Définition d'une boîte aux lettres

Cette rubrique contient les informations suivantes :
casm173
HID_Define_Mailbox
Cette rubrique contient les informations suivantes :
CA SDM fournit une boîte aux lettres par défaut pour la connexion au serveur de messagerie. Vous pouvez configurer cette boîte aux lettres par défaut et modifier le mot de passe, le nom d'utilisateur, le nom d'hôte, etc. Vous pouvez également créer des boîtes aux lettres supplémentaires pour répondre aux besoins de votre organisation. Chaque boîte aux lettres peut avoir sa propre définition, au lieu d'utiliser un seul ensemble global de définitions. Vous pouvez définir plusieurs boîtes aux lettres et utiliser des modèles différents ou des valeurs par défaut pour chaque boîte aux lettres. Définir plusieurs boîtes aux lettres permet aux clients hébergés et aux organisations d'utiliser des boîtes aux lettres distinctes avec différents paramètres pour chacune d'elles.
Utilisation de la boîte aux lettres par défaut ou création d'une boîte aux lettres
CA SDM fournit une boîte aux lettres active par défaut. Vous pouvez modifier la boîte aux lettres pour les courriels entrants en fonction de vos besoins ou créer une boîte aux lettres qui se connecte au serveur de messagerie. Vous pouvez configurer une boîte aux lettres pour définir l'hôte, l'utilisateur, le mot de passe etc.
Procédez comme suit :
  1. Dans l'onglet Administration, sélectionnez
    Courriel, Boîtes
    aux lettres.
    La page Liste des boîtes aux lettres s'ouvre.
  2. Cliquez sur Par défaut dans la colonne
    Nom
    et cliquez sur Modifier pour modifier une boîte aux lettres par défaut, ou cliquez sur Créer pour créer une boîte aux lettres.
  3. Remplissez ou mettez à jour les autres champs selon les besoins :
    • Intervalle de vérification
      Spécifie le délai après lequel le serveur de messagerie est interrogé pour de nouveaux courriels.
    • Actif
      Indique le statut de la boîte aux lettres.
    • Type de courriel :
      Spécifie le protocole utilisé par le serveur de messagerie. CA SDM prend en charge les protocoles POP3 et IMAP4. Si vous choisissez le protocole IMAP4, CA SDM interroge uniquement le dossier Boîte de réception de la boîte aux lettres.
      Pour le niveau de sécurité, si le type de courriel sélectionné est POP3, l'authentification MD5 n'est pas un niveau de sécurité pris en charge.
    • Nom d'hôte
      Indique le nom d'hôte du serveur de messagerie.
    • Remplacement du port
      Spécifie le numéro de port en cas de remplacement du numéro de port par défaut.
    • Nom d'utilisateur
      Spécifie l'ID d'utilisateur sur le serveur de messagerie.
    • Mot de passe
      Spécifie le mot de passe sur le serveur de messagerie.
    • Niveau de sécurité
      Indique le niveau de sécurité SMTP.
    • Référentiel des pièces jointes
      Spécifie le référentiel dans lequel les pièces jointes aux courriels sont stockées.
    • Joindre le courriel complet
      Spécifie si la définition du courriel entier en tant que pièce jointe est permise.
      • Si cette case à cocher est activée, elle enregistre le courriel entier en tant que fichier .eml ou .msg.
      • Si la case à cocher est désactivée, le courriel n’est pas enregistré, mais les images incorporées et les fichiers explicites joints au courriel entrant sont stockés en tant que fichiers individuels et disponibles dans l’onglet
        Pièces jointes
        .
    • Forcer le fractionnement de la pièce jointe
      Spécifie si toutes les pièces jointes dans le courriel doivent être fractionnées lorsqu'un courriel entier est ajouté en tant que pièce jointe. Le courriel et ses pièces jointes sont fractionnés dans des fichiers distincts et associés aux tickets. Cette option est uniquement applicable lorsque l'option
      Joindre le courriel complet
      est sélectionnée.
    • Autoriser les contacts anonymes
      Spécifie si vous pouvez créer des tickets à partir de courriels anonymes.
    • Enregistrer les courriels inconnus
      Spécifie si les courriels que les règles définies dans la boîte aux lettres n'ont pas traités doivent être enregistrés. Ces courriels sont stockés dans le répertoire $NX_ROOT/site/mail_unknown.
    • Utiliser l'adresse de réponse
      Spécifie si l'adresse électronique alternative doit être utilisée pour les réponses.
    • Utiliser TLS
      Spécifie si la prise en charge du protocole TLS dans les courriels est permise.
    • Chemin d'accès au certificat d'autorité de certification
      Spécifie le chemin d'accès à l'emplacement sur lequel le certificat approuvé a été déployé.
      Pour la configuration de disponibilité avancée, assurez-vous de déployer le certificat approuvé dans le même emplacement pour le serveur d'arrière-plan et pour le serveur de secours. CA SDM prend uniquement en charge les certificats d'autorité de certification codés au format Base-64 (PEM).
  4. Pour créer une règle de boîte aux lettres, cliquez sur
    Créer à partir de l'onglet Règles.
    La page Créer une règle de boîte aux lettres
    s'affiche.
  5. Renseignez les champs de la règle de boîte aux lettres de manière appropriée, puis cliquez sur
    Enregistrer
    .
