Par exemple,
Operator,Response,MyOwnCategory
fournissent trois catégories de journaux.
Vous installez caextwf_log_categories selon les décisions opérationnelles du personnel chargé de la conception des processus de CA SDM et de CA Process Automation. Cette option ajuste les données par défaut qui apparaissent dans l'onglet Tâches du flux de travaux pour les demandes, les demandes de changement et les demandes client.
Quand vous installez l'option caextwf_log_categories, tous les messages du journal d'instance de processus de CA Process Automation de la catégorie Processus et des catégories spécifiées apparaissent dans l'onglet Tâches de flux de travaux. Quand vous n'installez pas caextwf_log_categories, seuls les messages du journal d'instance de processus de la catégorie Processus de CA Process Automation apparaissent dans l'onglet Tâches de flux de travaux.
Pour plus d'informations sur les catégories de messages de journal prédéfinis de CA Process Automation et sur la définition des catégories de messages personnalisés, reportez-vous à la documentation de référence de CA Process Automation.
caextwf_processdisplay_url
Spécifie la procédure à suivre pour lancer un instantané graphique à partir d'une instance de processus CA Process Automation en fournissant le nom d'hôte et le chemin d'accès /itpam/Web.jsp?page=runtimeeditor&ROID= obligatoire.
Par exemple,
http://<workflow_hostname>:<workflow_tomcat_port>/itpam/Web.jsp?page=runtimeeditor&ROID=
lance un instantané d'une instance de processus. Dans l'onglet Tâches du flux de travaux d'une demande, de la demande de changement ou de la demande client, l'utilisateur sélectionne Afficher le processus pour visualiser l'instantané.
L'installation de l'option caextwf_processdisplay_url est requise pour que l'intégration entre CA Process Automation et CA SDM fonctionne correctement.
caextwf_retry_count
Spécifie le nombre de fois où les événements de flux de travaux joints par CA PAM peuvent être redéclenchés pour relancer les événements dont l'état est Inconnu(e). La valeur par défaut du nombre de tentatives est 3 et ce paramètre doit être compris dans la plage [1-20].
caextwf_retry_interval
Spécifie l'intervalle (en minutes) entre chaque tentative de redéclenchement des événements de flux de travaux CA PAM inconnus. La valeur par défaut est 10 et ce paramètre doit être compris entre 10 et 999.
caextwf_worklist_url
Spécifie le chemin d'accès de l'instance de processus en fournissant le nom d'hôte et le chemin d'accès obligatoire /itpam?page=tasklist. Par exemple,
http://<workflow_hostname>:<workflow_tomcat_port>/itpam?page=tasklist
permet aux utilisateurs CA SDM de consulter la liste des instances de processus CA Process Automation pour lesquelles une action est requise de leur part. La liste apparaît dans CA Process Automation quand l'utilisateur de CA SDM sélectionne un lien associé à une tâche répertoriée dans l'onglet des tâches de flux de travaux d'une demande, d'une demande de changement ou d'une demande client.
L'installation de l'option caextwf_worklist_url est requise pour que l'intégration entre CA Process Automation et CA SDM fonctionne correctement.
caextwf_ws_password
Spécifie le mot de passe administratif associé au nom d'utilisateur de CA Process Automation de l'option caextwf_ws_user. CA SDM utilise le nom d'utilisateur et le mot de passe pour accéder aux fonctions de service Web de CA Process Automation afin d'effectuer des activités d'intégration telles que la sélection de formulaires de demande de démarrage ou d'informations de définition ou d'instance de processus.
L'installation de l'option caextwf_ws_password est requise pour l'intégration de CA Process Automation et CA SDM. Le mot de passe et le nom d'utilisateur spécifiés requièrent l'accès approprié à CA Process Automation. Toutefois, il n'est pas nécessaire pour CA SDM d'utiliser le nom d'utilisateur et le mot de passe pour l'authentification.
caextwf_ws_user
Spécifie le nom de l'administrateur de CA Process Automation associé au nom d'utilisateur CA Process Automation à partir de l'option caextwf_ws_password. CA SDM utilise le nom de l'utilisateur et le mot de passe pour accéder aux fonctions de service Web de CA Process Automation afin d'effectuer des activités d'intégration. Les activités d'intégration incluent la sélection des formulaires de demande de démarrage, la sélection des informations de définition de processus ou le lancement des instances de processus.
L'installation de l'option caextwf_ws_user est requise pour l'intégration de CA Process Automation et CA SDM. Le mot de passe et le nom d'utilisateur spécifiés requièrent l'accès approprié à CA Process Automation. Toutefois, il n'est pas nécessaire pour CA SDM d'utiliser le nom d'utilisateur et le mot de passe pour l'authentification.
Configuration des accords sur les niveaux de service
Options de CA Service Catalog
Pour activer l'intégration du self-service, installez les options suivantes :
Option
Description
casc_aty_sync
Spécifie le type de journaux d'activité à synchroniser de CA SDM vers CA Service Catalog. Si ce champ est vide, les journaux d'activité de type Journaliser un commentaire sont synchronisés.
Pour synchroniser d'autres types de journal d'activité (comme Escalader ou Mettre à jour le statut), entrez les codes de type de journal respectifs, séparés par une virgule.
casc_endpoint
Spécifie l'URL des services Web de CA Service Catalog.
Format :
http:// : /usm/services
casc_session_timeout
(Facultatif) Spécifie le temps en minutes pendant lequel la session de services Web de CA Service Catalog sera mise en cache.
Plage :
20 à 60 minutes.
casc_user
Spécifie le nom d'utilisateur de l'administrateur de CA Service Catalog qui est responsable des appels de service Web vers CA Service Catalog.
Cet utilisateur doit exister dans l'instance CA EEM par rapport à laquelle CA SDM est configurée.
casc_user_password
Spécifie le mot de passe de l'utilisateur CA Service Catalog tel qu'entré dans l'option casc_user.
casc_ws_retry
(Facultatif) Spécifie le nombre de nouvelles tentatives de synchronisation d'une mise à jour de ticket CA SDM (journaux d'activité/pièces jointes/statut) avec CA Service Catalog en cas d'échec.
Entrez -1 pour essayer indéfiniment jusqu'à ce que la synchronisation réussisse. En tant qu'administrateur système, vous pouvez définir l'intervalle après lequel une mise à jour échouée d'un ticket doit être retentée.
Exécutez la commande suivante pour définir l'intervalle :
pdm_options_mgr -c -a pdm_option.inst -a option.inst -s NX_CASC_RETRY_INTERVAL -v [intervalle en minutes]
Par défaut, cet intervalle est défini sur 15 minutes. Si vous ne définissez aucune valeur ou spécifiez une valeur non numérique pour cette variable, la mise à jour échouée est réessayée en fonction de l'intervalle par défaut (15 minutes).
Plage :
-1 à 50
casc_integrated
Active l'intégration du self-service.
Options d'appel au centre de services
Option
Description
call_service_desk_default_phone_number
Installez cette option et spécifiez le numéro de téléphone du centre de services pour que les utilisateurs mobiles puissent l'appeler à partir de leur mobile.
call_service_desk_mobile_enable
(Installé par défaut) Permet aux utilisateurs mobiles de contacter le centre de services à partir de leur mobile. Le numéro du centre de services peut être spécifié à l'aide de l'option
call_service_desk_default_phone_number
ou
call_service_desk_tenant_phone_number_field
(en cas d'hébergement multiclient).
call_service_desk_tenant_phone_number_field
(Applicable si l'hébergement multiclient est activé) Installez cette option et définissez la valeur sous la forme phone_number ou alt_phone, telle que spécifiée dans la page de détail du client hébergé. Cette option permet aux utilisateurs mobiles du client hébergé d'appeler le centre de services au numéro spécifié, à partir de leur mobile.
Pour plus d'informations, les utilisateurs de l'application mobile CA SDM peuvent consulter la section Appel au centre de services à partir de votre appareil mobile.
Options du gestionnaire de demandes de changement
Option
Description
asset_only_one_chg
Empêche l'association d'actifs à plusieurs demandes de changement actives.
Category_Defaults
Remplit automatiquement certains champs d'une page de détail de la demande de changement lorsque l'utilisateur sélectionne une catégorie.
Une catégorie peut avoir un type, un destinataire, un groupe et une organisation/activité par défaut. Lorsque cette option est activée, les champs correspondants de la page de détail de la demande de changement sont renseignés avec les valeurs par défaut de la catégorie si l'utilisateur ne les a pas remplis manuellement. Si ces valeurs sont saisies par l'utilisateur, la règle par défaut ne s'applique pas.
chg_allow_sla_downgrade
Modifie le comportement de l'option chg_sla en permettant au système de mettre automatiquement à niveau le type de service d'une demande de changement.
L'option chg_sla sélectionne le meilleur type de service parmi plusieurs attributs de demande de changement mais ne peut pas remplacer le type de service de la demande de changement en cours par un type de niveau inférieur. Si cette option est installée, les types de service de tous les attributs concernés sont évalués chaque fois que l'un des attributs change. Le type de service du plus haut niveau trouvé est retenu, même si ce dernier est inférieur au type de service en cours.
Le type de service ayant la plus petite valeur de classement est considéré comme le meilleur service. Si tous les types de service sont considérés comme égaux au niveau du classement (y compris les types de service ayant une valeur de classement nulle), le premier type de service créé dans la base de données est sélectionné.
L'option chg_sla doit être installée pour que cette option fonctionne correctement.
Evénements automatiques
Joint automatiquement des événements aux demandes de changement récemment créées. Cette pièce jointe est spécifiée à l'aide des options suivantes.
  • chg_auto_events :
    installe ou désinstalle l'option proprement dite.
  • chg_auto_events_name :
    spécifie le format d'un nom pour les événements joints.
  • chg_auto_events_count :
    spécifie le nombre d'événements joints.
