Procédure de configuration des processus pour les serveurs CA SDM

En tant qu'administrateur, vous pouvez ajouter ou modifier des processus et des démons pour améliorer les performances des serveurs CA SDM. Vous pouvez configurer les gestionnaires d'objets, les moteurs Web, les directeurs Web et d'autres processus liés aux serveurs CA SDM de votre environnement. Vous pouvez ajouter les processus dans plusieurs serveurs afin d'augmenter le volume et les performances, et d'améliorer la sécurité.
casm173
HID_AddAdditionalProcesses
En tant qu'administrateur, vous pouvez ajouter ou modifier des processus et des démons pour améliorer les performances des serveurs CA SDM. Vous pouvez configurer les gestionnaires d'objets, les moteurs Web, les directeurs Web et d'autres processus liés aux serveurs CA SDM de votre environnement. Vous pouvez ajouter les processus dans plusieurs serveurs afin d'augmenter le volume et les performances, et d'améliorer la sécurité.
Procédez comme suit :
Ajout d'un serveur
Si vous souhaitez installer un nouveau serveur dans votre déploiement CA SDM, vous devez d'abord ajouter l'enregistrement du serveur correspondant avant de le configurer.
Procédez comme suit :
  1. Connectez-vous au serveur suivant, selon la configuration de CA SDM :
    • Configuration conventionnelle : serveur principal
    • Disponibilité avancée : serveur d'arrière-plan
  2. Sélectionnez Système, Serveurs dans l'onglet Administration.
  3. Cliquez sur Créer pour ajouter un enregistrement pour le serveur suivant, selon la configuration de CA SDM :
    • Configuration conventionnelle : serveur secondaire
    • Configuration de disponibilité avancée : serveur d'applications ou de secours
  4. Remplissez les champs de serveur de manière appropriée.
  5. Cliquez sur Enregistrer pour ajouter les détails du serveur.
Champs de serveur
Les champs suivants s'affichent lors de la création ou de la mise à jour d'un serveur :
  • Nom d’hôte
    Indique le nom d'hôte local du serveur. Le nom d'hôte local est stocké dans la colonne local_host de la table usp_servers.
    Veillez à ce que le nom d'hôte est saisi en respectant la casse de la table usp_servers.
  • Chemin d'accès au servlet de pièces jointes
    Vous devez spécifier le nom de domaine complet d'un serveur à l'aide de ce champ :
    http://<hôte>:<port>/CAisd/Upload/servlet
    Où <hôte> est le nom de domaine complet d'un serveur.
    Nous vous recommandons de configurer ce champ.
  • Fuseau horaire
    Spécifie le fuseau horaire où le serveur est situé. Cette valeur de fuseau horaire est utilisée pour déclencher des événements dans l'application. Cette valeur est utilisée uniquement si l'option Utiliser le fuseau horaire de l'utilisateur final n'est pas sélectionnée ou si aucun fuseau horaire n'est spécifié pour le type de service.
  • Statut de l'enregistrement
    Indique l'état du serveur. Un statut actif indique que le serveur fait partie du déploiement CA SDM.
    Si vous avez désactivé un serveur, il est recommandé de ne lancer aucun service CA SDM sur celui-ci. Cette action peut entraîner un comportement inattendu.
  • Type de serveur
    Spécifie le type de serveur que vous voulez configurer. Vous pouvez sélectionner les types de serveur suivants, selon la configuration de CA SDM :
    • Configuration de disponibilité avancée : serveur d'applications ou de secours
    • Configuration conventionnelle : serveur secondaire
  • Configuré
    Disponible uniquement pour la configuration de disponibilité avancée. Ce champ indique l'état du serveur configuré. La valeur par défaut de ce champ est Non. La valeur est mise à jour sur Oui après l'exécution de
    pdm_configure
    sur ce serveur. Si vous modifiez l'une des valeurs de champ automatiquement saisies d'un enregistrement de serveur, le champ Configuré passe sur Non.
Création d'une configuration de processus
(recommandé) Veillez à ce que la configuration du serveur d'arrière-plan et de tous les autres serveurs de secours soit identique. Le serveur de secours devient le nouveau serveur d'arrière-plan après le basculement et fonctionne comme l'ancien serveur d'arrière-plan.
Vous pouvez créer une configuration de processus pour votre installation CA SDM ou modifier une configuration existante en fonction de vos besoins.
Tenez compte des remarques suivantes lors de la création ou de la modification d'une configuration de processus :
  • Si vous souhaitez modifier une configuration de processus, il est recommandé de créer une nouvelle configuration ou de copier la configuration existante, puis de la modifier. Ce processus vous permet de rétablir la configuration précédente, le cas échéant.