  6. Sélectionnez l'onglet
    Politique
    pour définir les politiques de boîte aux lettres pour protéger votre organisation contre certaines utilisations abusives des courriels. Renseignez les champs de la politique de boîte aux lettres de manière appropriée, puis cliquez sur
    Enregistrer
    .
    Les modifications apportées à la boîte aux lettres par défaut sont enregistrées et appliquées, ou une boîte aux lettres est créée. La première interrogation se produit après une seconde.
Champs de règle de boîte aux lettres
Nous vous recommandons de définir la boîte aux lettres associée sur Désactivé avant de configurer une règle de boîte aux lettres. Dans le cas contraire, les messages récupérés entre la première et la dernière modification sont traités avec les règles en vigueur.
La table (usp_mailbox_rule) gère les règles qui s'appliquent à la connexion à chaque compte de serveur de messagerie (usp_mailbox). CA SDM fournit des règles prédéfinies que vous pouvez utiliser pour modifier ou créer des règles de boîte aux lettres.
Complétez les champs de règle de boîte aux lettres suivants de manière appropriée :
  • Séquence
    Spécifie le numéro de séquence de la règle. Les messages sont comparés à des règles dans l'ordre des numéros séquentiels, du moins élevé au plus élevé.
  • Boîte aux lettres
    Indique la boîte aux lettres à laquelle appartient cette règle.
  • Actif
    Définit la règle sur Active ou Inactive.
  • Filtre
    Spécifie la partie du courriel dans laquelle rechercher le schéma de filtre, par exemple, la partie contenant l'Objet. Pour plus d'informations, consultez la section Correspondance de modèles dans les règles de boîte aux lettres.
  • Chaîne de filtrage
    Spécifie une chaîne d'expression régulière pour la mise en correspondance du contenu du courriel. Par exemple [\t\r\n]request[\t\r\n]. L'espace réservé {{object_id}} vous permet de spécifier la valeur de l'artefact pour l'API de texte à utiliser pour associer le message à un ticket spécifique. Pour plus d'informations, consultez les rubriques Filtrer les restrictions d'identificateur d'objet de chaîne et Caractères spéciaux dans les expressions régulières.
  • Ignorer la casse
    Spécifie s'il faut prendre en compte la casse lors de la mise en correspondance des schémas.
  • Action
    Spécifie l'action à prendre lorsque les critères de filtre correspondent, par exemple, Créer/mettre à jour un objet.
  • Objet d'action
    Affiche le type de l'objet de ticket auquel les actions de message s'appliquent, par exemple, Demande.
  • Type d'artefact minimum
    Définit le type minimal d'artefact, en vérifiant que vous voulez autoriser :
    • NONE
      Indique qu'aucune validation d'artefacts n'est appliquée. Cette valeur équivaut à ne pas ajouter le mot clé au fichier d'entrée. Accepte également les commandes d'ID de ticket de l'API de texte.
    • PROTECTED
      Valide un ticket par rapport au hachage pour confirmation. Si la confirmation échoue, l'artefact est considéré non valide et le filtrage du courriel échoue lorsque le filtrage recherche un artefact ({{object_id}}).
    • SECURE
      Valide le numéro de ticket à partir d'un bloc de données chiffrées. Si la valeur n'est pas un numéro de ticket chiffré valide, l'artefact est considéré non valide et le filtrage du courriel échoue lorsque le filtrage recherche un artefact ({{object_id}}).
    Les types disposant d'un niveau de sécurité plus élevé que celui défini sont autorisés. Autrement dit, si vous définissez le type minimum sur
    PROTECTED
    , puis les types
    PROTECTED
    et
    SECURE
    sont tous deux autorisés mais
    NONE
    n'est pas autorisé. De plus si
    PROTECTED
    et
    SECURE
    sont sélectionnés, les commandes d'ID de ticket de l'API text ne sont pas acceptées. Pour plus d'informations sur les artefacts, consultez la section Remarques concernant l'utilisation des artefacts.
  • Réponse
    Spécifie une méthode de notification pour envoyer une réponse automatique. Par exemple, un courriel. Si vous ne définissez pas cette option, aucune réponse n'est renvoyée. La réponse indique la réussite ou l'échec des actions effectuées pour le message et est distincte des notifications. Si vous utilisez plusieurs boîtes aux lettres, il est recommandé d'utiliser la méthode de notification pour configurer les réponses aux courriels.
  • Sujet de la réponse
    Spécifie une ligne d'objet pour la réponse, par exemple, Réponse du centre de services.
  • Ecrire dans stdlog
    Ecrire le texte du message sur le journal standard (stdlog) si le filtre correspond.
  • Préfixe des entrées du journal
    Spécifie un préfixe à ajouter lors de l'écriture du texte du message sur les entrées du journal standard. Utilisez cette option pour activer les entrées du journal correspondantes dans les règles.
  • Ajouter une ligne Sujet
    Ajoute la ligne d'objet à partir du message d'origine sur le corps du message avant le traitement. Vous pouvez ajouter une ligne d'objet, en ajouter une au début ou ne pas en ajouter. La ligne d'objet est jointe à la description du ticket ou à un commentaire de journal, selon les actions pour le message.
  • Valeurs par défaut de l'API de texte
    Spécifie des commandes supplémentaires par défaut pour l'API de texte lorsque le filtre correspond. Associe le contenu de la section [EMAIL_DEFAULTS] du fichier text_api.cfg. La zone Valeurs par défaut de l'API de texte inclut les commandes de mots-clés API de texte appliquées à un ticket lorsqu'il est créé à partir d'un courriel correspondant à une règle de boîte aux lettres. Les commandes ne s'appliquent pas lorsque le message concerne un ticket existant.