Le système construit les noms d'événements à joindre en associant l'option chg_auto_events_name à un numéro allant de 1 au nombre spécifié dans l'option chg_auto_events_count. Par exemple :
  • chg_auto_events_name = "Evénement automatique"
  • chg_auto_events_count = "3"
Avec ces paramètres, l'installation de l'option chg_auto_events entraîne l'association des événements suivants à toutes les nouvelles demandes de changement :
  • Evénement auto 1
  • Evénement auto 2
  • Evénement auto 3
Pour procéder à l'implémentation de cette option, vous devez définir des événements avec ces noms. Pour plus d'informations, reportez-vous à la rubrique Configuration des accords sur les niveaux de service.
chg_calendar_start_day_of_week
Spécifie le jour de début de la semaine dans le calendrier prévisionnel.
Valeur par défaut :
Vendredi
chg_sla
Installe la règle définissant les valeurs par défaut du champ Type de service d'une demande de changement. Cette règle se décompose comme suit :
  • Le meilleur service (selon la priorité, le demandeur, le contact affecté et la catégorie) est appliqué à la demande de changement.
  • Le type de service ayant la plus petite valeur de classement est considéré comme le meilleur service. Si tous les types de service sont considérés comme égaux au niveau du classement (y compris les types de service ayant une valeur de classement nulle), le premier type de service créé dans la base de données est sélectionné.
Cette option est disponible uniquement si l'option de traitement des accords sur les niveaux de service (SLA) classique est installée.
conflict_added
Génère des entrées du journal d'activité lorsque des conflits sont ajoutés.
conflict_updated
Génère des entrées du journal d'activité lorsque des conflits sont mis à jour.
force_closure_code
Modifie la valeur du code de clôture des enfants pour que celle-ci soit identique au parent. Les valeurs suivantes sont autorisées :
  • Vide
    - (par défaut) Force la valeur de code de clôture du parent sur les enfants lorsque l'enfant n'a pas de valeur de code de clôture. Il ne remplace pas un code de clôture existant.
  • Tout
    - Force la valeur de code de clôture du parent sur tous les enfants même s'ils ont déjà une valeur de code de clôture.
impact_explorer_exclude_hier
Utilisé lors de la création d'une liste d'éléments de configuration enfants pour un élément de configuration de l'arborescence de l'explorateur d'impacts. Si cette option est installée et définie sur Oui, les éléments de configuration enfants associés par l'onglet Relations CA CMDB d'une page Détail de CI ne sont
pas
affichés dans l'arborescence de l'explorateur d'impacts ni dans la liste des descendants de CI.
Les éléments de configuration enfants associés via CA CMDB sont affichés.
require_change_assignee
Empêche l'enregistrement des demandes de changement sans valeur dans le champ Destinataire.
require_change_group
Empêche l'enregistrement des demandes de changement sans valeur dans le champ Groupe.
require_closure_code
Nécessite une valeur de code de clôture avant la fermeture ou la résolution d'une demande de changement.
Options Changement - Demande client
  • edit_completed_tasks
    Lorsque cette option est installée avec la valeur Oui, vous êtes autorisé à définir les deux indicateurs "Autoriser la mise à jour de la tâche" et "Tâche terminée" pour le détail du statut de la tâche d'une demande de changement ou d'une demande client. Cependant, si vous définissez les indicateurs "Autoriser la mise à jour de la tâche" et "Tâche terminée", vous pouvez uniquement mettre à jour la description de la tâche de flux de travaux. Le comportement par défaut consiste à ne pas autoriser la définition des indicateurs "Autoriser la mise à jour de la tâche" et "Tâche terminée" sur une page de détail d'un statut de tâche.
Options de messagerie
L'interface de messagerie électronique envoie des notifications par message et permet aux utilisateurs de créer des tickets à partir d'un courriel.
Option
Description
mail_from_address
Spécifie l'adresse Expéditeur de notification par courriel. L'adresse est au format Displayname <[email protected]company.com>.
mail_login_password
Spécifie le mot de passe de connexion du serveur SMTP.
mail_login_userid
Spécifie l'ID utilisateur de connexion du serveur SMTP.
mail_max_threads
Spécifie le nombre maximum de connexions SMTP simultanées qui peuvent être tentées pour la communication avec le serveur.
mail_reply_to_address
Définit l'adresse de réponse pour les notifications par message. Cette option est pratique si les messages électroniques sont envoyés depuis un compte utilisateur, mais que vous souhaitez adresser les réponses à une autre adresse électronique. La valeur par défaut est la même que l'adresse "De".
mail_smtp_domain_name
Nom de domaine du serveur SMTP. Vous pouvez effacer le nom de domaine en définissant la valeur sur AUCUN.
mail_smtp_hosts
Spécifie une liste de noms d'hôte SMTP séparés par un espace pour des notifications par courriel.
mail_smtp_host_port
Spécifie un port SMTP pour remplacer le port STMP par défaut.
mail_smtp_security_level
Indique le niveau de sécurité SMTP. Les paramètres valides sont : 0=aucune sécurité, 1=authentification de base, 2=NTLM, 3=MD5 et 4=CONNEXION. Si vous définissez cette option sur 1, définissez les options mail_login_password et mail_login_userid. La plupart des serveurs SMTP ne requièrent aucune authentification.
mail_smtp_use_tls
Spécifie le protocole TLS à utiliser dans le courriel. Les paramètres valides sont Oui (utilisation du protocole TLS) ou Non (ne pas utiliser le protocole TLS).
mail_ca_cert_path
Spécifie le chemin d'accès à l'emplacement sur lequel le certificat approuvé a été déployé.
Pour la configuration de disponibilité avancée, vous devez déployer le certificat approuvé dans le même emplacement pour tous les serveurs CA SDM. CA SDM prend uniquement en charge les certificats d'autorité de certification codés au format Base-64 (PEM).
mail_show_to_cc_list
Affiche tous les destinataires de la notification par courriel. Dans le cadre d'une notification par courriel manuelle, les destinataires répertoriés dans les champs A et Cc sont affichés et dans le cadre d'une notification automatique par courriel, uniquement « les destinataires répertoriés dans le champ A sont affichés. Cette option est installée par défaut.
La méthode de notification par courriel via récepteur d'appels ne prend pas en charge la liste de tous les destinataires des champs A ou Cc.
Options générales
Option
Description
add_utf8_byte_order_mark
Inclut une signature de chiffrement (marque d'ordre d'octets UTF-8) dans les données par défaut. Les éditeurs qui prennent en charge le chiffrement UTF-8 utilisent cette signature pour afficher et préserver ce chiffrement.
catalog_server
Spécifie l'emplacement du serveur CA Service Catalog (par exemple : http[s]://
nom_serveur
:8090). Si un équilibreur de charge est en cours d'utilisation, vérifiez que cette option indique le type d'équilibreur de charge.
default_superuser_id
Spécifie l'ID de superutilisateur par défaut pour CA SDM, par exemple ServiceDesk.
Status_Policy_Violations
Indique le degré d'application des politiques de
statut
par le système. Cette option s'applique uniquement aux processus système automatisés, tels que les intégrations et les macros. L'utilisateur final n'est pas affecté par cette option.
Les valeurs d'option valides sont :
  • Avertissement :
    rend possible la violation des politiques de statut, mais un message d'avertissement est inscrit dans le journal.
  • Autorisation :
    rend possible la violation des politiques de statut, mais
    aucun
    message d'avertissement n'est inscrit dans le journal.
  • Rejet :
    rejette la violation des politiques de statut et fait apparaître un message d'erreur..
xflow_installed
Activez cette option si l'
Interface xFlow
est installée.
singleton_notify_list
En cas d'échec de redémarrage d'un démon de singleton ayant échoué, CA SDM envoie la notification d'échec. Cette option contrôle la liste des destinataires du courriel qui seront notifiés en cas d'échec de redémarrage d'un démon de singleton sur le serveur CA SDM. Certains champs de cette page doivent faire l'objet d'une explication. Les champs suivant doivent faire l'objet d'une explication :
Statut de l'action
Indique le statut de l'installation de l'option.
  • Valeur de l'option
    Spécifie une liste d'adresses électroniques séparées par des virgules pour l'envoi du courriel d'échec du démon singleton.
  • Message sur le statut de l'action
    Spécifie le texte du message à inclure dans le courriel d'échec du démon singleton.
Options du gestionnaire des demandes client
Option
Description
iss_allow_sla_downgrade
Modifie le comportement de l'option Iss SLA en autorisant le système à mettre automatiquement à niveau le type de service d'une demande client.
L'option Iss SLA sélectionne le meilleur type de service parmi plusieurs attributs de demande client mais ne peut remplacer le type de service en cours par un type de service de rang inférieur. Si cette option est installée, les types de service de tous les attributs concernés sont évalués chaque fois que l'un des attributs change. Le type de service du plus haut niveau trouvé est retenu, même si ce dernier est inférieur au type en cours.
Le type de service ayant la plus petite valeur de classement est considéré comme le meilleur service. Si tous les types de service sont considérés comme égaux au niveau du classement (y compris les types de service ayant une valeur de classement nulle), le premier type de service créé dans la base de données est sélectionné.
L'option Iss SLA doit être installée pour que cette option fonctionne correctement.
iss_assignee_set
Définit l'utilisateur connecté comme destinataire des demandes client si l'utilisateur est un analyste. Si l'option est installée, lorsqu'un analyste crée une nouvelle demande client, cette dernière est automatiquement affectée à cet analyste.
Evénements automatiques liés aux demandes client
  • Joint automatiquement des événements aux demandes client récemment créées. Trois options sont disponibles :
    • iss_auto_events :
      installe ou désinstalle l'option proprement dite.
    • iss_auto_events_count :
      spécifie le nombre d'événements joints.
    • iss_auto_events_name :
      spécifie le format d'un nom pour les événements joints.
    Le système construit les noms d'événements à joindre en associant l'option iss_auto_events_name à un numéro allant de 1 au nombre spécifié dans l'option iss_auto_events_count. Par exemple :
  • iss_auto_events_name = "Evénement automatique"
    • iss_auto_events_count = "3"
    Avec ces paramètres, l'installation de l'option iss_auto_events entraîne l'association des événements suivants à toutes les nouvelles demandes client :
  • Evénement auto 1
    • Evénement auto 2
    • Evénement auto 3
    Pour procéder à l'implémentation de cette option, vous devez définir des événements avec ces noms.
Iss_Category_Defaults
Détermine ce qui arrive lorsque le champ Catégorie est défini dans une page Détail de demande client.
