Remarques supplémentaires sur la disponibilité avancée

Toutes les remarques applicables à la planification de la configuration conventionnelle de CA SDM sont également valables pour la configuration de disponibilité avancée. Avant de décider d'implémenter la configuration de disponibilité avancée, prenez en compte les éléments suivants :
casm173
Toutes les remarques applicables à la planification de la configuration conventionnelle de CA SDM sont également valables pour la configuration de disponibilité avancée. Avant de décider d'implémenter la configuration de disponibilité avancée, prenez en compte les éléments suivants :
Remarques générales
Vérifiez et implémentez les considérations suivantes si vous optez pour la configuration de disponibilité avancée CA SDM :
  • Une configuration de disponibilité avancée doit toujours disposer d'un serveur d'arrière-plan et d'au moins un serveur de secours. (recommandé) Veillez à ce que la configuration du serveur d'arrière-plan et de tous les autres serveurs de secours soit identique.
    Ce processus permet au serveur de secours de fonctionner comme le serveur d'arrière-plan lors d'un basculement. Mis à part les administrateurs CA SDM, aucun autre utilisateur n'est autorisé à se connecter au serveur d'arrière-plan. De même, aucun utilisateur n'a le droit de se connecter aux serveurs de secours. Vous pouvez configurer autant de serveurs de secours que vous voulez. Pour améliorer la disponibilité CA SDM, prévoyez de placer un serveur de secours dans votre centre de données de sauvegarde ou dans le site de récupération après sinistre.
  • Les performances de CA SDM devraient rester identiques, même avec les serveurs supplémentaires effectuant des opérations d'arrière-plan et de secours. Si vous déployez davantage de serveurs d'applications, les performances s'amélioreront probablement.
  • L'implémentation de la disponibilité avancée minimum requiert un serveur d'applications. Nous vous recommandons de disposer de deux serveurs d'applications pour améliorer la disponibilité et d'un équilibreur de charge pour diriger le trafic Web.
  • Des coûts de matériel supplémentaires sont à prévoir, car un serveur d'arrière-plan, au moins un serveur de secours et un ou plusieurs serveurs d'applications sont nécessaires. La configuration des serveurs de secours et d'arrière-plan doit être identique.
  • Un serveur de base de données distant et un serveur pour le partage de fichiers d'index d'outils de connaissances, de fichiers d'importation/exportation d'outils de connaissances, des fichiers de sortie de purge et d'archivage et de référentiels de pièces jointes sont requis. Pour permettre aux serveurs d'arrière-plan et de secours d'accéder à ces fichiers, un emplacement partagé est requis.
  • Les installations sous Linux peuvent utiliser des montages NFS. UNC est pris en charge pour les installations Windows.
  • Nous pouvons envoyer des notifications par courriel à partir de tous les serveurs CA SDM. Tous les serveurs dans la configuration de disponibilité avancée doivent disposer d'une connexion au serveur de messagerie.
  • Installez les serveurs d'arrière-plan et de secours sur le même sous-réseau pour obtenir des temps de commande ping et des latences similaires à partir des différents serveurs d'applications.
  • Prévoyez de placer les serveurs d'arrière-plan et de secours dans un emplacement central disposant d'une connectivité réseau performante pour tous vos utilisateurs. Vous pouvez placer les serveurs d'applications de manière centrale ou les répartir dans diverses régions.
  • Une notification par courriel résultant de l'interaction d'un utilisateur final est envoyée à partir du serveur d'applications auquel l'utilisateur est connecté.
  • Une notification par courriel résultant de tout processus en arrière-plan (par exemple, un animateur traitant un événement joint) est envoyée par l'utilitaire pdm_mail_nxd exécutée sur le serveur d'arrière-plan.
  • En cas de panne de serveur d'arrière-plan, les courriels placés dans la file d'attente sont envoyés lorsque le serveur d'arrière-plan sert de serveur de secours.
Remarques concernant la configuration, l'administration et le fonctionnement du système
Avant d'implémenter la configuration de disponibilité avancée de CA SDM, tenez compte des remarques suivantes :
  • Les services Web SOAP et REST sont uniquement pris en charge sur les serveurs d'applications. Vous pouvez configurer des directeurs Web sur tous les serveurs CA SDM. Les serveurs d'applications étant indépendants les uns des autres, les directeurs Web peuvent uniquement traiter des moteurs Web exécutés sur le même serveur d'applications. Les directeurs Web ne peuvent pas traiter les moteurs Web exécutés sur divers serveurs d'applications.