    Pour spécifier des commandes de paramètres par défaut de l'API de texte, placez chaque commande sur une ligne distincte dans le champ Paramètres par défaut de l'API de texte. Formatez les commandes tel que suit :
    OBJECT.FIELD=value
    N'insérez pas de symbole de pourcentage (%) au début de la chaîne : il est requis uniquement pour les commandes correspondantes incorporées au corps du courriel.
    Par exemple, formatez les commandes tel que suit :
    REQUEST.PRIORITY=3 PROBLEM.CATEGORY=Facilities INCIDENT.GROUP=Plumbing
  • Valeurs entrantes ignorées de l'API de texte
    Spécifie des détails Ignorer supplémentaires pour l'API de texte quand le filtre correspond. Associe le contenu de la section [EMAIL_IGNORE_INCOMING] du fichier text_api.cfg.
    La zone Valeurs entrantes ignorées répertorie les commandes de mots clés de l'API de texte que vous ne pouvez pas utiliser dans le texte du message électronique entrant. Les commandes répertoriées dans cette zone sont ignorées si elles existent dans un message électronique entrant.
    Pour spécifier des commandes de valeurs entrantes ignorées pour l'API de texte, procédez comme suit :
    1. Placez chaque commande sur une ligne distincte dans la zone Valeurs entrantes ignorées.
    2. Formatez les commandes tel que suit :
      OBJECT.FIELD
      N'insérez pas de symbole de pourcentage (%) au début de la chaîne : il est requis uniquement pour les commandes correspondantes incorporées au corps du courriel.
      Par exemple, formatez les commandes tel que suit :
      CHANGE.ASSIGNEE PROBLEM.GROUP REQUEST.EFFORT
    3. Définissez toutes les commandes utilisées dans un champ de la section [KEYWORDS] du fichier text_api.cfg. Ce fichier se trouve dans le sous-répertoire site du répertoire d'installation de CA SDM.
  • Détails
    Spécifie des informations concernant la règle.
  • Texte de confirmation
    Spécifie les contenus de texte brut d'un message de réponse lorsque le traitement du message a réussi. Par exemple :
    Thank you for submitting an update to your request. A support technician will contact you within the next 24 hours.
    Si une expression de notification a déjà été créée, vous pouvez également l'entrer. Par exemple, vous pouvez utiliser une expression de notification pour des réponses automatiques aux courriels.
    Thank you for submitting your request. @{notification_phrase[notification phrase code].phrase}
  • Réponse envoyée (HTML)
    Spécifie les contenus HTML d'un message de réponse lorsque le traitement du message a réussi. Les options suivantes vous permettent de modifier et de prévisualiser du texte HTML :
    • Modifier la réponse envoyée (HTML)
      Ouvre l'éditeur HTML que vous pouvez utiliser pour formater le texte HTML.
    • Affichage rapide
      Aperçu du texte HTML.
    • Source HTML
      Affiche la source HTML.
    Vous pouvez également utiliser une expression de notification, par exemple :
    Thank you for submitting your request.</p> @{notification_phrase[notification phrase code].phrase}</p>
  • Texte de l'échec
    Spécifie les contenus de texte brut d'un message de réponse lorsque le traitement du message a échoué. Si une expression de notification a déjà été créée, vous pouvez également l'entrer. Par exemple, vous pouvez utiliser le texte suivant :
    Thank you for submitting your request. @{notification_phrase[notification phrase code].phrase}
  • Echec (HTML)
    Spécifie les contenus HTML d'un message de réponse lorsque le traitement du message a échoué.
Actions de règle de boîte aux lettres
Les règles de boîte aux lettres vous permettent d'effectuer les actions de messagerie suivantes :
Ignorer les courriels :
ne traite pas le courriel et ne répond pas.
Cette action est utile pour les messages au niveau du système comme les erreurs de remise du courrier ou les messages Absent(e) du bureau.
Ignorer les courriers et répondre :
ne traite pas le courriel et répond à l'expéditeur. Les courriels de réponse utilisent les messages de réussite de réponse et les messages d'échec de réponse sont ignorés.
Mettre à jour l'objet :
utilise la chaîne de filtrage pour déterminer l'identificateur d'objet (par exemple, %Incident:{{object_id}}% dans le courriel) et envoie une demande de mise à jour à l'API text. Si l'identificateur d'objet n'est pas trouvé, l'API text ne fait rien.
Cette action gère en général les réponses de courrier où l'identificateur d'objet est intégré au courriel. Si aucun identificateur d'objet n'est présent, le message réponse incorrecte est généralement envoyé.
Créer/Mettre à jour un objet :
utilise la chaîne de filtrage pour déterminer l'identificateur d'objet (par exemple, %Incident:{{object_id}}% dans le courriel) et envoie une demande de mise à jour à l'API de texte. Si l'identificateur d'objet est trouvé, l'API text met à jour le ticket. Si l'identificateur d'objet n'est pas trouvé, l'API text crée un ticket.
Cette action est le comportement standard du démon de messagerie (interface de lecture du courrier entrant) dans lequel le courriel contient ou pas les mots clés de l'API text.