Une catégorie peut avoir un destinataire, un groupe et une organisation/activité par défaut. Lorsque cette option est activée, les champs correspondants de la page Détail de la demande client sont renseignés avec les valeurs par défaut de la catégorie si l'utilisateur ne les a pas saisies manuellement. Si ces valeurs sont indiquées par l'utilisateur, la règle d'application des valeurs par défaut ne s'applique pas. Vérifiez que la personne assignée par défaut est effectivement membre du groupe par défaut.
iss_sla
Installe la règle définissant les valeurs par défaut du champ Type de service d'une demande client. Cette règle se décompose comme suit :
le meilleur service relatif à la priorité, au demandeur, au contact concerné et la catégorie est appliqué à la demande client.
Le type de service ayant la plus petite valeur de classement est considéré comme le meilleur service. Si tous les types de service sont considérés comme égaux au niveau du classement (y compris les types de service ayant une valeur de classement nulle), le premier type de service créé dans la base de données est sélectionné.
Cette option est disponible uniquement si l'option de traitement des accords sur les niveaux de service (SLA) classique est installée.
require_issue_assignee
Empêche l'enregistrement des demandes client sans valeur dans le champ Destinataire.
require_issue_group
Empêche l'enregistrement des demandes client sans valeur dans le champ Groupe.
Options de connaissances
Cette option contrôle la fonctionnalité de connaissances :
Option
Description
analyst_preferred_ticket
Définit le lien utilisé pour ouvrir un ticket à partir d'un document de connaissances sur l'interface utilisateur d'analyste. L'analyste dispose d'un paramètre par défaut pour Incident. Les options disponibles sont Incident, Demande, Incident et demande et Demande client.
kt_disallow_forums
Si cette option est définie sur Oui, la fonctionnalité de forum est rejetée (inactive). Cela signifie que vous ne pouvez pas créer ou mettre à jour des forums ou afficher des éléments de menu.
kt_report_card_issue_status
Autorise le calcul et l'affichage des statistiques de demande client dans la section Réutiliser de la fiche de rapport des connaissances. La validité de la clause Where n'est pas vérifiée.
Exemple :
statut = "CL"
kt_report_card_request_status
Autorise le calcul et l'affichage des statistiques de demande dans la section Réutiliser de la fiche de rapport des connaissances. La validité de la clause Where n'est pas vérifiée.
Exemple :
statut = "CL"
Options des indicateurs clés de performance
Les options suivantes contrôlent le fonctionnement du démon d'indicateur clé de performance :
Option
Description
kpi_ticket_data_table
Permet au démon d'indicateur clé de performance de récolter des données quand les tickets CA SDM sont ouverts ou clôturés, ou lorsque certains champs sont modifiés. Les données de ticket sont enregistrées dans la table de base de données usp_kpi_ticket_data et disponibles pour la génération de rapports Web.
L'activation de cette fonctionnalité peut réduire les performances de CA SDM
.
concurrent_lic_refresh_interval
Spécifie l'intervalle d'actualisation simultanée (en secondes) pour tous les KPI simultanés (par exemple, indicateur clé de performance webConcurrentLicenseCt). Si cette option est installée, tous les indicateurs clés de performance simultanés calculent le nombre uniquement après l'intervalle spécifié. Si vous n'installez pas cette option, un intervalle d'actualisation est défini par défaut sur 3 600 secondes pour tous les indicateurs clés de performance.
Plage :
600 à 7 200 secondes.
Options LDAP
Vous pouvez définir le nom de domaine du serveur LDAP configuré via le gestionnaire d'options, en ajoutant le nom de domaine dans la variable de fichier NX.env et en exécutant les commandes suivantes :
pdm_options_mgr -c -a pdm_option.inst -s NX_LDAP_DOMAIN -v <DEFAULT_LDAP_SERVER_DOMAIN_NAME> -t pdm_options_mgr -c -a pdm_option.inst -s NX_LDAP_DOMAIN -v <DEFAULT_LDAP_SERVER_DOMAIN_NAME>
Redémarrez les services et connectez-vous à CA SDM avec les informations d'identification domaine\nom d'utilisateur.
Vous pouvez installer les options LDAP suivantes à partir du gestionnaire d'options dans l'onglet Administration de CA SDM.
Les options identifiées comme obligatoires doivent être installées ensemble pour permettre l'intégration avec un annuaire LDAP. Les options identifiées comme facultatives sont des fonctionnalités que vous pouvez ajouter uniquement si les options obligatoires sont installées.
Option
Description
default_ldap_tenant
(obligatoire)
Spécifie le client hébergé par défaut pour les contacts importés d'un annuaire LDAP dans une installation configurée pour un environnement d'hébergement multiclient.
La valeur d'option doit être définie sur l'UUID de ce client hébergé. Vous pouvez obtenir l'UUID de ce client hébergé à partir d'une requête de base de données. Par exemple, "SELECT * FROM ca_tenant".
Important :
Cette option est uniquement obligatoire si l'hébergement multiclient est activé. Cette option prend effet uniquement si l'option multi_tenancy est définie sur on (activée). Avant d'exécuter l'utilitaire pdm_buildtenant et si vous souhaitez conserver la valeur du client hébergé, vous
devez
modifier NX.env en ajoutant la variable NX_RETAIN_TENANT_VALUE manuellement et en la définissant sur Yes (Oui).
Si l'hébergement multiclient est activé et que la variable est définie sur no, est manquante ou n'est pas configurée correctement, l'utilitaire écrase les informations de client hébergé. La variable n'a aucun effet lorsque l'hébergement multiclient est en mode de configuration.
ldap_dn
Spécifie le nom unique LDAP pour la connexion au serveur LDAP.
Exemple :
CN=Joe, CN=Users, DC=KLAND, DC=AD, DC=com
Selon la configuration réseau de votre site, l'ID d'utilisateur
peut
être utilisé à la place du nom unique.
Si le serveur LDAP prend en charge les connexions anonymes, cette valeur peut être vide.
Par exemple, si l'annuaire LDAP est le référentiel d'identités CA EEM, cette option n'est pas obligatoire, car CA EEM permet l'accès anonyme.
ldap_enable
Indique si l'intégration LDAP est activée. La valeur par défaut est Yes (oui). En plus de cette option, installez toutes les autres options LDAP identifiées comme obligatoires.
ldap_enable_auto
(facultative)
Indique si la création automatique de contacts à partir des informations LDAP est activée. La valeur par défaut est Yes (oui). Si vous installez cette option, un contact est automatiquement créé à partir des informations LDAP lorsqu'un nouvel utilisateur se connecte.
ldap_enable_groups
(facultative)
Indique si CA SDM affecte un type d'accès de contact en fonction de l'adhésion au groupe LDAP. La valeur par défaut est Yes (oui).
Pour utiliser cette fonctionnalité, vous devez associer les types d'accès CA SDM aux groupes LDAP.
Cette option est uniquement applicable à Microsoft Active Directory.
ldap_enable_tls
(facultatif)
Indique si le protocole TLS (Transport Layer Security) est activé lors du traitement LDAP. La valeur par défaut de l'option est Yes (oui).
ldap_group_object_class.
Spécifie la valeur de l'attribut objectClass LDAP. La valeur par défaut est
groupe
.
Cette valeur est toujours incluse dans la clause Where des filtres générés automatiquement et utilisés pour recherche les groupes LDAP.
ldap_host
Spécifie le nom d'hôte ou l'adresse IP du serveur LDAP.
Si l'annuaire LDAP est le référentiel d'identités CA EEM, utilisez le nom d'hôte de la machine où Ingres est installé.
ldap_port
Spécifie le numéro de port du serveur LDAP.
Si l'annuaire LDAP est le référentiel d'identités CA EEM, utilisez 1684 comme numéro de port.
ldap_pwd
Spécifie le mot de passe pour ldap_dn pour la connexion au serveur LDAP.
Si le serveur LDAP prend en charge les connexions anonymes, cette valeur peut être vide.
Par exemple, si l'annuaire LDAP est le référentiel d'identités CA EEM, cette option n'est pas obligatoire, car CA EEM permet l'accès anonyme.
ldap_search_base
(obligatoire)
Pour rechercher des contacts pour un serveur LDAP par défaut, laissez vide le champ Nom de domaine de la page de recherche de l'annuaire LDAP ou entrez le nom de domaine LDAP exact configuré dans CA SDM afin de récupérer les contacts de l'annuaire LDAP spécifié.
Spécifie le point de départ des recherches dans l'arborescence LDAP :
  • UNIX :
    vous
    devez
    spécifier un conteneur de départ, comme CN=Users, DC=KLAND, DC=AD, DC=com
  • Windows :
    Sur les plates-formes Windows, vous n'êtes pas obligé de spécifier un conteneur et vous pouvez commencer par le haut de l'arborescence. Par exemple : DC=KLAND, DC=AD, DC=com
Si l'annuaire LDAP est le référentiel d'identités CA EEM, utilisez : cn=Users,cn=Entities,cn=iTechPoz (uniquement applicable lorsque CA EEM est configuré pour utiliser la MDB plutôt qu'un annuaire externe).
ldap_service_type
(facultatif)
Installez cette option pour établir le type de service LDAP. Si le type LDAP est Active Directory, spécifiez la chaîne "Active Directory". Si le type LDAP n'est pas Active Directory, spécifiez une autre chaîne, par exemple "eTrust" ou "Novell".
ldap_sync_on_null
(facultatif)
Indique si les valeurs d'attribut de contact existantes sont remplacées par des données nulles si l'attribut d'utilisateur LDAP correspondant contient une valeur nulle. La valeur par défaut est Yes (oui).
ldap_user_object_class
(obligatoire)
Définit la valeur de l'attribut objectClass LDAP. La valeur par défaut est
personne
. Cette valeur est toujours incluse dans la clause Where des filtres générés automatiquement et utilisés pour recherche les utilisateurs LDAP.
Si l'annuaire LDAP est le référentiel d'identités CA EEM, utilisez pozObject. Pour de nombreux magasins LDAP non AD, le paramètre correct est inetOrgPerson.
num_ldap_agents
Spécifie le nombre d'agents LDAP. Installez cette option uniquement si vous avez plusieurs agents LDAP. La valeur par défaut est 2.