  • Dans une configuration conventionnelle, créez la configuration uniquement pour un serveur principal et non pour les serveurs secondaires. Tous les détails de la configuration de serveur secondaire doivent être inclus dans la configuration créée pour le serveur principal. Par exemple, pour ajouter un moteur Web aux détails de nom d'hôte de serveur secondaire, ouvrez la configuration du serveur principal et ajoutez les détails nécessaires.
  • Pour un type de configuration de disponibilité avancée, vous pouvez créer des configurations uniquement pour le serveur. Assurez-vous de créer la même configuration pour le serveur d'arrière-plan et le serveur de secours.
Procédez comme suit :
  1. Dans l'onglet Administration, sélectionnez Systèmes, Configurations.
  2. Cliquez sur Créer pour ajouter une configuration de serveur.
  3. Remplissez les champs suivants, puis cliquez sur Enregistrer :
    Pour les langues localisées, entrez uniquement des caractères anglais dans les champs de saisie.
  • Nom de la configuration
    Nom à affecter à la configuration que vous créez.
  • Disponibilité avancée
    Indique si la configuration est créée pour la configuration conventionnelle ou pour la configuration de disponibilité avancée. Sélectionnez
    Oui
    si la configuration est valide pour la disponibilité avancée.
    Les configurations créées pour un type de configuration (disponibilité avancée ou conventionnelle) ne peuvent pas être implémentées pour l'autre type de configuration.
    Nom d’hôte
    Spécifie le nom d'hôte pour la configuration. Le nom d'hôte est obtenu à partir des enregistrements de serveurs configurés sous la page Serveurs. Pour rechercher les serveurs ajoutés à votre installation CA SDM, cliquez sur Rechercher.
  • Statut de l'enregistrement
    Spécifie si l'enregistrement de configuration de serveur est activé.
  • Configuration actuelle
    Indique que la configuration est appliquée au serveur CA SDM sélectionné. Ce champ est en lecture seule. Il est mis à jour selon la configuration que vous sélectionnez lors de l'exécution de l'utilitaire de configuration de serveur (
    pdm_configure
    ).
La configuration est enregistrée. De nouveaux onglets sont activés dans la page et permettent d'ajouter des gestionnaires d'objets, des moteurs Web, des directeurs Web et d'autres processus.
Les champs Nom d'hôte et Disponibilité avancée sont en lecture seule une fois que vous avez enregistré la configuration.
Dans la page Liste de configurations, cliquez sur
Modifier dans la liste
pour modifier le statut d'enregistrement d'une configuration de processus.
Vous ne pouvez pas modifier le statut d'enregistrement si la configuration actuelle d'un serveur sélectionné est en cours d'utilisation.
Ajout des processus du serveur CA SDM
Vous pouvez configurer les gestionnaires d'objets, les moteurs Web, les directeurs Web et d'autres processus liés aux serveurs CA SDM de votre environnement. Familiarisez-vous avec les principes suivants avant de configurer les processus CA SDM :
Reconfigurez le serveur en exécutant l'utilitaire pdm_configure sur le serveur après avoir ajouté les processus CA SDM.
  • Gestionnaire d'objets
    Les gestionnaires d'objets gèrent tous les objets CA SDM. Un nom est associé à chaque gestionnaire d'objets et est utilisé pour la communication avec d'autres objets. Les systèmes d'entreprise comprenant des serveurs multiprocesseurs peuvent ajouter des gestionnaires d'objets pour répartir la charge de traitement. Selon le type de configuration, CA SDM installe un gestionnaire d'objets par défaut sur les serveurs suivants :
    • Configuration conventionnelle : serveur principal
    • Configuration de disponibilité avancée : tous les serveurs
    Vous ne pouvez pas modifier le gestionnaire d'objets par défaut, mais vous pouvez ajouter des gestionnaires d'objets supplémentaires à un serveur.
  • Moteurs Web
    Les moteurs Web permettent de préparer des pages Web pour le client Web. Tous les systèmes disposent d'au moins un moteur Web. Chaque moteur Web se connecte à un gestionnaire d'objets pour traiter l'ensemble des demandes envoyées aux objets CA SDM. Chaque moteur Web est exécutable et accessible directement. Dans l'accès direct, tous les navigateurs Web se connectent à l'interface CGI correspondante à un moteur Web spécifique. Avec cette approche, tous les clients peuvent se connecter à un même moteur Web et le surcharger, laissant les autres moteurs Web inactifs. Pour gérer ce trafic dense, il est plus judicieux d'affecter deux moteurs Web ou plus à un directeur Web unique. Toutes les demandes envoyées aux moteurs Web sont dirigées vers le directeur Web. Le directeur Web redirige alors le client au moteur Web le plus disponible.