Correspondance de modèles dans les règles de boîte aux lettres
Les règles de boîte aux lettres utilisent des expressions régulières pour la correspondance de modèles. Les caractères blancs suivants s'appliquent à des expressions régulières dans les règles de boîte aux lettres :
  • \t
    Utilisé pour représenter une tabulation horizontale.
  • \r
    Utilisé pour représenter un caractère de retour chariot.
  • \n
    Utilisé pour représenter un caractère de nouvelle ligne ou un saut de ligne
Les caractères qui représentent des sauts de ligne dans le texte varient selon le système d'exploitation, le serveur de messagerie et le client de messagerie. Par exemple :
  • UNIX utilise un \n.
  • Microsoft utilise \r\n
  • Macintosh utilise \r
  • MacOS X utilise \n
Les éléments de traitement des messages CA SDM échangent ou remplacent les caractères de saut de ligne pour identifier les éléments de texte en tant que message et les paramètres associés. Utilisez un saut de ligne ou de paragraphe pour créer des filtres correspondant à \r ou \n. Les sauts de ligne entre deux mots clés identifient une séquence d'un ou de plusieurs caractères \r et \n.
Le retour à la ligne peut entraîner des sauts de ligne inattendus. Des sauts de ligne s'affichent au milieu du texte. Un espace peut être remplacé par un retour chariot, un saut de ligne ou les deux. Le retour chariot, le saut de ligne ou les deux peuvent être insérés après un espace. Incluez des espaces dans une chaîne de filtre à l'aide du bloc d'expression régulière :
[\t\n]+ (crochet ouvrant, espace, barre oblique inverse, t, barre oblique inverse, r, barre oblique inverse, n, crochet fermant, signe plus)
Exemple : Utilisez [ \t\r\n] pour rechercher une correspondance exacte au mot clé.
Dans l'exemple suivant, la correspondance exacte au mot clé request est recherchée et les autres mots-clés similaires possibles sont ignorés :
requester requesting requested orequestra
Pour renvoyer uniquement les correspondances au mot clé request, entrez ce mot clé avec un ou plusieurs espaces blancs avant et après :
[ \t\r\n]request[ \t\r\n]
Le démon MailEater effectue une recherche par mot clé pour request et ignore les autres mots clés possibles comme requester ou requesting.
Filtrer les restrictions d'identificateur d'objet de chaîne
Les chaînes de filtrage déterminent l'identificateur d'objet. Par exemple, %Incident:{{object_id}}%) dans un courriel. Le texte qui entoure un identificateur d'objet ({{object_id}}) doit être sans ambiguïté tant dans son contenu que dans sa longueur. Le texte doit définir clairement le début et la fin de la valeur d'artefact de l'ID de ticket qui se trouve entre le texte.
Les restrictions suivantes s'appliquent à la façon dont l'interface de lecture du courrier entrant interprète le
début
de la valeur d'artefact de l'ID de ticket :
  1. L'espace réservé {{object_id}} ne doit pas être le premier élément dans la chaîne de filtrage. Vous devez spécifier un caractère au minimum. En général, un mot clé distinctif ou une séquence de lettres, de chiffres et de symboles doit précéder le mot clé de l'ID d'objet.
  2. Le caractère qui précède immédiatement l'espace réservé {{object_id}} ne doit pas être un caractère répétable ou facultatif suivi d'un signe positif (+), un astérisque (*) ou un point d'interrogation (?). Les caractères blancs (espace, tabulation, retour chariot) ne sont pas autorisés dans une valeur d'artefact d'ID de ticket.
  3. Le caractère qui précède immédiatement l'espace réservé {{object_id}} ne doit pas être un jeu de caractères entre balises facultatif ou répétable.
Les restrictions suivantes s'appliquent à la façon dont l'interface de lecture du courrier entrant interprète la
longueur
de la valeur d'artefact de l'ID de ticket :
  • L'espace réservé {{object_id}} ne doit pas être le dernier élément dans la chaîne de filtrage. Un ou plusieurs caractères doivent suivre l'espace réservé {{object_id}}.
  • Le caractère qui suit immédiatement l'espace réservé {{object_id}} ne doit pas être un caractère répétable ou facultatif suivi par un signe positif (+), un astérisque (*) ou un point d'interrogation (?). Les caractères blancs (espace, tabulation, retour chariot) ne sont pas autorisés dans une valeur d'artefact d'ID de ticket.
  • Le premier caractère après l'espace réservé {{object_id}} ne doit pas être un caractère.
  • Evitez les caractères suivants immédiatement avant et après l'espace réservé {{object_id}} :
    • Toutes les majuscules ou minuscules
    • Les nombres
    • Le signe plus (+)
    • La barre oblique (/)
    • La virgule (,)
    • Le point (.), car il peut représenter n'importe quel caractère dans la liste sauf un saut de ligne.
    Un de ces caractères peut exister dans la valeur d'artefact d'ID de ticket. Si un ensemble de caractères entre balises (plusieurs caractères entre parenthèses), précède ou suit l'espace réservé {{object_id}}, l'ensemble entre balises ne doit contenir aucun de ces caractères.
Caractères spéciaux dans les expressions régulières
La correspondance de modèles pour les filtres dans les règles de boîte aux lettres respecte les règles des expressions régulières ASCII avec des caractères spéciaux de style C.
Nous vous recommandons de vous familiariser avec la syntaxe des expressions régulières pour utiliser des caractères spéciaux dans des expressions régulières.