Options d'hébergement multiclient
Option
Description
max_tenant_depth
Définit une limite à la profondeur de la hiérarchie de clients hébergés. La valeur par défaut est quatre (4) niveaux de clients hébergés.
multi_tenancy
Contrôle les fonctions d'hébergement multiclient. L'hébergement multiclient permet aux organisations ou groupes de partager une installation unique. Les valeurs suivantes sont disponibles :
  • désactivé :
    l'hébergement multiclient n'est pas utilisé.
  • configuration :
    l'hébergement multiclient n'est pas utilisé. Cependant, les administrateurs peuvent afficher et modifier les objets et attributs client liés aux clients hébergés sur l'interface utilisateur.
  • activé :
    l'hébergement multiclient est entièrement opérationnel. Vous pouvez également ajouter des options de niveau d'application après avoir ajouté le paramètre "on", comme suit :
    • Avertir :
      des objets sans client hébergé peuvent être créés ou mis à jour, mais un message d'erreur est inscrit dans le journal.
    • autoriser :
      des objets sans client hébergé peuvent être créés ou mis à jour mais un message d'avertissement est inscrit dans le stdlog.
La définition d'un niveau d'application est utile lors de la migration. Elle permet les mises à jour des accords sur les niveaux de service (SLA) et des événements joints dans les données sans client hébergé héritées.
Options de notifications
Option
Description
add_know_list
Ajoute la liste de notifications informatives à toutes les futures notifications concernant une demande de changement, une demande client ou une demande. Lorsque cette option est installée, les contacts répertoriés dans la liste de notification sont ajoutés à toutes les futures notifications.
log_all_notify
Enregistre toutes les notifications, indépendamment de la méthode utilisée. L'enregistrement d'une notification crée un objet de journal de notifications qui enregistre le destinataire, la date et l'heure, la méthode de notification et le texte de notification.
L'administrateur utilise la liste
Historique des notifications
pour afficher et préserver les objets du journal de notification. L'historique des notifications peut également être visualisé à partir d'un ticket individuel.
Si cette option n'est pas installée, le contact reçoit uniquement la notification spécifiée dans l'enregistrement de contact. Aucun enregistrement de la tentative de notification n'est conservé.
notification_allow_temp_address
Permet d'envoyer des notifications manuelles à des adresses électroniques SMTP manuellement saisies, plutôt qu'à des contacts enregistrés uniquement.
web_cgi_url
Permet au destinataire d'un courriel de notification de cliquer sur un URL afin d'afficher l'objet dont il a été notifié. Cette option est également utilisée dans les notifications d'enquête.
Pour définir un URL d'accès à CA SDM, une référence à l'interface Web est nécessaire. La valeur de référence est l'URL de l'interface Web qui est utilisée pour accéder au Composant Web CA SDM.
La syntaxe de l'URL est la suivante.
http://hostname/CAisd/pdmweb.exe
  • nom d'hôte
    Indique l'emplacement de votre serveur Web :
    (Recommandé) Pour une configuration de disponibilité avancée, il est fortement recommandé de définir cette option sur l'un des serveurs d'applications et pas sur le serveur d'arrière-plan ou de secours. Il peut également pointer vers un directeur Web ou un équilibreur de charge tiers.
    Remplacez la valeur de cette option pour pointer vers les éléments ci-dessous.
    • L'équilibreur de charge, si vous disposez de plusieurs serveurs d'applications.
    • Le serveur d'applications, si vous utilisez uniquement un serveur d'applications.
Options du gestionnaire de demandes
Option
Description
Area_Defaults
Détermine ce qui arrive lorsque le champ Domaine de demande est défini sur un formulaire Détail de la demande.
Un domaine de demande peut avoir un groupe et un destinataire par défaut. Lorsque cette option est activée, le groupe et le destinataire du détail de la demande sont renseignés avec les valeurs par défaut du domaine de demande.
Assignee_set
Définit l'utilisateur connecté comme destinataire des demandes si l'utilisateur est un analyste. Si l'option est installée, lorsqu'un analyste crée une nouvelle demande, cette dernière est automatiquement affectée à cet analyste.
autoasg_ci_assign_lowest_agt
Permet à l'assignation automatique basée sur l'élément de configuration d'assigner un analyste à partir d'un groupe. L'analyste doit avoir le statut Activé et être défini comme Disponible. Les tickets affectés à tous les analystes qui répondent à ces critères sont comptés, mais le premier élément rencontré avec le plus petit nombre de tickets affectés est affecté au ticket. Vous devez installer cette option pour l'utiliser. Après l'avoir installé, cette option redémarre les serveurs CA SDM.
autoasg_override
Contrôle la gestion par l'option d'affectation automatique des demandes créées avec un groupe et/ou un destinataire. Pour configurer votre système, utilisez l'une des valeurs suivantes pour cette option :
  • Utilise le destinataire et/le groupe existant/s. Cette fonction n'est pas appliquée si le destinataire et/ou le groupe ont été définis pendant la création de la demande.
  • Ignore le destinataire et/ou le groupe existants. Le traitement de l'affectation automatique n'a pas lieu si le destinataire et/ou le groupe ont été définis pendant la création de la demande.
Le destinataire et/ou le groupe peuvent être définis de différentes manières :
  • Manuellement par l'analyste
  • A l'aide des valeurs par défaut des catégories et des options des personnes assignées
  • Modèles de demandes
  • Si vous désinstallez cette option, le mode par défaut (0) est rétabli.
Evénements automatiques
  • Les événements sont automatiquement joints aux demandes récemment créées. Trois options sont disponibles :
    • auto_events :
      installe ou désinstalle l'option proprement dite.
    • auto_events_count :
      spécifie le nombre d'événements joints.
    • auto_events_name :
      indique le format d'un nom pour les événements joints.
    Le système construit les noms d'événements à joindre en associant l'option auto_events_name à un numéro allant de 1 au nombre spécifié dans l'option auto_events_count. Par exemple :
  • auto_events_name = "Evénement automatique"
    • auto_events_count = "3"
    Avec ces paramètres, l'installation de l'option auto_events entraîne l'association des événements suivants à toutes les nouvelles demandes :
  • Evénement auto 1
    • Evénement auto 2
    • Evénement auto 3
    Pour procéder à l'implémentation de cette option, définissez un événement avec ces noms. Pour plus d'informations, reportez-vous à la rubrique Configuration des accords sur les niveaux de service.
clear_scratch_pad
Désactive le texte du bloc-notes après la création d'une demande. Par défaut, le texte du bloc-notes est appliqué à toutes les nouvelles demandes.
cr_allow_sla_downgrade
Modifie le comportement de l'option CR SLA en autorisant le système à déclasser automatiquement un type de service de la demande.
L'option CR SLA sélectionne le meilleur type de service parmi plusieurs attributs de la demande mais elle ne remplace jamais le type de service en cours par un type de service de rang inférieur. Si cette option est installée, les types de service de tous les attributs concernés sont évalués chaque fois que l'un des attributs change. Le type de service de la demande est défini au plus haut rang trouvé, même si ce nouveau type de service a un rang inférieur à celui du type de service en cours.
Le type de service ayant la plus petite valeur de classement est considéré comme le meilleur service. Si tous les types de service sont considérés comme égaux au niveau du classement (y compris les types de service ayant une valeur de classement nulle), le premier type de service créé dans la base de données est sélectionné.
L'option CR SLA doit être installée pour que cette option fonctionne correctement.
cr_sla
Sélectionne le meilleur type de service parmi plusieurs attributs de la demande mais ne remplace jamais le type de service en cours par un type de service de rang inférieur. Le type de service ayant la plus petite valeur de classement est considéré comme le meilleur service. Si tous les types de service sont considérés comme égaux au niveau du classement (y compris les types de service ayant une valeur de classement nulle), le premier type de service créé dans la base de données est sélectionné.
efficiency_tracking
Définit la fonction Suivi de l'efficacité qui permet aux analystes d'utiliser des options pour assurer le suivi des incidents. Cette option affiche l'onglet Suivi de l'Efficacité à la page Détail de l'incident.
employee_intf_incident_support
Affiche le type de ticket Incident, Demande ou les deux pour les utilisateurs connectés sous le type d'interface Employé. Vous pouvez choisir l'une des valeurs d'option suivantes :
  • Incident uniquement
  • Demande uniquement
  • Incident et demande
L'option employee_intf_incident_support est installée lors de l'installation de CA SDM et ne peut pas être désinstallée.
force_resolution_code
Indique comment le champ Code de résolution est géré avec les demandes et les incidents lorsqu'un analyste clôt une demande ou un incident.
Lorsque cette option est installée, choisissez l'une des valeurs suivantes :
Vide :
le code de résolution du parent est imposé aux enfants uniquement lorsque l'enfant n'a pas de valeur dans le champ Code de résolution. L'option ne remplace pas un code de résolution existant. Il s'agit de la valeur par défaut.
Tout :
le code de résolution du parent est imposé à tous les enfants même s'ils ont déjà une valeur dans le champ Code de résolution. L'option remplace la valeur actuelle par la valeur parent.
  • Si cette option n'est pas installée, les codes de résolution de tous les enfants restent inchangés.
  • Si cette option est installée, le code de résolution du parent est appliqué aux enfants.
force_resolution_method
Indique comment le champ Code de résolution est géré avec les demandes et les incidents lorsqu'un analyste clôt une demande ou un incident.
Lorsque cette option est installée, choisissez l'une des valeurs suivantes :
Vide :
la méthode de résolution du parent est imposée aux enfants uniquement lorsque l'enfant n'a pas de valeur dans le champ Méthode de résolution. L'option ne remplace pas une méthode de résolution existante. Il s'agit de la valeur par défaut.
Tout :
la méthode de résolution du parent est imposée à tous les enfants même s'ils ont déjà une valeur dans le champ Méthode de résolution. L'option remplace la valeur actuelle par la valeur parent.
  • Si cette option n'est pas installée, la méthode de résolution de tous les enfants reste inchangée.