  • Les serveurs inclus dans la configuration de disponibilité avancée disposant d'un degré d'indépendance supérieur, la plupart des utilitaires de ligne de commande fonctionnent uniquement sur le serveur local. Par exemple, pdm_status affiche uniquement les processus CA SDM exécutés sur le serveur sur lequel vous exécutez la commande. L'utilitaire pdm_webcache actualise uniquement les caches de formulaires sur le serveur sur lequel il a été émis.
  • Dans la configuration de disponibilité avancée, les processus sur chaque serveur sont contrôlés indépendamment. Ce n'est pas le cas dans une configuration conventionnelle, où vous devez exécuter
    pdm_d_mgr
    sur le serveur principal pour démarrer et arrêter les processus CA SDM.
    Pour arrêter des serveurs d'applications, il est recommandé d'utiliser la nouvelle commande
    pdm_server_control
    au lieu de la commande
    pdm_halt
    . Avant l'arrêt, vous pouvez faire passer les utilisateurs actifs sur un autre serveur d'applications. Pour ce faire, vous pouvez notifier les utilisateurs qui utilisent l'option
    quiesce
    .
  • Contrairement à la configuration conventionnelle, dans la configuration de disponibilité avancée, vous pouvez utiliser l'option
    bopauth_host
    à partir du
    gestionnaire d'options
    de l'interface utilisateur Web du serveur d'arrière-plan pour spécifier les détails du serveur d'authentification. Les utilisateurs ne peuvent pas se connecter lorsque le serveur d'authentification est indisponible.
    L'utilitaire pdm_edit a été remplacé par une nouvelle interface utilisateur graphique, ce qui évite de nombreux changements manuels de fichier de configuration.
  • Contrairement à la configuration conventionnelle, dans la configuration de disponibilité avancée, vous pouvez utiliser l'option
    bopauth_host
    à partir du gestionnaire d'options de l'interface utilisateur Web du serveur d'arrière-plan pour spécifier les détails du serveur d'authentification. Ce changement de configuration n'est plus effectué dans
    pdm_edit
    pour la configuration de disponibilité avancée. Les utilisateurs ne peuvent pas se connecter lorsque le serveur d'authentification est indisponible.
  • Dans la configuration conventionnelle, vous pouvez utiliser un serveur secondaire pour intégrer CA SDM à un système d'authentification exécuté sur un système différent, voire sur une plate-forme matérielle différente.
  • Pour empêcher des serveurs non autorisés d'intégrer la configuration de disponibilité avancée, tous les serveurs doivent être définis dans l'interface utilisateur Web du serveur d'arrière-plan, avant leur configuration.
  • Le rôle et d'autres informations pour un serveur de disponibilité avancée peuvent être modifiés dans la
    console de CA SDM, sous l'onglet Administration
    . Avant toute tentative de changement d'une définition de serveur, arrêtez les services CA SDM. La reconfiguration du serveur est requise pour l'application des changements.
  • Vous pouvez changer un serveur entre la configuration conventionnelle et la configuration de disponibilité avancée en exécutant l'utilitaire de configuration. Veillez à changer tous les serveurs de l'implémentation. Vos données restent inchangées, mais des mises à jour manuelles sont requises pour changer les paramètres.
  • De nouvelles variables d'environnement ont été ajoutées à NX.env pour prendre en charge la disponibilité avancée et le système conserve automatiquement les valeurs variables.
    Ne changez pas NX.env manuellement, sauf indication contraire.
  • Utilisez les derniers fichiers
    pdm_startup
    lors de la migration/mise à niveau de CA SDM. N'utilisez pas les fichiers issus de versions précédentes de CA SDM. (par exemple : fichiers générés par l'utilitaire pdm_edit).
  • Une fonctionnalité génère des numéros de ticket et des clés d'enregistrement numériques. Pour éviter un potentiel endommagement de la base de données, évitez toute tentative de chargement ou de changement manuel de la table
    Key_Control
    .
    Dans la configuration de disponibilité avancée, les numéros de ticket et les clés d'enregistrement numériques peuvent apparaître dans le désordre. Il ne s'agit pas d'une erreur. D'autres champs peuvent être utilisés pour effectuer un tri en fonction de l'horodatage, tels que le champ Date d'ouverture dans le cas des tickets.