    Selon le type de configuration que vous avez sélectionné, CA SDM installe un moteur Web par défaut sur les serveurs suivants :
    • Configuration conventionnelle : serveur principal
    • Configuration de disponibilité avancée : tous les serveurs
  • Directeurs Web
    Les directeurs Web sont facultatifs et sont utilisés lorsque plusieurs moteurs Web sont installés sur un serveur unique. Le directeur Web reçoit des demandes de connexion d'utilisateurs, sélectionne un moteur Web pour gérer la demande et redirige celle-ci vers le moteur Web. Ce processus est transparent pour l'utilisateur final qui accède toujours à CA SDM avec la même URL, quel que soit le nombre de moteurs Web configurés. Vous pouvez utiliser des directeurs Web aux fins suivantes :
    • Pour configurer CA SDM pour l'utilisation efficace des sockets sécurisés (SSL).
      Le protocole HTTPS permet de crypter les transactions Web. Il fournit une sécurité maximale pour les données sensibles, en particulier les mots de passe. En revanche, les pages utilisant le protocole SSL ne peuvent pas être placées dans la mémoire cache du navigateur, ce qui risque d’altérer les performances.
    • Pour diriger les connexions vers un ou des moteur(s) Web spécifique(s).
      Une fois qu'un utilisateur a été authentifié, le directeur Web peut déplacer la session vers un autre moteur Web, qui peut se trouver sur un autre serveur HTTP. Cette configuration vous permet de configurer le protocole SSL pour un moteur Web et d'assurer ainsi une protection maximale de vos mots de passe, tout en utilisant un protocole HTTP pour les autres transactions.
    • Pour avoir plusieurs directeurs Web, chacun traitant un groupe de moteurs Web différent.
      Cette configuration peut être utile pour les organisations dispersées sur le plan géographique qui souhaitent rapprocher physiquement les groupes de moteurs Web de leurs utilisateurs finals.
  • Alias
    Les alias sont des noms permettant d'identifier les ports slump des gestionnaires d'objets. Vous pouvez créer des alias pour un gestionnaire d'objets spécifique ou pour un groupe de gestionnaires d'objets. Vous pouvez utiliser ces alias à la place d'un nom de gestionnaire d'objets lors de la configuration des processus CA SDM. Les alias sont facultatifs dans CA SDM.
  • Démons de connaissances
    Remarques applicables uniquement au type de configuration conventionnel Les démons de connaissances fournissent la base de connaissances pour CA SDM (documents de connaissances, processus d'approbation, autorisations, notifications, etc.). CA SDM configure le démon de connaissances par défaut sur le serveur principal. Vous pouvez déplacer le démon sur un serveur secondaire en changeant le nom d'hôte.
  • Authentification des utilisateurs connectés
    Remarques applicables uniquement au type de configuration conventionnel Le démon d'authentification de l'utilisateur connecté est configuré par défaut sur le serveur principal CA SDM. Vous pouvez déplacer le démon sur un serveur secondaire en changeant le nom d'hôte.
  • Base de données virtuelle LDAP
    Remarques applicables uniquement au type de configuration conventionnel. Le démon de base de données virtuelle LDAP est configuré par défaut sur le serveur principal CA SDM. Vous pouvez déplacer le démon sur un serveur secondaire en changeant le nom d'hôte.
  • Démons de référentiel
    Remarques applicables uniquement au type de configuration conventionnel. Le démon de référentiel vous permet de localiser les pièces jointes enregistrées dans le référentiel. A l'aide de l'interface utilisateur Web CA SDM, vous pouvez ajouter les processus uniquement pour des serveurs secondaires. Après avoir ajouté le processus via l'interface utilisateur Web, activez l'option spécifique lors de la configuration de CA SDM. Pour plus d'informations sur l'activation des processus, reportez-vous aux options du visualiseur.
  • Visualiseur
    Remarques applicables uniquement au type de configuration conventionnel. Vous pouvez configurer le visualiseur sur un serveur CA SDM afin d'utiliser les services Web. A l'aide de l'interface utilisateur Web CA SDM, vous pouvez ajouter les processus uniquement pour des serveurs secondaires. Après avoir ajouté le processus via l'interface utilisateur Web, activez l'option spécifique lors de la configuration de CA SDM. Pour plus d'informations sur l'activation des processus, consultez la section
    Aide en ligne de la configuration du serveur
    .