  • Si cette option est installée, la méthode de résolution du parent est appliquée aux enfants.
guest_intf_incident_support
Affiche le type de ticket Incident, Demande ou les deux pour les utilisateurs connectés sous le type d'interface Invité. Vous pouvez choisir l'une des valeurs d'option suivantes :
  • Incident uniquement
  • Demande uniquement
  • Incident et demande
L'option guest_intf_incident_support est installée lors de l'installation de CA SDM et ne peut pas être désinstallée.
monitor_joins
Indique si les tables jointes pour la mise à jour des listes dynamiques doivent être surveillées.
Les mises à jour d'un autre tableau peuvent affecter le contenu d'une liste. Ceci se produit souvent lorsque vous utilisez des contraintes d'affichage de partition des données contenant une jointure. Par exemple, une contrainte d'affichage liée aux demandes de changement/demandes client où :
assignee.organization = @root.organization
génère une jointure entre la table Change_Request et la table Contact dans la liste de demandes de changement, la liste demandes client ou les deux.
Pour tenir à jour une liste des demandes de changement/demandes client contenant cette contrainte, il est nécessaire de surveiller les mises à jour apportées à la table Contact et d'actualiser la liste chaque fois qu'un contact modifie son organisation/activité professionnelle. Ceci peut entraîner la mise à jour simultanée d'un grand nombre de listes après une mise à jour dans une table jointe, ainsi qu'une éventuelle diminution des performances au cours de cette opération. L'option Contrôler les jointures permet de supprimer la mise à jour des listes (et la surveillance de la table jointe) sur les sites où la précision d'actualisation de ces listes est moins importante que la diminution des performances.
Netres_pty
Escalade une demande en fonction de l'actif associé. Si vous définissez un actif avec une Priorité plus grande que la Priorité sur la demande, la Priorité de la demande est définie pour correspondre à l'actif. Aucune activité d'escalade n'est créée. Cette option ne remplace pas une priorité définie manuellement à la page Détail de la demande au cours de la même session de modification
require_incident_assignee
Empêche l'enregistrement des incidents sans valeur dans le champ Destinataire.
require_incident_group
Empêche l'enregistrement des incidents sans valeur dans le champ Groupe.
require_problem_assignee
Empêche l'enregistrement des problèmes sans valeur dans le champ Destinataire.
require_problem_group
Empêche l'enregistrement des problèmes sans valeur dans le champ Groupe.
require_request_assignee
Empêche l'enregistrement des demandes sans valeur dans le champ Destinataire.
require_request_group
Empêche l'enregistrement des demandes sans valeur dans le champ Groupe.
urgency_on_employee
Indique si le champ Urgence doit être affiché sur les incidents ou les demandes de self-service. Lorsque l'option urgency_on_employee n'est pas installée, le champ Priorité apparaît sur les incidents ou les demandes de self-service. Lorsque l'option d'employé urgency_on est installés, c'est le champ Urgence qui apparaît au lieu du champ Priorité. La plage de valeurs du champ Urgence est basée sur les paramètres
web. cfg
.
use_incident_priority
Indique s'il faut calculer la valeur du champ Priorité de l'incident à la page Détail de l'incident. Lorsque l'administrateur utilise le concepteur Web pour ajouter le champ Priorité de l'incident, ce champ s'affiche sur la page Détails des incidents. Si l'option use_incident_priority n'est pas installée, la valeur du champ Priorité de l'incident calculée est zéro. Lorsque l'option use_incident_priority est installée, la valeur du champ Priorité de l'incident est la somme des valeurs des champs Urgence et Impact.
Options de demande de changement
Option
Description
edit_inactive
Empêche la modification des demandes de changement, demandes client ou demandes sauf si leur statut est Activé. Le comportement par défaut consiste à autoriser la modification des tickets désactivés.
set_sla_evt_open_date
Utilise la valeur date/heure d'ouverture d'une demande de changement, d'une demande client ou d'une demande comme date/heure de démarrage des événements joints. Les événements joints sont déclenchés dès que le ticket est enregistré.
Options Demande - Changement - Demande client
Option
Description
activity_log_security
Autorise ou empêche la modification des champs Journal d'activité. La seule exception au paramètre de cette option est le champ Interne. Celui-ci est toujours modifiable.
L'option activity_log_security est installée lors de l'installation et ne peut pas être désinstallée.
Any_Contact
Certains objets CA SDM limitent les valeurs de champ pour les contacts en fonction du type de contact. Ce type de restriction apparaît généralement dans les champs Destinataire et autorise uniquement les contacts de type Analyste. Cette option supprime les restrictions de type de contact à travers toute l'application CA SDM, autorisant ainsi l'utilisation de tout type de contact comme destinataire.
classic_sla_processing
Permet le modèle "classique" de types de service et d'accords sur les niveaux de service (SLA). Ce modèle utilise la valeur de classement pour les types de service afin de déterminer le type correct pour un ticket. Seul un type de service peut être appliqué à un ticket.
Les options Chg SLA, CR SLA et Iss SLA sont disponibles si l'option de traitement des SLA classique est installée.
delete_null_properties
Détermine ce qu'il advient des propriétés en cas de modification de Catégorie de changement, Catégorie de demande client, Domaine de demande, Domaine d'incident ou Domaine de problème, alors que vous installez l'option keep_tasks. Un ticket enregistré avec une catégorie spécifiée peuvent avoir plusieurs tâches et propriétés.
Si cette option n'est pas installée, les événements suivants surviennent.
  • Toutes les propriétés existantes sont conservées.
  • Le cas échéant, toutes les nouvelles propriétés de la nouvelle catégorie sont ajoutées.
Si cette option est installée, les événements suivants surviennent.
  • Toutes les propriétés existantes qui contiennent des valeurs non vides sont conservées.
  • Toutes les propriétés existantes qui contiennent des valeurs vides sont supprimées.
  • Le cas échéant, les nouvelles propriétés de la nouvelle catégorie, qui ne possèdent pas la même valeur d'étiquette que les propriétés conservées, sont ajoutées.
Lorsque de nouvelles propriétés sont ajoutées à un ticket ayant déjà des propriétés, le système ajuste (augmente) automatiquement les numéros de séquence des nouvelles propriétés pour qu'elles n'entrent pas en conflit avec les propriétés existantes. Les numéros de séquence des nouvelles propriétés sont toujours supérieures à ceux des propriétés existantes.
filter_template_search
Filtrez la recherche de modèle initiale avec l'organisation de l'utilisateur final.
force_rootcause
Spécifie la façon dont le champ Cause première est géré pour les demandes, les demandes de changement et les demandes client.
  • Si cette option n'est pas installée, les valeurs du champ de la cause première de tous les enfants restent inchangées.
  • Si cette option est installée, la valeur de la cause première du parent s'applique à ses enfants.
Lorsque cette option est installée, choisissez l'une des valeurs suivantes :
  • Vide :
    La valeur de la cause première du parent est imposée aux enfants uniquement lorsque l'enfant n'a pas de valeur dans le champ Cause première. Aucune valeur de cause première existante n'est remplacée. Il s'agit du paramètre par défaut.
  • Tout :
    La valeur de la cause première du parent est imposée à tous les enfants même s'ils ont déjà une valeur dans le champ Cause première. La valeur en cours est remplacée par la valeur parent.
init_list_search
Exécute une recherche lors de l'ouverture des pages Liste des demandes, des demandes de changement et des demandes client pour afficher la liste de tickets de l'utilisateur connecté. Si cette option n'est pas installée, ces listes sont vides à l'ouverture et le restent jusqu'à ce que l'utilisateur lance une recherche.
keep_tasks
Spécifie ce qui arrive si vous transférez un ticket à une catégorie ou un domaine différent(e) :
  • Si keep_tasks n'est
    pas
    installée, toutes les propriétés actuelles sur le ticket sont supprimées. Toutes les propriétés ou tâches associées à la nouvelle catégorie ou au nouveau domaine sont ajoutées. Les tâches avec le statut En attente sont supprimées. Les tâches avec tout autre statut sont conservées.
  • Si keep_tasks
    est
    installée, toutes les propriétés et toutes les tâches existantes sur le ticket sont conservées. Toutes les propriétés ou tâches associées à la nouvelle catégorie ou au nouveau domaine sont ajoutées.
Lorsque de nouvelles propriétés ou tâches sont ajoutées à un ticket possédant déjà des propriétés ou tâches existantes, les numéros de séquence sont automatiquement ajustés pour empêcher tout conflit. Des numéros de séquence plus élevés que ceux déjà existants sont attribués aux nouvelles propriétés et tâches.
leave_children_open
Conservez les incidents, demandes, problèmes, changements ou demandes clients enfants ouverts lorsque le parent est clôturé.
lex_lang
Permet de sélectionner la langue utilisée pour la vérification orthographique. La langue par défaut est l'anglais américain.
Cette option définit la variable NX_LEX_LANG qui se trouve dans le fichier de configuration NX.env.
sla_workshift_override
Utilisez cette option pour définir le calendrier des événements de type de service par défaut.
  • Lorsque cette option n'est pas installée, les événements d'un type de service utilisent systématiquement le planning spécifié pour chaque modèle d'événement.
  • Si vous installez cette option, le planning des événements de type de service devient par défaut le planning spécifié dans le type de service. La valeur par défaut s'applique uniquement lorsque l'événement n'est pas défini avec son propre calendrier. Si un calendrier est défini pour un modèle d'événement, celui-ci sera toujours utilisé.
Définissez le planning de l'événement sur "24 heures" si vous souhaitez que l'événement soit toujours démarré, indépendamment du planning du type de service.
Options du moteur de recherche
Les options suivantes contrôlent les performances de recherche de la gestion des connaissances :
Option
Description
ebr_max_qps
Spécifie le nombre maximum de requêtes par seconde enregistrées dans le fichier .stdlog. La valeur par défaut est 2 requêtes par seconde. Les requêtes par seconde inférieures à ce nombre sont journalisées en mode de suivi.
ebr_qps_timeout
Spécifie l'intervalle (en secondes) de comptabilisation des requêtes par seconde. La valeur par défaut est 300 secondes.
Les options suivantes contrôlent l'intégration de moteur de recherche :
Option
Description
ebr_search_engine_baseport
Spécifie le port sélectionné lors de l'installation du moteur de recherche. La valeur par défaut est 13000.
ebr_search_engine_host
Spécifie le nom d'hôte ou l'adresse IP sous lequel le moteur de recherche est installé.
ebr_version
Définit le moteur de recherche que la gestion des connaissances doit utiliser pour les recherches. Le moteur de recherche KM désigne le moteur installé et configuré avec CA SDM .