Prenez par exemple les caractères spéciaux suivants pour des modèles Regex qui s'appliquent à des expressions régulières dans des règles de boîte aux lettres :
  • \t
    La chaîne de filtre de boîte aux lettres \t spécifie une tabulation horizontale. Cette chaîne met en correspondance le début et la fin du texte (et les tabulations). Elle est propre au démon MailEater.
  • \r
    Spécifie un retour chariot (retour à la ligne en cours).
    Remarque :
    N'utilisez pas \r pour la recherche d'objets de message ou d'adresses d'expéditeur.
  • \n
    Spécifie une nouvelle ligne (combinaison de changement de ligne et de retour chariot).
    N'utilisez pas \n pour rechercher des objets de message ou des adresses d'expéditeur.
\t, \r et \n sont des caractères spéciaux qui apparaissent le plus souvent dans des expressions régulières pour des règles de boîte aux lettres.
Exemple : Utilisation de \t, \r et \n
[ \t]request[ \t]
La chaîne de filtre recherche le mot clé request. Les crochets correspondent à tout caractère dans la définition, y compris l'espace ; ainsi, [ \t] correspond à un espace ou une tabulation.
[\r\n]+critical[ \t\r\n]
La chaîne de filtre recherche le mot clé critical. Elle effectue la recherche au début d'une ligne, au début du message ou dans la ligne entière. Les crochets correspondent à tout caractère dans la définition. Le signe plus (+) correspond à un ou plusieurs des caractères précédents, [\r\n]+ correspond donc à un ou plusieurs retours chariot ou nouvelles lignes.
Exemple de texte pour les expressions de notification dans une règle de boîte aux lettres
Cet exemple affiche l'exemple de texte que vous pouvez utiliser pour inclure des expressions de notification dans une règle de boîte aux lettres. Définissez des versions distinctes d'une expression de notification pour du texte brut et pour du code HTML lorsque l'expression contient des sauts de ligne ou d'autres formatages.
Utilisez le texte suivant dans les champs Texte de confirmation, Réponse envoyée (HTML), dans la page Mettre à jour la règle de boîte aux lettres, onglet Réponse envoyée :
Texte de confirmation
Thank you for submitting your request. @{notification_phrase[IncidentURL1].phrase}
Réponse envoyée (HTML)
Thank you for submitting your request.</p> @{notification_phrase[IncidentURL1H].phrase}</p>
Artefacts
Un
artefact
de courriel fait référence à quelque chose qui provient du processus de messagerie, par exemple, une adresse électronique qui est incluse dans un courriel transféré. L'API de texte utilise des artefacts qui contiennent un ID de ticket (comme un numéro de référence) pour la prise en charge de la réponse. Lorsque l'ID du ticket est trouvé, un mot clé de l'API de texte existant (comme %INCIDENT_ID) est défini et ajouté à l'entrée pour l'API de texte. L'interface de lecture du courrier entrant identifie qu'une réponse est associée à un ticket particulier en trouvant l'artefact dans le message.
Les règles de boîte aux lettres vous permettent de spécifier l'artefact et la valeur que l'API de texte utilise. Par exemple, vous pouvez définir une règle pour les incidents comme l'incident:
{{object_id}}%
. Lorsqu'une règle trouve l'incident:1234, l'API de texte utilise
%INCIDENT_ID=1234
(1234 est le ref_num pour l'incident). Parce que l'artefact doit être unique dans un courriel et facile à trouver, vous pouvez rendre l'artefact plus distinctif comme
%Incident:{{object_id}}%
. Un signe de pourcentage (
%
), un espace blanc ou un autre caractère qui ne peut pas apparaître dans une valeur d'artefact doit suivre
{{object_id}}
. Des majuscules et des minuscules, des chiffres, des barres obliques, des virgules et des symboles plus font potentiellement partie d'une valeur. Les artefacts sécurisés sont codés avec le code Base64 après le chiffrement. Si vous n'utilisez pas d'artefacts sécurisés, les caractères qui suivent l'artefact ne doivent pas être contenus dans le suffixe de l'ID du ticket, le cas échéant, qui a été configuré pour ce type de ticket.
Lors de l'utilisation de la chaîne de filtrage des règles de boîte aux lettres pour identifier l'Artefact de l'ID de ticket, le mot clé {{object_id}} représente la position dans la chaîne de filtrage où l'artefact de l'ID de ticket est prévu. Ce mot clé doit respecter la casse, même si la règle de boîte aux lettres ne la respecte pas.
Exemple : Utilisation d'artefact de courriel
L'exemple suivant montre un format d'ARTEFACT à utiliser dans une règle de boîte aux lettres pour un ticket de demande de changement.
Remarques concernant l'utilisation des artefacts
Lorsque vous construisez la chaîne de filtre de la règle de boîte aux lettres, tenez compte des conditions suivantes :
  • Une limite claire doit exister entre l'artefact d'ID de ticket et les mots clés qui le précèdent et le suivent. Nous vous recommandons fortement d'inclure du texte à espace blanc dans ce texte de limite.
  • Ne terminez pas la partie de la chaîne de filtre qui précède le mot clé
    {{object_id}}
    en un schéma répétable ou facultatif pouvant correspondre au début de l'artefact d'ID de ticket, et ne terminez pas un schéma dont la longueur est ambiguë. Par exemple, la chaîne de filtre ne doit pas contenir request(er|ed|ing)?{{object_id}}, parce que cette structure crée une ambiguïté : le
    er
    ,
    ed
    ou
    ing
    de fin correspond-il à l'extrémité du texte de début ou fait-il partie du préfixe d'un ID de ticket non protégé ?