  • Services Web REST pour le serveur Tomcat
    Remarques applicables uniquement au type de configuration conventionnel. Les services Web REST vous permettent de configurer l'interface utilisateur Web de CA SDM afin de pouvoir communiquer avec l'extérieur. A l'aide de l'interface utilisateur Web CA SDM, vous pouvez ajouter les processus uniquement pour des serveurs secondaires. Après avoir ajouté le processus via l'interface utilisateur Web, activez l'option spécifique lors de la configuration de CA SDM. Pour plus d'informations sur l'activation des processus, consultez la section
    Aide en ligne de la configuration du serveur
    .
  • Automatisation du support
    Remarques applicables uniquement au type de configuration conventionnel. A l'aide de l'interface utilisateur Web CA SDM, vous pouvez ajouter les processus uniquement pour des serveurs secondaires. Après avoir ajouté le processus via l'interface utilisateur Web, activez l'option lors de la configuration de CA SDM. Pour plus d'informations sur l'activation des processus, consultez la section
    Aide en ligne de la configuration du serveur
    . Vous pouvez ajouter uniquement un processus d'automatisation du support pour chaque serveur secondaire. Vous pouvez configurer les serveurs d'automatisation du support suivants :
    • Serveur principal d'automatisation du support
      Spécifie le serveur sur lequel l'automatisation du support est installée. Vous pouvez ajouter le serveur principal d'automatisation du support uniquement à un serveur secondaire.
    • Serveur de gestionnaire d'objets dédié à l'automatisation du support
      Le serveur sur lequel le gestionnaire d'objets pour la configuration d'automatisation du support réside. Vous pouvez configurer le serveur de gestionnaire d'objets dédié sur un serveur secondaire.
      Vous pouvez ajouter un serveur de gestionnaire d'objets dédié uniquement si le serveur principal d'automatisation du support est configuré.
    • Serveur de routage de messages d'automatisation du support
      Vous pouvez configurer le serveur de routage de messages sur un serveur secondaire pour gérer plusieurs sessions de contrôle à distance et améliorer les performances pendant les sessions d'assistance.
    • Serveur proxy de socket d'automatisation du support
      Vous pouvez configurer le serveur proxy de socket sur un serveur secondaire pour réduire la charge du serveur principal pendant les opérations d'automatisation du support supposant une utilisation intensive de l'UC, comme le chiffrement ou le déchiffrement.
    • Convertisseur UNI
      Vous pouvez ajouter un convertisseur UNI à l'un des serveurs s'exécutant sur la plate-forme UNIX. Vous pouvez ajouter le convertisseur UNI aux serveurs suivants :
      • Configuration conventionnelle : serveur principal, serveur secondaire
      • Configuration de disponibilité avancée : serveur d'applications
    • Convertisseur TNG
      Vous pouvez ajouter un convertisseur TNG à l'un des serveurs s'exécutant sur la plate-forme Windows. Vous pouvez ajouter le convertisseur TNG aux serveurs suivants :
      • Configuration conventionnelle : serveur principal, serveur secondaire
      • Configuration de disponibilité avancée : serveur d'applications
      Si le gestionnaire de démons gère le convertisseur TNG, il est démarré et arrêté en même temps que les autres démons. Si le convertisseur TNG doit collecter des événements après l'arrêt des démons CA SDM, démarrez-le et arrêtez-le en tant que service.
Ajout de gestionnaires d'objets
Ajouter des gestionnaires d'objets à des serveurs CA SDM améliore les performances système globales. CA SDM installe un gestionnaire d'objets par défaut sur tous les serveurs. Vous ne pouvez pas modifier le gestionnaire d'objets par défaut, mais vous pouvez ajouter d'autres gestionnaires d'objets sur un serveur CA SDM pour améliorer ses performances. Selon le type de configuration, CA SDM installe un gestionnaire d'objets par défaut sur les serveurs suivants :
  • Configuration conventionnelle :
    serveur principal
  • Configuration de disponibilité avancée :
    tous les serveurs
Vous ne pouvez pas modifier le gestionnaire d'objets par défaut, mais vous pouvez ajouter des gestionnaires d'objets supplémentaires à un serveur.
Procédez comme suit :
  1. Dans l'onglet
    Administration
    , sélectionnez
    Système
    ,
    Configurations
    .
    La page
    Liste des configurations
    s'affiche.