Le document n'est pas indexé quand le moteur de recherche et tous les champs textuels contiennent des mots non significatifs.
Options de sécurité
Option
Description
bopauth_host
(Applicable uniquement à la configuration de disponibilité avancée) Spécifie le nom du serveur sur lequel le processus bopauth_nxd est exécuté. bopauth_nxd authentifie les utilisateurs qui accèdent à CA SDM via différentes interfaces. Sélectionnez la valeur par défaut si bopauth_nxd doit s'exécuter sur le serveur d'arrière-plan. Cette option ne peut pas être désinstallée.
ldap_virtdb_host
(Applicable uniquement pour la configuration de disponibilité avancée) Spécifie le nom du serveur sur lequel l'option ldap_virtdb est en cours d'exécution. Sélectionnez la valeur par défaut si ldap_virtdb doit s'exécuter sur le serveur d'arrière-plan. Cette option ne peut pas être désinstallée.
eiam_hostname
Spécifie le nom d'hôte du serveur sur lequel EEM s'exécute. Obligatoire pour le nom d'utilisateur et le mot de passe EEM ainsi que pour l'authentification d'artefacts.
force_browser_to_send_cookie_only_in_ssl_connection
(Facultatif) Permet de forcer le navigateur à envoyer le cookie de l'ID de session (SID) uniquement lorsqu'une connexion SSL est établie. Cet attribut est applicable uniquement si vous avez activé
use_encrypted_sid_and_cookie
(défini sur Oui). Par défaut, il est désactivé. Si cet indicateur est activé, CA SDM sera accessible uniquement via une connexion SSL.
force_unique_userid
Empêche l'utilisation des doublons de noms de connexion système activés.
Nous recommandons de garder l'option force_unique_userid activée en permanence. Si cette option est désinstallée et qu'il y a plusieurs enregistrements de contact avec le même ID de connexion, vous pouvez rencontrer des problèmes avec les partitions de données, l'hébergement multiclient, la sécurité et certaines autres fonctionnalités.
guest_user_name
Spécifie l'ID de connexion utilisateur Invité. La valeur par défaut est Anonyme. Doit être un ID d'utilisateur valide.
ignore_security_case
Si cette option est installée, l'ID d'utilisateur n'est pas sensible à la casse.
Portal_safe_list
Enregistre une liste de noms d'ordinateur et de numéros de port à l'emplacement où le portail est installé.
Le nom de l'ordinateur et le numéro de port sont entrés comme suit.
machine-name:8080
Pour les installations multiples du portail, séparez le nom d'ordinateur et le numéro de port par une virgule. Par exemple :
machine-name1:8080,machine-name2:8081,machine-name3:8080
url_etrust_password_reset
URL de l'interface Web eTrust Admin. Cette option active le lien de réinitialisation du mot de passe sur l'interface Web.
Par exemple :
http[s]://hostname/EAOWebi/EAOLogin
use_eiam_artifact
Permet l'utilisation de l'artefact EEM lorsque les utilisateurs se connectent à CA SDM / la gestion des connaissances à l'aide d'une URL.
use_eiam_authentication
Permet l'utilisation de l'authentification EEM lorsque les utilisateurs se connectent à CA SDM/la gestion des connaissances alors que l'authentification du type d'accès est définie sur Système d'exploitation.
use_encrypted_sid_and_cookie
(Facultatif) Utilisez un cookie et un ID de session (SID) chiffrés pour empêcher l'usurpation de SID et les attaques d'intercepteur de SID. Par défaut, cet attribut est désactivé. Si vous souhaitez disposer de la sécurité CA SDM renforcée, cet attribut doit être activé (défini sur Oui). L'activation de cet attribut peut affecter les performances de l'application CA SDM.
Options d'automatisation du support
Option
Description
sa_domsrvr
Indique que le serveur principal de l'automatisation du support communique avec le serveur domsrvr spécifié pour l'automatisation du support. Si cette variable n'est pas installée, le serveur principal de l'automatisation du support communique avec le serveur de domaine CA SDM principal par défaut nommé domsrvr.
sa_primary_domsrvr
Indique s'il faut démarrer le domsrvr principal de l'automatisation du support. Cette variable est utilisée pour déterminer si un serveur d'objet dédié est déjà configuré. Si cette option n'est pas installée, domsrvr:sa s'exécute sur l'un des serveurs CA SDM secondaires et vous avez besoin de démarrer pour domsrvr:sa.
supportautomation_url
Spécifie l'URL de l'application Web de l'automatisation du support que CA SDM utilise pour communiquer avec le serveur principal d'automatisation du support. Le nom d'hôte et le numéro de port devrait correspondre aux valeurs définies pendant la configuration. Nous vous recommandons de configurer le supportautomation_url avec un nom d'hôte car vous pourriez rencontrer des problèmes lors de la configuration de supportautomation_url avec une adresse IP. Si vous utilisez une adresse IP qui a un mappage de nom d'hôte existant, le traitement de la demande HTTP se résout à ce nom d'hôte.
L'administrateur installe cette option après avoir configuré le serveur principal d'automatisation du support sur un serveur CA SDM principal ou secondaire pour activer l'utilisation de l'automatisation du support de CA SDM. N'installez pas cette option si l'automatisation du support n'est pas configurée.
Options de délai avant violation
Ces options contrôlent le processus qui vérifie les accords sur les niveaux de service de tous les tickets et tâches ouverts et enregistre l'heure à laquelle le type de service est en violation :
Option
Description
ttv_enabled
Exécute le démon de délai avant violation, qui surveille les accords sur les niveaux de service (SLA) pour tous les tickets et tâches ouverts. Ce processus ne définit pas la violation des SLA mais enregistre la date à laquelle le ticket ou la tâche fait l'objet d'une violation dans son état actuel. Cette projection est mise à jour lorsque le ticket ou la tâche est mis à jour. Cette option doit être installée pour que les autres options Délai avant violation fonctionnent correctement.
Cette option nécessite que l'option classic_sla_processing ne soit
pas
installée.
ttv_evaluation_delay
Définit le délai entre une demande au démon Délai avant violation et le moment où un ticket est effectivement évalué. Chaque fois qu'un ticket est mis à jour, une demande est envoyée au démon Délai avant violation pour mettre à jour les projections correspondantes. Comme les tickets sont souvent mis à jour plusieurs fois d'affilé dans un court laps de temps, le délai d'évaluation permet d'éviter les évaluations inutiles et d'améliorer les performances.
Cette option dépend de l'option ttv_enabled, qui doit également être installée.
Cette valeur ne peut jamais être définie au-dessous de 60 secondes.
ttv_highlight
Met un ticket en surbrillance dans une liste si le ticket a une valeur Délai avant violation définie pour un démarrage à une certaine heure. La couleur de surbrillance par défaut est le jaune pale.
Le numéro de ticket est mis en surbrillance uniquement si l'une de ses valeurs Délai de violation est inférieure à la date/heure spécifiée par la période TTV_THRESHOLD. Par défaut, cette période est définie pour afficher des tickets dont les valeurs Délai avant violation sont antérieures à minuit pour la journée en cours, par exemple "aujourd'hui". Vous pouvez modifier cette période en choisissant n'importe quelle valeur.
Cette option affecte seulement les formulaires de liste de tickets sur le client d'interface Web. Elle s'applique aux listes de demandes, de demandes client, de demandes de changement, d'incidents, de problèmes et de tâches. Il s'agit d'une option parce que la valeur Délai avant violation est stockée dans une table de base de données distincte du ticket. Elle nécessite une extraction de la base de données supplémentaire *pour chaque ligne affichée*. En raison de cette activité SGBD supplémentaire, l'installation de cette option risque d'augmenter la charge de votre base de données et de réduire les performances.
Cette option dépend de l'option ttv_enabled, qui doit également être installée.
Options Ver Ctl
L'option de contrôle ver_ctl contrôle les actions entreprises par le Gestionnaire de contrôle de version lorsqu'une incohérence de version est détectée. Le Gestionnaire de contrôle de version détecte les incohérences en comparant les fichiers de version de tous les serveurs CA SDM (clients et serveurs). Selon la configuration de CA SDM, le client et les serveurs suivants sont utilisés :
  • Conventionnelle :
    • Client : serveur secondaire
    • Serveur : serveur principal
  • Configuration de disponibilité avancée :
    • Client : serveurs d'applications et de secours
    • Serveur : serveur d'arrière-plan
Seuls les composants figurant dans les fichiers de version sont contrôlés. Lorsque vous redémarrez les serveurs et si une erreur est détectée, le client se connecte au serveur pour envoyer une liste de ses composants contrôlés. Le serveur compare cette liste à sa propre liste principale. Les composants concernés sur le client sont mis à niveau ou interrompus, en fonction de l'option ver_ctl.
ver_ctl
L'installation de cette option active le gestionnaire de contrôle de version. Les valeurs d'option valides sont :
  • Echec :
    une erreur de version interrompt la connexion du serveur secondaire au serveur principal. Le serveur secondaire ne peut pas se connecter au serveur principal jusqu'à ce qu'il soit mis à jour manuellement.
  • Notifier :
    valeur par défaut. Sous Windows, une erreur de version entraîne l'affichage d'un message vous invitant à indiquer si vous souhaitez que le serveur secondaire continue ou annule l'opération. Sous UNIX, une erreur de version est enregistrée, mais le serveur secondaire termine toujours l'initialisation.
  • Mise à niveau :
    lorsqu'une erreur de version est détectée, une mise à niveau des composants concernés est tentée sur le serveur secondaire. Si la mise à niveau est réussie, la connexion au serveur secondaire continue. Sinon, la connexion au serveur secondaire s'achève.
  • Désactiver :
    les erreurs de version sont ignorées. Tous les serveurs secondaires peuvent se connecter au serveur principal.
Options Web
Ces options contrôlent le fonctionnement de l'interface Web CA SDM :
Option
Description
auto_suggest_status
Affiche les enregistrements correspondants pour le texte saisi dans les champs de recherche de l'interface de l'analyste.