  • La partie de la chaîne de filtre qui suit le mot clé
    {{object_id}}
    ne doit pas commencer par un schéma répétable ou facultatif pouvant correspondre à la fin d'un artefact d'ID de ticket, ni commencer par un schéma dont la longueur est ambiguë et doit contenir un ou plusieurs éléments d'espaces blancs. Par exemple :
    • La chaîne de filtre ne doit pas contenir
      {{object_id}}[A-Z]?
      , car
      [A-Z]?
      peut correspondre au dernier caractère de l'artefact d'ID de ticket.
    • La chaîne de filtre ne doit pas se terminer par
      {{object_id}}
      Item, parce qu'il est possible que l'élément apparaisse dans l'artefact d'ID de ticket, soit comme suffixe d'un ID de ticket dans un artefact en texte clair ou protégé, soit sous forme de caractères dans un artefact sécurisé.
    • {{object_id}}
      Item est acceptable, parce que l'espace ne peut pas faire partie d'un artefact d'ID de ticket, ni faire partie d'un artefact d'ID de ticket protégé ou en texte clair. Cependant,
      {{object_id}}
      [
      \t\r\n
      ]+
      Item
      (
      crochet ouvrant
      ,
      espace
      ,
      barre oblique inverse
      ,
      t
      ,
      barre oblique inverse
      ,
      r
      ,
      barre oblique inverse
      ,
      n
      ,
      crochet fermant
      ,
      signe plus
      , +
      Item
      ) est préférable, car [
      \t\r\n
      ]+ compense l'insertion de sauts de ligne par le programme de messagerie après
      {{object_id}}
      .
  • Quand vous construisez les chaînes de filtre pour différentes règles de boîte aux lettres, évitez d'utiliser une chaîne de filtre qui inclut complètement une autre chaîne de filtre de règle de boîte aux lettres, ou dans laquelle la partie précédant ou suivant un mot clé
    {{object_id}}
    inclut cette partie d'une autre chaîne de filtre de règle de boîte aux lettres. Selon l'ordre de vérification de ces filtres, une correspondance de message prévue pour un filtre peut correspondre à un autre filtre, une partie de l'artefact d'ID de ticket correspondant au texte supplémentaire qui établit une distinction entre les deux chaînes de filtre.
Protection et sécurité des artefacts
Vous pouvez utiliser des artefacts pour protéger la remise du courrier dans une boîte aux lettres de la façon suivante :
Utilisation du mot clé
ARTIFACT
dans des notifications et des expressions de notification.
Le niveau de sécurité de l'artefact doit correspondre à la définition du type d'artefact minimal de la règle de boîte aux lettres pour la boîte aux lettres à laquelle le courriel est envoyé. Les types disposant d'un niveau de sécurité plus élevé que ce qui est défini sont autorisés. Autrement dit, si vous définissez
ARTIFACT=PROTECTED
, alors les types
PROTECTED
et
SECURE
sont tous deux autorisés mais
NONE
n'est pas autorisé.
Définissez l'option du type d'Artefact minimal dans le détail de la règle de la boîte aux lettres.
Vous pouvez intégrer un artefact dans une expression de notification et spécifier le niveau de sécurité pour l'artefact, par exemple :
%[email protected]{ARTIFACT=PROTECTED:call_req_id.ref_num}%
Remarque : Pour plus d'informations à propos des tables pour l'option du type d'Artefact minimal (
filter_min_artifact_type
) et le détail de la règle de la boîte aux lettres (
table usp_mailbox_rule
), reportez-vous au Boîte aux lettres USP.
Exemple : Pas de validation d'artefacts
L'exemple suivant montre le format pas d'ARTEFACT. Aucune validation d'artefacts ne peut être effectuée.
  • Utilisation
    : %[email protected]{call_req_id.ref_num}%
    Exemple
    : %REQUEST=1234%
    Exemple
    : aucune validation d'artefacts
L'exemple suivant montre le format ARTIFACT=NONE. ARTIFACT=NONE équivaut à ne pas ajouter le mot clé ; aucune validation d'artefacts ne peut être effectuée.
  • Utilisation
    : %[email protected]{ARTIFACT=NONE:call_req_id.ref_num}%
    Exemple
    : %REQUEST=1234%
    Exemple
    : validation d'un numéro de ticket par rapport au hachage pour la confirmation
L'exemple suivant montre le format
ARTIFACT=PROTECTED
. Le format
PROTECTED
valide un ticket par rapport au hachage pour la confirmation. La lettre "
A
" indique le type de formatage. Les virgules séparent "
A
", le code de hachage et le numéro du ticket.
  • Utilisation
    : %[email protected]{ARTIFACT=PROTECTED:call_req_id.ref_num}%
    Exemple
    : %REQUEST=A,12345678,1234%
    Exemple
    : chiffrement du numéro du ticket
L'exemple suivant montre le format ARTIFACT=SECURE. Le format SECURE chiffre le ref_num et ensuite code le résultat dans l'encodage Base64 pour pouvoir être inclus en toute sécurité dans le texte du message. La lettre "B" indique le type de formatage. Les virgules séparent "B" et un numéro de ticket utilisant un mot de passe chiffré.