  2. Sélectionnez la configuration à laquelle ajouter le gestionnaire d'objets.
    La page
    Détail de la configuration
    s'affiche.
  3. Sélectionnez l'onglet
    Gestionnaires d'objets
    .
    La page
    Liste des gestionnaires d'objets
    s'ouvre et répertorie les gestionnaires d'objets configurés pour le serveur. Le gestionnaire d'objets par défaut, le cas échéant, est également affiché dans la liste.
  4. Cliquez sur
    Ajouter un gestionnaire d'objets
    .
    La page
    Créer un gestionnaire d'objets
    s'affiche.
  5. Remplissez les champs suivants, puis cliquez sur
    Enregistrer
    :
    Pour les langues localisées, entrez uniquement des caractères anglais dans les champs de saisie.
    Nom d’hôte
    Sélectionnez le nom d'hôte auquel ajouter le gestionnaire d'objets. Pour rechercher les serveurs ajoutés à votre installation CA SDM, cliquez sur Rechercher.
    Pour un type de configuration de disponibilité avancée, le nom d'hôte est en lecture seule. Ce champ est rempli automatiquement en fonction du nom d'hôte que vous avez spécifié lors de la création de la configuration.
    • Nom d'affichage
      Spécifie un nom d'affichage pour le gestionnaire d'objets. Ce nom s'affiche sur les clients pour indiquer le gestionnaire d'objets auquel ils sont connectés.
    • Groupe de gestionnaire d'objets
      Spécifie le nom du groupe auquel le gestionnaire d'objets est ajouté.
      Pour le nom du groupe d'objets, entrez uniquement des caractères anglais dans les champs de saisie.
    • Vous pouvez grouper les gestionnaires d'objets afin que les groupes puissent être affectés et fournir un service à des groupes de moteurs Web. Les utilisateurs ayant recours à cette fonction ont en règle générale des moteurs Web séparés géographiquement du serveur principal et souhaitent placer un gestionnaire d'objets à proximité du moteur Web. Les utilisateurs groupent les gestionnaires d'objets qui sont affectés aux moteurs Web locaux, puis affectent les moteurs Web à ce groupe de gestionnaires d'objets.
    • Masque d'acceptation
      Spécifie le masque à appliquer au gestionnaire d'objets. Le masque d'acceptation est une fonction qui indique au gestionnaire d'objets les clients à partir desquels il accepte les connexions.
      Par exemple, un moteur Web tente de se connecter à un gestionnaire d'objets web:seattle:1, web:seattle:2 ou web:texas:1. L'administrateur peut spécifier le masque d'acceptation web:seattle.* pour accepter toutes les connexions de Seattle et pour rejeter les autres. Il peut également spécifier le masque web:.* pour accepter les connexions provenant de moteurs Web et rejeter les connexions provenant de clients.
    • Statut de l'enregistrement
      Indique si le gestionnaire d'objets est activé ou désactivé.
      Avant de définir le statut d'enregistrement d'un gestionnaire d'objets sur Désactivé, vous devez supprimer le lien entre le gestionnaire d'objets et les moteurs Web associés.
    Le gestionnaire d'objets que vous avez ajouté s'affiche dans la liste
    Gestionnaires d'objets
    .
Ajout de moteurs Web ou de directeurs Web
Les directeurs Web sont facultatifs et sont utilisés lorsque plusieurs moteurs Web sont installés sur un serveur unique. Le directeur Web reçoit des demandes de connexion d'utilisateurs, sélectionne un moteur Web pour gérer la demande. La demande est alors redirigée vers ce moteur Web.
Les moteurs Web se connectent à un gestionnaire d'objets pour traiter l'ensemble des demandes envoyées aux objets CA SDM. Les directeurs Web sont facultatifs et sont utilisés lorsque plusieurs moteurs Web sont installés sur un serveur unique. Vous pouvez configurer des directeurs Web sur n'importe quel serveur. Selon le type de configuration CA SDM que vous avez sélectionné, CA SDM installe un moteur Web par défaut sur les serveurs suivants :
  • Configuration conventionnelle : serveur principal
  • Configuration de disponibilité avancée : tous les serveurs
Procédez comme suit :
  1. Sous l'onglet
    Administration
    , sélectionnez
    Systèmes
    ,
    Configurations
    .
    La page
    Liste des configurations
    s'affiche.
  2. Sélectionnez la configuration à laquelle vous voulez ajouter le moteur Web ou le directeur Web.
    La page
    Détail de la configuration
    s'affiche.