  • Vous ne pouvez pas déplacer les démons d'outils de connaissances vers un autre serveur dans la configuration de disponibilité avancée.
    kt_daemon
    est exécuté sur tous les serveurs. Tous les autres démons d'outils de connaissances sont exécutés comme singletons sur le serveur d'arrière-plan.
  • Les outils de connaissances prennent en charge les chemins d'accès au fichier UNC sous Windows pour l'emplacement des fichiers d'index EBR et les fichiers d'entrée/de sortie utilisés par la fonctionnalité d'exportation/d'importation de connaissances. Cette fonctionnalité est disponible pour les configurations de disponibilité avancée et conventionnelle.
    Le chemin d'accès aux fichiers d'index EBR et le chemin d'accès aux fichiers KEIT doivent faire référence aux mêmes informations d'identification UNC et résider sur le même serveur pour permettre leur prise en charge.
  • Le contrôle de version distribue les fichiers (par exemple : htmpl, .maj, .mod ou .sch) configurés dans le fichier server_secondary_custom.ver à partir du serveur d'arrière-plan. Lors du démarrage, le serveur de secours ou d'applications exécute le client de contrôle de version pour obtenir des fichiers mis à jour à partir du serveur d'arrière-plan.
  • La fonctionnalité d'archivage/purge est exécutée sur le serveur d'arrière-plan et prend en charge les chemins d'accès au fichier UNC sous Windows pour les fichiers de sortie. Cette fonctionnalité est disponible pour les configurations de disponibilité avancée et conventionnelle.
  • Les pièces jointes des courriels entrants sont désormais stockées par pdm_maileater lorsque le référentiel se trouve sur un serveur distant.
  • Veillez à permettre au gestionnaire de démons de modifier les procsets et n'exécutez pas la commande pdm_dmnmode pour cette action.
Conversion de la configuration de CA SDM
Avant de commencer la conversion d'une configuration conventionnelle en configuration de disponibilité avancée ou vice versa, prenez en compte les éléments suivants :
  • Vous pouvez convertir le serveur d'arrière-plan en serveur principal uniquement.
  • Vous pouvez convertir le serveur principal en serveur d'arrière-plan uniquement.
  • Vous pouvez convertir le serveur secondaire en serveur de secours ou d'applications uniquement.
  • Vous pouvez convertir le serveur de secours ou d'applications en serveur secondaire uniquement.
Remarques sur le basculement
Dans le cas d'un basculement du serveur d'arrière-plan vers le serveur de secours, tenez compte des remarques suivantes :
  • Les nouveaux utilisateurs ne doivent pas se connecter. Pour les utilisateurs déjà connectés, les actions suivantes ne fonctionnent pas pendant le processus de basculement et doivent être tentées à nouveau (relancées) par l’utilisateur une fois le basculement terminé :
    • Création de tickets avec pièces jointes
    • Téléchargement de pièces jointes
    • Recherche de documents de connaissances
    • Indexation de nouveaux documents de connaissances
    • Courriel entrant
    • Les événements de SLA qui ne sont pas déclenchés avant la fin du processus de basculement. .
Si vous utilisez un outil tiers pour les serveurs CA SDM à basculement automatique, vous devez le désactiver avant de lancer la maintenance progressive.
Remarques relatives à l'interface utilisateur Web et au serveur Web
Interface utilisateur Web
Un serveur Web est requis sur tous les serveurs comportant une configuration de disponibilité avancée. Lorsque le serveur d'arrière-plan n'est pas disponible en raison du basculement, un formulaire Réponse de serveur en retard est proposé aux utilisateurs Web. Les utilisateurs peuvent reprendre leur travail lorsque le serveur de secours remplace le serveur d'arrière-plan. La valeur de l'option
web_cgi_url
doit pointer vers les éléments suivants :
  • L'équilibreur de charge, si vous disposez de plusieurs serveurs d'applications.
  • Le serveur d'applications, si vous utilisez uniquement un serveur d'applications.
Services Web
Vous pouvez configurer des services Web uniquement sur les serveurs d'applications. L'option
webservices_domsrvr
a été supprimée du
gestionnaire d'options
. Vous pouvez configurer la variable
NX_WEBSERVICES_DOMSRVR
de manière indépendante sur chaque serveur d'applications en modifiant le fichier
NX.env
.