Pour que cette option fonctionne correctement, le paramètre Utilisation d'un lecteur d'écran doit être désactivé. Pour spécifier vos préférences, sélectionnez Afficher, Préférences dans la barre de menus.
Valeur par défaut
: Activée
copy_inactive
Copie les attributs désactivés d'un objet, comme le destinataire précédent, de l'enregistrement d'origine au nouvel enregistrement.
Par défaut, cette option est désinstallée afin de ne pas copier les liens vers les objets désactivés. Si vous installez cette option ou si vous avez effectué une migration à partir de CA SDM r12.5, les liens vers les objets désactivés sont copiés.
charset
Définit le jeu de caractères HTTP par défaut pour l'interface Web. Vous ne pouvez pas désinstaller cette option.
La valeur de cette option est définie dans le paramètre charset de l'en-tête HTTP content-type et correspond au chiffrement de caractères de l'environnement d'exploitation lorsque CA SDM est configuré.
Dans des circonstances normales, cette option n'a pas besoin d'être actualisée après la configuration initiale.
Le redémarrage du serveur CA SDM n'est
pas
requis.
export_max_fetch_rows
Détermine le nombre maximum de lignes que les utilisateurs peuvent exporter pour une liste.
Valeur par défaut :
5 000
max_files_to_upload_simultaneously
Définit le nombre maximum de fichiers que vous pouvez charger simultanément au cours de la même opération.
Plage valide
: supérieure ou égale à 0. Le zéro indique que la plage est illimitée.
Valeur par défaut :
10
max_records_auto_suggest
Spécifie le nombre de suggestions à afficher correspondant aux caractères saisis. Vous pouvez, par exemple, augmentez le nombre de suggestions si les analystes de votre environnement vous demande d'afficher 50 suggestions.
Valeur par défaut :
25
min_chars_auto_suggest
Spécifie le nombre minimum de caractères qu'un utilisateur doit introduire dans un champ de recherche avant que les correspondances s'affichent. Vous pouvez, par exemple, augmenter le nombre de caractères si votre environnement comprend plusieurs utilisateurs qui partagent les trois premiers caractères de leurs noms d'utilisateur. T
Valeur par défaut :
3
mouseover_preview_delay_time
Spécifie le délai en millisecondes entre le placement du pointeur sur un lien et l'affichage de l'aperçu contextuel. L'aperçu ne s'affiche pas si vous déplacez la souris avant la fin du délai. Entrez une valeur comprise entre 100 à 5 000 dans le champ Valeur de l'option.
Valeur par défaut :
1 000
pdmweb_cache_disable
Tous les fichiers normaux de bopcfg/www sont mis en cache. Si cette option est installée, le servlet PDMWEB ne met pas en cache les fichiers, ce qui signifie que tous les fichiers sont extraits du répertoire chaque fois que l'on a besoin de consulter l'un d'eux.
pdmweb_cache_sitemods
Par défaut, le servlet PDMWEB ne met pas en cache les fichiers du dossier $NX_ROOT/site/mods. Si cette option est installée, les fichiers sont mis en cache à partir du dossier sitemods.
prompt_for_knowledge
Active une boîte de dialogue qui invite les utilisateurs à effectuer une recherche dans la base de connaissances avant de créer des demandes client dans l'interface Web client et des demandes dans l'interface Web Employé.
scoreboard_entry_limit
Limite d'ajout de nouveaux noeuds du tableau de résultats et de nouveaux dossiers. Quand le système atteint la limite, les dossiers et les noeuds existants continuent d'afficher des informations. Cependant, l'utilisateur doit supprimer les dossiers et les noeuds inutilisés avant d'en créer de nouveaux.
suppress_web_hier_search
Elimine la recherche hiérarchique utilisée sur le Web pour les domaines de demande, d'incident et de problème, ainsi que pour la catégorie et la cause première. Cette option est utile pour les tables qui ne sont pas organisées hiérarchiquement ou lorsqu'un ou plusieurs niveaux hiérarchiques contiennent de nombreux enregistrements. Lorsque la recherche hiérarchique d'une table est supprimée, les recherches dans la table sont traitées comme une consultation.
La valeur de cette option est une liste de noms d'objet des tables pour lesquelles la recherche hiérarchique est supprimée. Si vous spécifiez plusieurs noms de table, les valeurs sont séparées par des espaces. Les valeurs valides sont :
  • chgcat :
    catégorie de demande de changement
  • isscat :
    catégorie de demande client
  • pcat_cr :
    domaine de demande
  • pcat_in :
    domaine d'incident
  • pcat_pr :
    domaine de problème
  • rc :
    cause première d'une demande
Pour éviter des erreurs lors de l'utilisation de la saisie automatique, il est recommandé d'utiliser cette option au lieu de remplacer la macro dtlHier par dtlLookup dans le fichier HTMPL.
use_nested_tabs
Affiche des onglets imbriqués dans le formulaire actuel. L'analyste peut développer chaque onglet pour afficher plus de détails. Si vous voulez revenir aux styles de carnet utilisés dans CA SDM 12.5, désactivez le contrôle des onglets imbriqués. Par exemple, les analystes de votre environnement préfèrent cliquer sur un onglet qui indique uniquement son contenu.
web_auto_update
Demande la mise à jour automatique des calculs du tableau de résultats pour les utilisateurs analystes Web. Lorsque cette option est installée, chaque session d'analyste Web demande des calculs du tableau de résultats mis à jour à l'intervalle spécifié dans l'option.
La valeur de cette option est le nombre de secondes entre les mises à jour, avec une valeur minimale de 60 secondes (une minute). La mise à jour du tableau de résultats Web s'effectue en arrière-plan. Une activité périodique est visible sur la page principale. De plus, les valeurs des calculs mis à jour sont mises en surbrillance dans le tableau de résultats. La mise en surbrillance persiste jusqu'à ce que l'utilisateur clique sur le lien du tableau de résultats pour afficher la liste associée ou appuie sur le bouton Mettre à jour les nombres.
L'activation de cette option affecte la charge globale du système des manières suivantes :
  • Chaque utilisateur Web peut envoyer des demandes supplémentaires au serveur à la fréquence définie dans l'option.
  • Le moteur Web reçoit des messages du moteur d'objets chaque fois qu'une mise à jour de la base de données s'accompagne d'une modification du compteur associé à une requête.
Lorsque l'option de mise à jour automatique Web n'est pas sélectionnée, le moteur Web demande les calculs au moteur d'objets uniquement si un utilisateur Web demande une mise à jour de manière explicite.
web_wildcard_search
L'installation de cette option active une recherche par caractères génériques pour tous les champs de texte lorsque vous utilisez les filtres de recherche. Pour exécuter une recherche générique, vous devez ajouter le symbole % après une chaîne de texte. Par exemple, la saisie de la chaîne "option%" récupère tous les enregistrements qui commencent avec le terme "option". L'installation de cette option rend le symbole "%" inutile et lance par défaut des recherches par caractères génériques.
L'installation de cette option permet une fonctionnalité équivalente à l'utilisation d'un symbole "%" uniquement à la
fin
de la chaîne de recherche et non au début. Par exemple, avec cette option installée, la recherche de la chaîne "ldap" dans la liste des options du Gestionnaire d'options trouve toutes les options dont le nom commence par "ldap", mais ne trouve pas l'option "default_ldap_tenant".
wsp_domsrvr
Définit le nom d'un moteur d'objets dédié au concepteur Web (WSP). Le moteur Web du concepteur Web, désigné par l'option associée wsp_webengine, est le seul processus client autorisé à se connecter au moteur d'objet identifié par wsp_domsrvr. Vous devez installer à la fois l'option wsp_domsrvr et l'option wsp_webengine afin d'activer la fonction de test des modifications de schémas de concepteur Web.
La valeur de cette option doit être une chaîne commençant par les caractères « domsrvr : ». Nous vous recommandons d'utiliser domsrvr:wsp comme nom du moteur d'objet du concepteur Web.
L'installation de cette option exécute automatiquement le moteur d'objet du concepteur Web sur le serveur principal.
wsp_webengine
Spécifie le nom du port slump du moteur Web utilisé par les utilisateurs du concepteur Web (WSP). Tous les utilisateurs du concepteur Web se connectent à ce moteur Web et l'utilisent pour afficher un aperçu des sessions.
Tous les fichiers enregistrés par les utilisateurs du concepteur Web sont stockés dans le répertoire site/mods du serveur exécutant le moteur Web, qui doit correspondre au serveur principal CA SDM. Etant donné que le concepteur Web enregistre les informations sur le serveur exécutant son moteur Web, tous les utilisateurs du concepteur Web doivent se connecter au même moteur Web. Si l'option wsp_wengine n'est pas installée, les utilisateurs du concepteur Web se connectent au moteur Web par défaut : web:local, en le partageant avec d'autres utilisateurs.
La valeur de cette option doit être une chaîne commençant par les caractères : "web:". Nous vous recommandons d'utiliser web:wsp comme nom du moteur Web du concepteur Web.
Options du rapport Web
Ces options contrôlent l'intégration du reporting CA Business Intelligence dans le serveur BusinessObjects :
Option
Description
bo_server_auth
Spécifiez le type d'authentification que vous souhaitez utiliser pour le reporting. Vous pouvez spécifier les types d'authentification suivants :
  • SecEnterprise
    . (Par défaut) Spécifiez Enterprise Authentication comme type d'authentification si vous préférez créer des comptes et des groupes distincts dans BusinessObjects afin de les utiliser dans CA Business Intelligence, ou si aucune hiérarchie d'utilisateurs n'a été configurée sur un serveur LDAP ou un serveur AD Windows.
Si vous choisissez l'option secEnterprise, vous devez ajouter vos utilisateurs de rapports CA SDM à la console de gestion centrale (CMC) de BusinessObjects. La console CMC permet de contrôler l'accès des utilisateurs à la zone de lancement BI et aux autres applications BusinessObjects. Dans la console CMC, vous devez saisir les mêmes noms d'utilisateur et mots de passe que ceux configurés dans CA SDM.
  • SecLDAP
    . Spécifiez LDAP Authentication comme type d'authentification si vous avez déjà configuré un serveur de répertoires LDAP et souhaitez utiliser vos comptes et groupes utilisateur dans BusinessObjects avec CA Business Intelligence.