    S'il s'agit de la première modification de la configuration, créez d'abord une configuration. Lors de la modification d'une configuration, créez-en toujours une autre ou copiez une configuration existante. Ce processus vous permet de rétablir la configuration précédente, si nécessaire.
  3. Sélectionnez l'onglet
    Moteurs Web/directeurs Web
    .
    La page de
    liste des moteurs Web/directeurs Web
    s'ouvre et répertorie les moteurs Web et les directeurs Web configurés pour le serveur.
    • Configuration conventionnelle : un moteur Web existe par défaut sur le serveur principal. Vous pouvez ajouter des directeurs Web sur n'importe quel serveur.
    • Configuration de disponibilité avancée : un moteur Web existe par défaut sur tous les serveurs. Vous pouvez ajouter plusieurs directeurs Web sur un serveur CA SDM.
  4. Cliquez sur
    Ajouter un moteur Web/directeur Web
    .
    La page
    Créer un moteur Web/directeur Web
    s'ouvre.
  5. Remplissez les champs suivants, puis cliquez sur
    Enregistrer
    :
    Pour les langues localisées, entrez uniquement des caractères anglais dans les champs de saisie.
  • Nom d’hôte
    Spécifie le nom d'hôte pour le moteur Web ou le directeur Web. Vous pouvez cliquer sur Rechercher pour rechercher les serveurs.
    Pour un type de configuration de disponibilité avancée, le nom d'hôte est en lecture seule. Ce champ est rempli automatiquement en fonction du nom d'hôte que vous avez spécifié lors de la création de la configuration.
  • Type
    Spécifie si vous configurez un moteur Web ou un directeur Web. Selon l'option sélectionnée, les champs pertinents sont automatiquement remplis.
    • Sélectionnez
      Moteur Web
      si vous voulez configurer un moteur Web.
    • Sélectionnez Directeur Web si vous voulez configurer un directeur Web.
    Assurez-vous d'avoir sélectionné l'option appropriée, car vous ne pouvez pas modifier le type de processus après avoir enregistré la configuration.
  • Directeur Web
    Spécifie le directeur Web qui est affecté au moteur Web. Vous pouvez cliquer sur Rechercher pour rechercher les directeurs Web ajoutés au serveur.
    Au moins deux moteurs Web doivent être affectés au même directeur Web lors de l'implémentation d'un schéma d'équilibrage de la charge de moteur Web, d'une connexion SSL ou des deux.
  • Nom de l'interface CGI
    Spécifie le nom de l'interface CGI unique pour le moteur Web. Cette valeur correspond au nom d'un exécutable CGI réel lorsqu'IIS ou Apache est utilisé en tant que serveur HTTP. Elle correspond à un paramètre de servlet lorsque Tomcat est utilisé en tant que serveur HTTP.
    Exemples : (moteurs Web)
    pdmweb1
    ,
    pdmweb2
    , (directeurs Web)
    pdmweb_d1
    et
    pdmweb_d2
    .
    Valeur par défaut :
    pdmweb.exe (le nom de l'interface CGI doit être unique).
  • Numéro de port de l'interface CGI
    Spécifie le port auquel les clients Web CA SDM peuvent se connecter. Le numéro de port de l'interface CGI correspond à celui du port sur lequel s'exécute le serveur Tomcat.
    Valeur par défaut :
    8080
  • Protocole
    Spécifie le protocole pour accéder au moteur Web.
    • Sélectionnez HTTPS si le moteur Web est configuré pour gérer toutes les demandes d'authentification d'utilisateur de client Web CA SDM.
    • Sélectionnez HTTP si le moteur Web est configuré pour gérer toutes les demandes d'authentification non utilisateur de client Web (après l'authentification de l'utilisateur via le moteur Web de connexion sécurisé).
  • Statut de l'enregistrement
    Spécifie si le moteur Web ou le directeur Web est activé ou désactivé.
    Avant de définir le statut d'enregistrement d'un directeur Web sur Désactivé, supprimez le lien entre le directeur Web et les moteurs Web associés.
  • Gestionnaire d'objets
    Spécifie le gestionnaire d'objets que vous voulez affecter au moteur Web.
    • Par défaut
      Indique que le gestionnaire d'objets par défaut est affecté au moteur Web.
    • De tout type
      Indique que le moteur Web peut se connecter à un gestionnaire d'objets disponible avec une valeur de disponibilité plus importante. La valeur de disponibilité correspond à la disponibilité du serveur à accepter de nouveaux clients. Une valeur de disponibilité égale à zéro signifie que le moteur Web n’accepte aucune session.