Remarques concernant l'intégration
  • L'URL vers l'interface utilisateur Web de CA SDM doit pointer vers un serveur d'applications correctement configuré.
    ca_application_registration
    contient une URL pointant vers votre installation de CA SDM utilisée par d'autres produits CA. Cette URL pointe vers le premier serveur CA SDM configuré ; il s'agit en général du serveur d'arrière-plan. Seuls les administrateurs CA SDM peuvent changer la valeur à l'aide de la fonctionnalité d'administration. Si vous utilisez un équilibreur de charge, pointez cette URL vers celui-ci, au lieu d'un serveur d'applications unique.
  • L'interaction de la plupart des utilisateurs finals et les intégrations à d'autres produits logiciels ont lieu au niveau du serveur d'applications. Le basculement n'est pas disponible pour les serveurs d'applications. En cas d'indisponibilité du serveur d'applications, ses services Web seront également indisponibles. Pour améliorer la disponibilité du serveur d'applications, vous pouvez déployer un équilibreur de charge pour router les demandes via différents serveurs d'applications.
Considérations relatives à la base de données
Il existe une connexion directe d'un serveur à l'autre ainsi qu'à la base de données. Si le serveur CA SDM se trouve dans une zone DMZ, vous devez ouvrir les ports de pare-feu ou implémenter une technologie de proxy d'encapsulation pour cette connectivité. De même, prévoyez des accords de licence avec votre fournisseur de SGBD.
  • Veillez à installer le client de base de données sur tous les serveurs CA SDM.
  • Dans la configuration de disponibilité avancée, tous les serveurs se connectent à une seule base de données. La base de données pouvant constituer un point de défaillance unique, tenez compte des avantages de la mise en cluster de base de données pour augmenter la disponibilité du SGBD.
  • Microsoft SQL Server est pris en charge uniquement en mode natif sur la plate-forme Windows. Par exemple, si votre implémentation se compose de serveurs avec des systèmes d’exploitation hétérogènes tels que Windows et Linux, sélectionnez Oracle comme SGBD car Microsoft SQL Server n’est pas pris en charge sous Linux.
Remarques relatives au reporting
CA Business Intelligence peut récupérer automatiquement les données auprès d'autres serveurs d'applications. Vous pouvez configurer cette fonctionnalité pour améliorer la disponibilité de la production de rapports CA SDM.
CA Business Intelligence n'est pas intégré avec le serveur d'arrière-plan. C'est pourquoi vous ne pouvez pas afficher les rapports à partir de l'interface utilisateur Web du serveur d'arrière-plan. Si vous sélectionnez l'onglet
Rapports
dans l'interface utilisateur Web du serveur d'arrière-plan, un message d'erreur s'affiche.
Pour que les services ODBC de CA Business Intelligence soient lancés correctement, exportez le chemin d'accès de la bibliothèque, comme suit :
(Pour Solaris/Linux) Export LD_LIBRARARY_PATH=$ LD_LIBRARARY_PATH:/opt/CA/SC/lib:<NX_ROOT>/lib
Exemple :
Export LD_LIBRARARY_PATH=$ LD_LIBRARARY_PATH:/opt/CA/SC/lib:/opt/CAisd/lib
Remarques sur le gestionnaire d'options
Vous pouvez installer ou désinstaller des options via le gestionnaire d'options uniquement dans l'interface utilisateur Web du serveur d'arrière-plan. Utilisez la procédure de maintenance progressive pour propager les changements vers tous les serveurs de la configuration. Pour plus de détails sur la procédure de maintenance progressive,
consultez le scénario
Exécution d'une maintenance progressive sur le serveur CA SDM
.
Remarques sur le concepteur Web
  • Vous pouvez utiliser le concepteur Web uniquement sur le serveur d'arrière-plan.
  • Suivez la procédure recommandée pour publier des changements appliqués aux formulaires du concepteur Web, de sorte que les formulaires mis à jour soient répartis vers tous les serveurs de l'installation. Pour plus d'informations, reportez-vous à la section
    Modifications apportées à l'interface Web
    .
  • Les démons de couche de base de données virtuelle sont exécutés sur tous les serveurs. Installez les personnalisations de base de données CA SDM et les définitions d'objets sur tous les serveurs.