  • Utilisation
    : %[email protected]{ARTIFACT=SECURE:call_req_id.ref_num}%
    Exemple
    : %REQUEST=B,da1jhr+9U5GVfd2VGH4dsnx2+PaSvygDS2e3IqjpjtyNSDW2u/KNPX61nopDu/KB%
Exemple : Création d'une règle de boîte aux lettres correspondant à chaque message entrant
Vous pouvez créer une règle de boîte aux lettres correspondant à chaque message entrant qu'une autre règle de boîte aux lettres ne filtre pas. Pour créer ce type de règle, définissez le filtre en Contenu du sujet et la chaîne de filtre en point et astérisque
(".*")
.
  • Un point correspond à n'importe quel caractère sauf le saut de ligne.
  • Un astérisque correspond à zéro ou plus occurrences du symbole qui le précède immédiatement.
  • Cette combinaison correspond à zéro ou plus caractères hors sauts de ligne.
Exemple : une règle de boîte aux lettres "Catch-All" (Tout prendre)
Cet exemple montre la manière dont vous pouvez utiliser une combinaison "
.*
" de sorte à effectuer une correspondance avec tout message entrant :
Filter = "Subject contains" Filter String = ".*"
Exemple : Utilisation des paramètres de règles de boîte aux lettres Paramètres par défaut de l'API de texte et API de texte : ignorer les éléments entrants
Les zones Valeurs par défaut de TextAPI et Valeurs entrantes ignorées vous permettent de spécifier des valeurs par défaut pour les règles de boîtes aux lettres, et de spécifier les commandes de TextAPI ne devant pas être acceptées dans les courriels entrants. Ces champs fonctionnent avec les valeurs par défaut définis à la section [EMAIL_DEFAULTS] et avec les listes de commandes interdites de la section [EMAIL_IGNORE_INCOMING] du fichier text_api.cfg. En cas de conflit entre la définition d'une règle de boîte aux lettres et la définition du fichier text_api.cfg, c'est la valeur définie dans la règle de boîtes aux lettres qui s'applique.
La zone Valeurs par défaut de l'API de texte inclut les commandes de mots-clés API de texte appliquées à un ticket lorsqu'il est créé à partir d'un courriel correspondant à une règle de boîte aux lettres. Les commandes ne s'appliquent pas lorsque le message concerne un ticket existant.
Procédez comme suit :
  1. Placez chaque commande sur une ligne distincte dans la zone Valeurs par défaut de TextAPI.
  2. Formatez les commandes tel que suit :
    OBJECT.FIELD=value
    N'incluez pas de symbole de pourcentage (%) au préalable, car ce caractère est uniquement requis pour les commandes correspondantes intégrées au corps du courriel.
    Par exemple, formatez les commandes tel que suit :
    REQUEST.PRIORITY=3 PROBLEM.CATEGORY=Facilities INCIDENT.GROUP=Plumbing
La zone Valeurs entrantes ignorées répertorie les commandes de mots clés de l'API de texte que vous ne pouvez pas utiliser dans le texte du message électronique entrant. Les commandes répertoriées dans cette zone sont ignorées si elles existent dans un message électronique entrant.
Pour spécifier des commandes de valeurs entrantes ignorées par l'API de texte, procédez comme suit :
  1. Placez chaque commande sur une ligne distincte dans la zone Valeurs entrantes ignorées.
  2. Formatez les commandes tel que suit :
    OBJECT.FIELD
    N'incluez pas de symbole de pourcentage (%) au début de la chaîne, car ce caractère est uniquement utilisé pour les commandes correspondantes intégrées au corps du courriel.
    Par exemple, formatez les commandes tel que suit :
    CHANGE.ASSIGNEE PROBLEM.GROUP REQUEST.EFFORT
  3. Définissez toutes les commandes utilisées dans un champ de la section [KEYWORDS] du fichier text_api.cfg. Ce fichier se trouve dans le sous-répertoire site du répertoire d'installation de CA SDM.
Champs de politique de boîte aux lettres
Nombre de messages par adresse électronique/par heure
Spécifie le nombre maximal de courriels par adresse électronique par heure. Vous pouvez spécifier les valeurs suivantes :
  • -1 : Aucune limite (valeur par défaut)
  • 0 : Aucun courriel autorisé.
  • 1 : nombre maximum de courriels permis.
Journaliser la violation
Consigne la violation dans le journal standard. Vous pouvez spécifier les valeurs suivantes :
  • Ne pas journaliser
  • Première violation uniquement (valeur par défaut)
  • Toutes les violations
L'option Première violation uniquement conserve une liste d'adresses électroniques associées aux messages qui enfreignent les politiques de messagerie et utilise cette liste pour éviter la consignation d'entrées en double dans le journal. Cette liste est effacée au redémarrage du démon Mail Eater. Cependant, si vous remplacez le paramètre Première violation uniquement par l'une des autres options disponibles, puis que vous sélectionnez à nouveau le paramètre Première violation uniquement, la liste des adresses électroniques consignées n'est pas effacée. Si une boîte aux lettres consigne de nombreuses violations alors qu'elle utilise ce paramètre, nous vous recommandons de redémarrer régulièrement le démon Mail Eater pour effacer la liste ou de sélectionner l'option Ne pas journaliser.