    • Sélectionner
      Permet de spécifier un gestionnaire d'objets pour le moteur Web. Cette option vous permet d'ajouter plusieurs gestionnaires d'objets ou des alias à la configuration.
Le moteur Web ou le directeur Web que vous avez ajouté s'affiche dans la liste des moteurs Web/directeurs Web.
Ajout d'alias
Les clients et les autres démons peuvent être connectés à un serveur d'objet spécifique en utilisant des alias. Les alias sont des noms permettant d'identifier les ports slump des gestionnaires d'objets. Vous pouvez créer des alias pour un gestionnaire d'objets spécifique ou pour un groupe de gestionnaires d'objets. Vous pouvez utiliser ces alias à la place d'un nom de gestionnaire d'objets lors de la configuration des processus CA SDM. Les alias sont facultatifs dans CA SDM. Avant de créer des alias, effectuez les opérations suivantes :
  • Définissez des gestionnaires d'objets et ajoutez-en certains aux groupes.
    Par exemple, domsrvr:group1:11, domsrvr:seattle:12, domsrvr:seattle:13 ou domsrvr:Tacoma:11.
  • Saisissez une expression régulière correspondant à un groupe de gestionnaires d'objets.
    Par exemple, vous souhaitez que les clients Java situés à Washington puissent se connecter aux gestionnaires d'objets se trouvant à Seattle. Vous les connectez à /domsrvr:seattle.*. Vous pouvez également définir un alias nommé SEATTLE et lui attribuer la valeur /domsrvr:seattle.*.
  • Définissez des moteurs Web et affectez-leur un alias.
Si vous avez créé des alias pour un groupe de gestionnaire d'objets, assurez-vous de modifier les alias respectifs après avoir modifié le groupe de gestionnaires d'objets.
Procédez comme suit :
  1. Dans l'onglet
    Administration
    , sélectionnez
    Système
    ,
    Configurations
    .
  2. Sélectionnez la configuration à laquelle ajouter l'alias.
  3. Cliquez sur l'onglet
    Alias
    .
  4. Cliquez sur
    Ajouter un alias
    .
  5. Remplissez les champs suivants, puis cliquez sur Enregistrer :
    Pour les langues localisées, entrez uniquement des caractères anglais dans les champs de saisie.
    • Nom :
      spécifie le nom de l'alias que vous avez créé.
    • Définition :
      spécifie l'expression régulière associée à l'alias. Le format suivant est utilisé pour une définition d'alias :
      domsrvr:[[set the product group or family]:][<host_id><id>][.*]
      Valeur par défaut :
      /domsrvr:.*
    • Statut de l'enregistrement :
      indique si l'alias est activé ou désactivé.
  • L'alias que vous avez ajouté s'affiche dans la liste des alias.
Ajout de processus supplémentaires
CA SDM vous permet de configurer des serveurs d'automatisation du support, un visualiseur, des démons de référentiel LDAP, KT, TNG/UNI et BopLogin, ainsi que des processus de services Web REST pour un serveur. Pour plus d'informations sur les processus, reportez-vous à la section Configurations du système.
Procédez comme suit :
  1. Sous l'onglet
    Administration
    , sélectionnez
    Systèmes
    ,
    Configurations
    .
  2. Sélectionnez la configuration à laquelle ajouter les processus supplémentaires.
  3. Sélectionnez l'onglet
    Processus supplémentaires
    .
    La
    Liste de processus supplémentaires
    affiche la liste des processus configurés pour le serveur avec les processus par défaut, le cas échéant.
  4. Cliquez sur
    Ajouter un processus
    .
  5. Renseignez les champs suivants de manière appropriée, puis cliquez sur
    Enregistrer
    .
    Pour les langues localisées, entrez uniquement des caractères anglais dans les champs de saisie.
  • Processus
    Indique le processus du serveur CA SDM que vous souhaitez ajouter.
  • Démon de référentiel
    Spécifie le démon de référentiel qui est configuré pour le serveur. Les démons de référentiel prennent en charge les référentiels de pièces jointes. CA SDM configure un démon de référentiel par défaut sur le serveur principal. Vous pouvez déplacer le démon sur un serveur secondaire en changeant le nom d'hôte.
  • Serveur principal d'automatisation du support
    Remarques applicables uniquement au type de configuration conventionnel
    Spécifie le serveur principal d'automatisation du support qui est configuré pour le serveur. Vous pouvez uniquement configurer un serveur principal d'automatisation du support.
