Procédure de surveillance proactive de CA SDM

Les étapes décrites dans cet article sont les étapes recommandées pour les actions de surveillance proactives de CA Service Desk Manager. L'outil de diagnostic est installé automatiquement avec CA SDM 14.1 ou version ultérieure.
casm173
Les étapes décrites dans cet article sont les étapes recommandées pour les actions de surveillance proactives de CA Service Desk Manager.
L'outil de diagnostic est installé automatiquement avec CA SDM 14.1 ou version ultérieure.
Nettoyez le répertoire NX_ROOT\log afin que l'utilitaire de diagnostic du service de support de CA envoie uniquement les informations nécessaires. Ne conservez pas les anciens fichiers de vidage, de trace ou autres dans le répertoire NX_ROOT/log. Ne créez pas de dossiers de sauvegarde dans le répertoire NX_ROOT/log.
Procédez comme suit pour surveiller proactivement les serveurs CA SDM :
    1. Installez l'utilitaire Microsoft PSLIST sur tous les serveurs CA SDM.
      Lorsque vous appelez l'utilitaire PSLIST à partir d'un fichier de commandes, procédez comme suit afin de vous assurer qu'il génère des informations faciles à lire concernant l'UC et la mémoire :
      'pslist -m' and 'pslist -s 2'
  1. Installez le script de journalisation des performances à partir du service de support de CA sur tous les serveurs CA SDM et programmez-le de façon à ce qu'il s'exécute en permanence.
    Pour plus d'informations, consultez la section TEC473185.
  2. A l'aide d'un utilitaire de surveillance des performances, surveillez les principaux processus CA SDM en temps réel, du point de vue de l'historique, si possible.
    1. Surveillez les mesures d'UC, de mémoire et de nombre de threads pour les processus suivants :
      • Domsrvr
      • Javaw
      • Pdm_proctor_nxd
      • Pdm_tomcat_nxd
      • Spel_srvr
      • Moteur Web
      • Boplgin.exe
      • Bpvirtdb_srvr.exe
    2. Si l'utilitaire de surveillance peut définir des références pour les mesures ci-dessus, autorisez-le à le faire.
      Utilisez les mesures de référence afin de définir les niveaux de seuil. Lorsque les seuils sont dépassés, programmez le déclenchement d'alarmes, la notification du personnel approprié et, si possible, l'appel dynamique d'un script destiné à exécuter l'outil de diagnostic du service de support de CA en vue de la collecte des fichiers de journalisation des performances.
  3. Surveillez le service CA SDM sur tous les serveurs CA SDM.
    Une fois le service CA SDM arrêté, appelez dynamiquement un script destiné à exécuter l'outil de diagnostic du service de support de CA chargé de collecter les fichiers de journalisation des performances.
  4. Configurez la journalisation des traces de SQL Server Profiler sur le serveur SQL Server qui héberge la MDB.
    Pour plus d'informations, consultez la documentation Microsoft relative à SQL Server Profiler.
  5. Surveillez la MDB pour les requêtes longues et toutes les requêtes qui renvoient un nombre élevé de lignes.
  6. Créez un fichier de script/commandes pour copier les journaux
    STDLOG
    se trouvant dans le répertoire
    NX_ROOT\log
    vers un autre emplacement et planifiez ce fichier pour qu'il s'exécute tous les jours aux alentours de minuit.
    Vérifiez que le script crée un nom unique pour les journaux
    STDLOG
    copiés qui contient la date de copie de ces journaux. Vous pouvez ainsi fournir les journaux STDLOG copiés en cas de problème ou sur demande de la part du service de support de CA.
    Les administrateurs de base de données peuvent suivre leurs propres méthodes pour exécuter les opérations de réindexation et autres tâches de maintenance de la base de données. Par conséquent, il est recommandé d'exécuter une réindexation avant le chargement de données dans la MDB lorsque celle-ci contient une grande quantité de données (commande pdm_load). Assurez-vous que l'espace disque disponible est suffisant pour prendre en charge la croissance de la base de données. En outre, il peut d'avérer utile de réindexer la base de données MDB lorsque des problèmes de performances SQL sont détectés. L'inconvénient de la réindexation de la base de données est qu'elle a tendance à entraîner le blocage des tables lorsqu'elle est exécutée pendant le fonctionnement de CA SDM. Par conséquent, si vous prévoyez de planifier l'exécution d'une opération de réindexation de la base de données ou toute autre tâche de maintenance de la base de données de manière, vous devez préalablement arrêter le service CA SDM sur le ou les serveurs CA SDM.