Liste d'inclusion
Spécifie les adresses électroniques ou les domaines autorisés à traiter les courriels (seuls les courriels correspondant à la liste sont autorisés). Vous pouvez spécifier plusieurs adresses ou domaines en les séparant par des virgules, des points virgules, des caractères d'espacement ou des sauts de ligne. La saisie d'un astérisque ('*') seul représente le "domaine mondial", et correspond tous les domaines qui ne sont pas dans la Liste d'exclusion.
Liste d'exclusion
Spécifie les adresses électroniques ou les domaines non autorisés à traiter les courriels. Vous pouvez spécifier plusieurs adresses ou domaines en les séparant par des virgules, des points virgules, des espaces ou des sauts de ligne.
Les adresses de la liste d'exclusion remplacent toutes les valeurs de la liste d'inclusion. Les adresses de la Liste d'inclusion remplacent toutes les valeurs de la Liste d'exclusion et peuvent fournir des exemptions spécifiques à des expéditeurs spécifiques normalement interdits sur le domaine en question. Les domaines de la liste d'exclusion remplacent le domaine mondial dans la Liste d'inclusion. Le domaine mondial n'est pas valide dans la liste d'exclusion.
Boîtes aux lettres multiples
CA SDM peut traiter et gérer plusieurs boîtes aux lettres. Chaque boîte aux lettres peut avoir sa propre définition, au lieu d'utiliser un seul ensemble global de définitions. Vous pouvez définir plusieurs boîtes aux lettres et utiliser des modèles différents ou des valeurs par défaut pour chaque boîte aux lettres. Les définitions multiples permettent à des clients hébergés individuels d'utiliser des boîtes aux lettres séparées ou permettent à un client hébergé ou à une organisation spécifique d'utiliser des boîtes aux lettres différentes et d'avoir des comportements différents pour chacune d'elles. Vous pouvez configurer des boîtes aux lettres multiples à l’aide de l’interface Administration. Chaque boîte aux lettres utilise les tables suivantes :
  • usp_mailbox : définit la boîte aux lettres.
  • usp_mailbox_rule : spécifie un ensemble de règles pour chaque boîte aux lettres.
    Les règles de boîte aux lettres indiquent les valeurs par défaut de l'API de texte. Vous pouvez donc établir des interfaces de système de messagerie avec d'autres logiciels et paramètres (comme la catégorie, le destinataire, etc.) qui sont configurés spécifiquement pour l'interface.
Les serveurs IMAP prennent en charge les boîtes aux lettres multiples pour un compte unique, mais les boîtes aux lettres secondaires ne sont pas prises en charge ; seule la boîte de réception par défaut l'est.
Utilisation des règles dans plusieurs boîtes aux lettres
Le composant de l'interface de lecture du courrier entrant (pdm_maileater_nxd) sur le serveur principal utilise les connexions et les règles de la boîte aux lettres pour lire et traiter des messages à partir d'un ou plusieurs comptes sur un ou plusieurs serveurs de messagerie. L'interface de lecture du courrier entrant traite les boîtes aux lettres de manière séquentielle (une seule boîte aux lettres est traitée à la fois) et traite les règles dans l'ordre des numéros séquentiels.
Les boîtes aux lettres multiples utilisent les règles suivantes :
  1. Au démarrage du serveur principal, l'interface de lecture du courrier entrant lit les tables suivantes :
    • usp_mailbox
      Représente une connexion à un serveur de messagerie.
    • usp_mailbox_rules
      Représente les règles qui s'appliquent à la connexion (usp_mailbox).
    • Contact_Method
      Représente les méthodes de contact utilisées pour les réponses automatiques.
    • Document_Repository
      Représente les référentiels de document pour l'enregistrement des pièces jointes.
    L'interface de lecture du courrier entrant détecte automatiquement les changements sur les objets des tables, y compris l'ajout d'objets supplémentaires. Si un changement est effectué sur usp_mailbox ou usp_mailbox_rule, la fréquence d'interrogation pour la boîte aux lettres concernée est planifiée à nouveau à une seconde après l'application du changement.
  2. A l'intervalle défini par chaque boîte aux lettres, l'interface de lecture du courrier entrant récupère chaque courriel dans la boîte de réception pour le compte associé et traite le courriel de la façon suivante :
    1. Recherche des violations éventuelles de politique dans l'adresse électronique. Lorsque l'interface de lecture du courrier entrant trouve une violation, le traitement s'arrête et le journal standard est affecté d'après la définition de la boîte aux lettres.
    2. Compare le courriel à chaque règle (mailbox_rule) qui appartient à cette boîte aux lettres.
    3. Si une règle de correspondance est trouvée, l'interface de lecture du courrier entrant soumet le message à l'API de texte pour le publier et répond à l'utilisateur de façon appropriée, en se basant sur l'action spécifiée pour la règle.
      Pour les courriels de réponse, la chaîne de filtrage identifie l'objet et utilise l'API de texte pour le traitement. Une fois le traitement terminé, la réponse est envoyée à l'adresse de réponse ou à celle de l'expéditeur.
    4. Une fois que l'interface de lecture du courrier entrant trouve une règle de correspondance, aucune autre règle n'est vérifiée et l'interface traite le courriel suivant dans la boîte de réception.
    5. Si aucune règle de correspondance n'est trouvée, le message est rejeté.
  3. Après le traitement par l'interface de lecture du courrier entrant de tous les courriels d'une boîte de réception, les messages traités et rejetés sont purgés du serveur de messagerie et l'intervalle de traitement suivant est planifié.