  • Serveur d'objets dédiés à l'automatisation du support
    Spécifie le gestionnaire d'objets dédié pour la configuration de l'automatisation du support. Vous pouvez spécifier uniquement un serveur d'objets dédié sur le serveur principal ou sur le serveur secondaire.
    Vous pouvez ajouter un serveur de gestionnaire d'objets dédié uniquement si le serveur principal d'automatisation du support est configuré.
  • Serveur de routage de messages d'automatisation du support
    Spécifie le serveur de routage de messages qui est configuré pour le serveur. Vous pouvez configurer le serveur de routage de messages sur un serveur secondaire pour gérer plusieurs sessions de contrôle à distance et améliorer les performances pendant les sessions d'assistance.
    Remarques applicables uniquement au type de configuration conventionnel
  • Serveur proxy de socket d'automatisation du support
    Remarques applicables uniquement au type de configuration conventionnel
    Spécifie le serveur proxy de socket qui est configuré pour le serveur. Vous pouvez configurer le serveur proxy de socket sur un serveur secondaire pour réduire la charge du serveur principal pendant les opérations supposant une utilisation intensive de l'UC, comme le chiffrement ou le déchiffrement.
  • Services Web REST pour le serveur Tomcat
    Remarques applicables uniquement au type de configuration conventionnel
    Spécifie les services Web REST configurés pour le serveur. Les services Web REST vous permettent de configurer l'interface utilisateur Web de CA SDM afin de pouvoir communiquer avec l'extérieur. A l'aide de l'interface utilisateur Web CA SDM, vous pouvez ajouter les processus uniquement pour des serveurs secondaires. Après avoir ajouté le processus via l'interface utilisateur Web, activez l'option spécifique lors de la configuration de CA SDM.
  • Convertisseur TNG
    Vous pouvez ajouter un convertisseur TNG à l'un des serveurs s'exécutant sur la plate-forme Windows. Vous pouvez ajouter le convertisseur TNG aux serveurs suivants :
  • Configuration conventionnelle :
    serveur principal, serveur secondaire.
  • Disponibilité avancée
    : serveur d'applications.
    Si le gestionnaire de démons gère le convertisseur TNG, il est démarré et arrêté en même temps que les autres démons. Si le convertisseur TNG doit collecter des événements après l'arrêt des démons CA SDM, démarrez et arrêtez le service du convertisseur TNG.
  • Convertisseur UNI
    Spécifie le convertisseur UNI qui est configuré pour répondre aux événements UNIX. Vous pouvez filtrer ces événements et les configurer pour créer des tickets et déclencher d'autres travaux dans le centre de services. Vous pouvez ajouter un convertisseur UNI à l'un des serveurs s'exécutant sur la plate-forme UNIX. Vous pouvez ajouter le convertisseur UNI aux serveurs suivants :
    Configuration conventionnelle :
    serveur principal, serveur secondaire.
    Disponibilité avancée
    : serveur d'applications.
  • Serveur Tomcat de visualiseur
    Remarques applicables uniquement au type de configuration conventionnel Spécifie le visualiseur qui est configuré pour le serveur.
    Vous pouvez configurer le visualiseur sur un serveur CA SDM afin d'utiliser les services Web. A l'aide de l'interface utilisateur Web CA SDM, vous pouvez ajouter les processus uniquement pour des serveurs secondaires. Après avoir ajouté le processus via l'interface utilisateur Web, activez l'option spécifique lors de la configuration de CA SDM. Pour plus d'informations sur l'activation des processus, consultez la section
    Aide en ligne de la configuration du serveur
    .
    Vous pouvez configurer uniquement un serveur Tomcat de visualiseur sur un serveur secondaire.
  • Nom d'hôte
    Spécifie le serveur qui héberge le processus que vous avez ajouté. Vous pouvez cliquer sur Rechercher pour rechercher les serveurs.
  • Statut de l'enregistrement
    Spécifie si le processus que vous avez ajouté est activé ou désactivé.
Le processus que vous avez ajouté s'affiche dans la Liste des processus supplémentaires.
Configuration du serveur
L'utilitaire de configuration du serveur (pdm_configure) permet d'initialiser et de configurer le serveur, la base de données et l'environnement Web CA Service Desk Manager. Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Utilitaire de configuration de serveur.
Vérification de la configuration
  1. Une fois que la configuration est terminée et les services démarrés, exécutez l'utilitaire pdm_status ou la commande "task manager" pour vérifier que les nouveaux démons ont été ajoutés.
  2. Vérifiez que la configuration actuelle est mise à jour avec la configuration que vous avez sélectionnée durant l'exécution de l'utilitaire pdm_configure.