  • Lorsque vous mappez les comptes LDAP à BusinessObjects, les utilisateurs peuvent accéder à CA Business Intelligence avec leur nom d'utilisateur et leur mot de passe LDAP. Ceci élimine le besoin de recréer des comptes groupes et utilisateurs individuels dans BusinessObjects.
  • SecWinAD
    . Spécifiez Windows AD Authentication comme type d'authentification si vous travaillez dans un environnement Windows 2000 et souhaitez utiliser vos comptes et groupes utilisateur AD existants dans BusinessObjects avec CA Business Intelligence.
  • SecExternal
    . Spécifiez External Authentication comme type d'authentification si vous intégrez la solution d'authentification BusinessObjects avec une solution d'authentification tierce (par exemple, en utilisant JCIFS avec Tomcat). Ce type d'authentification requiert la configuration Authentification approuvée dans BusinessObjects pour autoriser les utilisateurs à ouvrir une session sans fournir leurs mots de passe.
Lors de la configuration de l'authentication approuvée, vous devez définir la méthode de récupération du nom d'utilisateur sur REMOTE_USER dans le fichier web.xml de BusinessObjects.
bo_server_cms
Spécifiez le nom du serveur Central Management Server (CMS) responsable de la gestion d'une base de données d'informations sur votre BusinessObjects, que vous utilisez avec CA Business Intelligence.
Pour bo_hostname, utilisez le nom d'hôte de l'ordinateur sur lequel CA Business Intelligence est installé. La valeur bo_cms_port par défaut est 6400.
bo_server_location
Spécifiez bo_hostname en utilisant le nom d'hôte de l'ordinateur sur lequel CA Business Intelligence est installé. CA SDM utilise cette URL pour rassembler des URL de rapport afin de demander des rapports au serveur BusinessObjects. L'emplacement du serveur CMS est spécifié par le nom d'hôte et le port.
La fonction bo_application_server_port par défaut est 8080 (par exemple cela peut être le port Tomcat). Si vous installez CA SDM et CA Business Intelligence sur le même serveur, vous devez spécifier un port différent. Utilisez le port spécifié lors du démarrage de zone de lancement BI.
Par exemple, http://hostname:8180/businessobjects/enterprise115/desktoplaunch/businessintelligencelaunchpad/logon/logon.do indique que 8180 est la valeur à utiliser pour bo_tomcat_port.
Options du service Web
Option
Description
rest_webservice_access_duration
Spécifie le nombre d'heures pendant lesquelles la touche d'accès aux services Web REST demeure active avant d'expirer. Le délai d'expiration de la touche d'accès ne dépend pas du temps d'inactivité, mais de la durée depuis la création de cette touche d'accès. Une fois que la touche d'accès correspond à la durée spécifiée, la touche d'accès finit expire, qu'elle soit utilisée ou non.
De même, le client REST peut également fournir la durée de la touche d'accès spécifique lors de la demande de touche d'accès. Pour fournir la valeur de durée, définissez-la directement dans l'attribut de expiration_date de la ressource de rest_access, dans le cadre de la charge utile de demande POST.
Plage valide :
1 à 8760 heures
Valeur par défaut :
168
rest_webservice_disable_basic_auth
Désactive l'authentification de base dans les services Web REST.
Valeur par défaut :
Non
rest_webservice_list_max_length
Spécifie le nombre maximum de lignes renvoyées par une requête de service Web REST.
Valeur par défaut :
500
rest_webservice_list_page_length
Spécifie le nombre par défaut de lignes renvoyées par une requête de service Web REST par page.
Plage valide :
1 à 500
Valeur par défaut :
25
rest_webservice_resources_to_expose
Spécifie la liste de sous-objets Majic (ressources) exposés par CA SDM via les services Web REST. Cette option remplace le comportement par défaut. Par défaut, CA SDM expose tous les sous-objets via les services Web REST.
Si vous n'introduisez aucun valeur dans cette option, les sous-objet Majic qui n'ont pas de propriété REST_OPERATIONS définie sur Aucun seront exposés. Par défaut, aucun sous-objet Majic ne dispose de cette propriété définie sur Aucun.
Utilisez la propriété REST_OPERATIONS pour définir les méthodes HTTP CRUD spécifiques (création, lecture, mise à jour et suppression) de sorte que CA SDM expose un sous-objet Majic donné.
Valeur par défaut :
rest_access
Exemple :
rest_access, cnt, PGD, cr, crs, pri, alg, urg, diablotin, pcat, org
hmac_algorithm
Spécifie l'algorithme que vous utilisez pour calculer la signature de l'authentification de clé personnalisée/secrète dans les services Web REST.
Valeur par défaut:
HmacSHA1
string_to_sign_fields
Spécifie les champs que vous utilisez pour calculer la signature pour l'authentification de clé personnalisée/secrète dans les services Web REST, en plus des champs REQUEST_METHOD, REQUEST_URI et QUERY_STRING par défaut.
Valeur par défaut :
Vide
webservice_domsrvr
Indique le nom du moteur d'objets utilisé par les services Web SOAP. Si cette option n'est pas installée, les services Web SOAP utilisent domsrvr.
La valeur de cette option doit être une chaîne commençant par les caractères "domsrvr:".
webservice_session_timeout
Définit la valeur du délai d'expiration (en minutes) pour les sessions du service Web SOAP. Lorsque le délai entre les appels de méthode Web successifs est supérieur à la valeur spécifiée, l'ID de session est marqué comme expiré. La session n'est alors plus valide.
Pour éviter l'expiration de sessions en raison de l'activité, définissez la valeur de cette option sur 0. D'autres méthodes, telles que les routines de déconnexion, peuvent encore rendre des sessions non valides.
xMatters
xMatters est utilisé pour les alertes et notifications en série. Lorsqu'un ticket CA SDM (demande, incident ou problème) est créé ou mis à jour, le mécanisme d'intégration envoie la notification, ainsi que les informations sur le ticket à l'agent xMatters. La notification fonctionne uniquement avec les objets de type CR (demande, incident ou problème) CA SDM. La fonctionnalité de notification de CA SDM envoie des notifications aux utilisateurs en fonction des règles définies pour la notification. CA SDM envoie les informations de notification du lecteur de journaux de façon automatiquement, ainsi que les informations sur le ticket à l'agent xMatters configuré.
Les administrateurs CA SDM peuvent activer ou désactiver l'intégration avec xMatters via les options du gestionnaire d'options. Vous devez installer ces options, car elles ne sont pas prêtes à l'emploi. Redémarrez les services CA SDM après l'installation ou la désinstallation de ces options. Une fois les options xMatters installées, un nouveau démon pdm_xmatters_sync est lancé. Il est contrôlable via la liste des processus du gestionnaire des tâches. Ce démon est un processus singleton et il s'exécute sur le serveur principal ou sur le serveur d'arrière-plan.
Le démon pdm_xmatters_sync rassemble des enregistrements de notification avec l'état
En attente
ou
Erreur
en fonction de la valeur de l'option
xmatters_retry_count
. Il conserve également une liste des enregistrements de notification nouvellement créés. Une fois l'exécution de la liste des enregistrements existants terminée, le démon pdm_xmatters_sync exécute la liste des enregistrements nouvellement créés. Il s'agit d'un processus continu. En cas d'échec, lorsque l'agent xMatters cesse d'être disponible, les enregistrements attendent pendant la durée indiquée dans l'option
xmatters_retry_interval
du gestionnaire d'options et redéclenchent le démon pdm_xmatters_sync autant de fois que nécessaire pour que tous les enregistrements obtiennent le statut
Réussite
ou
Interrompre
.
Le démon pdm_xmatters_sync exécute les enregistrements dans l'ordre de leur création. Les enregistrements possédant le statut
xMatters - En attente
ou
xMatters - Erreur
sont traités avant les enregistrements nouvellement créés.
Si les règles de notification définies le permettent, la page Historique des notifications incluent des informations en plus du statut.
Règle
Informations
xMatters - Erreur
Statut de code d'erreur renvoyé à CA SDM. Il indique que ce message de notification a été envoyé à l'agent xMatters, mais qu'il n'a pas été reçu par lui. Cette erreur peut être due à la non-exécution de l'agent xMatters ou à d'autres problèmes au niveau de l'agent. Une tentative de renvoi des notifications possédant ce statut aura lieu en fonction des paramètres
xmatters_retry_count
et
xmatters_retry_interval
du gestionnaire d'options.
xMatters - Interruption
Statut de code d'erreur renvoyé à CA SDM. Il indique que CA SDM a déclenché le nombre d'itérations défini dans les options du gestionnaire d'options
xmatters_retry_count
et
xmatters_retry_interval
, mais que l'agent xMatters n'a pas reçu ce message.
xMatters - Opération terminée
Ce statut indique que l'agent xMatters a reçu ce message de notification et qu'il a renvoyé le code de statut de réussite. Ces enregistrements peuvent s'afficher dans l'interface Web du système xMatters.
Installez les options du gestionnaire d'options xMatter suivantes. Ces options contrôlent l'intégration de CA SDM et xMatters pour une intégration fiable et stable des notifications.
Option
Description
xmatters_cr_attr
Nom de l'attribut Majic CR valide. Spécifie les attributs de la demande pour la notification xMatters. Ce paramètre peut inclure des attributs personnalisés.
xmatters_retry_count
Les valeurs par défaut et minimum sont définie sur 3 et les valeurs possibles doivent être comprises dans la plage [1-20]. Cette valeur indique le nombre de tentatives qui peuvent être déclenchées pour les transactions ou les notifications ayant échoué.
xmatters_retry_interval
Les valeurs par défaut et minimum sont définies sur 15 (minutes) et les valeurs possibles doivent être comprises dans la plage [15-999]. Cette valeur indique l'intervalle de temps entre chaque tentative et spécifie l'intervalle (en minutes) entre les tentatives de déclenchement des notifications xMatters ayant échoué.
xmatters_URL
Agent et numéro de port de serveur xMatters valides. Ce paramètre spécifie le lien URL d'intégration de xMatters.
Exemple d'URL :
http://<nom_agent_xmatters>:<port>/http/caservicedesk15_caservicedesk15
Pour plus d'informations, reportez-vous à l'article Procédure de configuration des SLA.