XML du chargeur général de ressources

Cet article contient les rubriques suivantes :
casm173
Cet article contient les rubriques suivantes :
En entrée, le chargeur général de ressources nécessite un document XML comportant un en-tête de document, suivi de balises d'éléments XML d'encadrement , comprenant une ou plusieurs balises (pour les définitions de CI) ou des balises (pour les relations).
Spécifiez l'en-tête de document XML comme suit :
<?xml version="1.0" encoding="UTF-8" standalone="yes" ?>
Si nécessaire, mettez à jour l'attribut de codage pour gérer les exigences de codage de caractères appropriées. Par exemple, indiquez "ISO-8859-1" pour gérer les caractères norvégiens spéciaux.
Exemple : Formater un fichier XML de chargeur général de ressources
Le modèle suivant présente le format d'un fichier XML du chargeur général de ressources.
<?xml version="1.0" encoding="UTF-8" standalone="yes" ?> <GRLoader> <ci> [define a CI: common and family-specific attributes, versioning, reconciliation, MDR] </ci> [repeat as necessary for each CI] <relation> <type>relationship_type</type> <delete_flag>active_state</delete_flag> <provider> <name>resource name</name> <serial_number>serial number</serial_number> <system_name>host name</system_name> <asset_num>resource tag</asset_num> <mac_address>mac address</mac_address> <dns_name>dns name</dns_name> <id>ci_uuid</id> </provider> <dependent> <name>resource name</name> <serial_number>serial number</serial_number> <system_name>host name</system_name> <asset_num>resource tag</asset_num> <mac_address>mac address</mac_address> <dns_name>dns name</dns_name> <id>ci_uuid</id> </dependent> </relation> [repeat as necessary for each relationship] </GRLoader>
Contenu XML : balise CI
Le chargeur général de ressources utilise la définition XML de CI pour charger les valeurs et les relations d'un attribut de CI. La définition de l'élément de configuration doit inclure un ensemble minimum d'attributs obligatoires à des fins de création ou de mise à jour à l'aide des balises d'éléments XML
<ci>
.
Pour définir le format XML d'un élément de configuration, vous devez spécifier les valeurs des attributs suivants :
  • Identification de la classe (obligatoire)
  • Attributs de rapprochement (obligatoire)
  • Attributs communs
  • Attributs propres à une famille
  • Attributs d'identification du RDG
  • Attributs du contrôle de version
Identification de la famille et de la classe de la balise CI
L'identification de la classe doit être spécifiée pour chaque CI, afin de pouvoir associer la famille et la classe adéquates au CI.
Spécifiez la famille et les attributs de classe à l'aide des balises XML suivantes.
  • <family>
    (Facultatif) Spécifie un ensemble de CI ayant des attributs similaires.
  • <class>
    (Obligatoire) Spécifie un sous-ensemble de CI au sein d'une famille.
Si le chargeur général de ressources ne trouve pas la famille ou la classe, le CI n'est ni créé ni mis à jour.
Exemple : Identifier un CI par famille et classe
L'exemple suivant présente un CI intitulé CIServeur, dont la famille est
Matériel.Serveur et la classe
Windows.
<ci> <name>ServerCI</name> <family>Hardware.Server</family> <class>Windows</class> ... </ci>
Attributs de rapprochement de la balise CI (Obligatoire)
Un ou plusieurs attributs de rapprochement sont nécessaires lors de la création, de la mise à jour ou du référencement d'un CI. Le chargeur général de ressources utilise ces attributs pour identifier de manière unique le CI à créer ou à mettre à jour. Les attributs de rapprochement permettent également d'identifier la relation fournisseur/dépendant entre deux CI.
Spécifiez les attributs de rapprochement à l'aide des balises d'éléments XML suivantes.
  • : nom du CI ou de la ressource (obligatoire lors de la création du CI)
  • : identificateur unique du fabricant
  • : autre identificateur de la ressource, par exemple, un autre ID figurant sur une étiquette collée sur l'ordinateur
  • : nom de l'ordinateur (matériel uniquement)
  • : nom identifiant l'unité auprès du serveur de noms de domaines
  • : adresse MAC (matériel uniquement)
  • : UUID du CI, utilisé pour les mises à jour directes lorsque l'ID est connu
L'attribut de nom est obligatoire lors de la première création d'un CI. Si le chargeur général de ressources ne peut pas résoudre les attributs de rapprochement spécifiés, un CI existant n'est pas mis à jour. Les attributs de rapprochement sont des attributs communs utilisés à des fins spécifiques (identification).
Exemple : Identifier un CI lors de sa création ou de sa mise à jour
Dans l'exemple suivant, la définition de CI utilise les attributs name, serial_number, dns_name, mac_address et system_name pour identifier le CI de manière unique lors de sa création ou de sa mise à jour.
<ci> <name>ServerCI</name> <serial_number>HMVV081</serial_number> <dns_name>serverci.myco.com</dns_name> <mac_address>00:12:3F:48:F0:95</mac_address> <system_name>ServerCI</system_name> ... </ci>
Attributs communs de la balise CI
En général, les attributs communs sont des attributs pouvant être utilisés dans n'importe quelle famille ou classe. La balise d'élément XML utilisée pour l'attribut est la même que le nom de l'objet d'attribut. La valeur de l'attribut est fonction de son type, qui peut être une valeur constante ou une valeur SREL indiquant une clé étrangère servant de référence à une autre table.
Exemple : Spécifier des attributs communs
Dans l'exemple suivant, la définition de CI intitulée CIServeur spécifie les attributs communs suivants : manufacturer, model et alarm_id (adresse IP). Le nom CIServeur est également un attribut commun.
<ci> <name>ServerCI</name> ... <manufacturer>Dell Inc.</manufacturer> <model>OptiPlex GX280</model> <alarm_id>130.200.19.220</alarm_id> ... </ci>
Attributs propres à une famille de balises CI
Les attributs de classe sont propres à une famille ou à une classe de CI. La balise d'élément XML utilisée pour l'attribut de classe est la même que le nom de l'objet d'attribut se trouvant dans les tables propres à une famille ou à une classe.
Exemple : Spécification d'attributs propres à une famille
Dans l'exemple suivant, la définition de CI intitulée CIServeur spécifie les attributs spécifiques à la famille
Matériel.Serveur, incluant bios_ver, cd_rom_type, hard_drive_capacity, etc.
<ci> <name>ServerCI</name> ... <bios_ver>A04</bios_ver> <cd_rom_type>DVD+-RW DVD8701</cd_rom_type> <hard_drive_capacity>90 MB</hard_drive_capacity> <number_net_card>3</number_net_card> <number_proc_inst>1</number_proc_inst> <phys_mem>2048 MB</phys_mem> <proc_speed>2793 MHz</proc_speed> <swap_size>4959 MB</swap_size> ... </ci>
Identification du RDG de la balise CI
Le référentiel de données de gestion (RDG) identifie le fournisseur de données pour un CI, ainsi que la manière dont le CI est mappé vers le RDG correspondant.
CA SDM utilise les informations du RDG pour effectuer les tâches suivantes :
  • Lancement dans le contexte directement à partir du journal de CI vers le fournisseur de données RDG
  • Suivi des changements d'attributs de CI à partir du RDG source
  • Détection de la mise à jour d'un attribut de CI par plusieurs RDG. Cette situation se produit lorsque plusieurs RDG apportent indépendamment des données à une définition de CI.
  • Identifie le RDG faisant autorité.
Pour plus d'informations sur les RDG, reportez-vous à cette rubrique.
Spécifiez les attributs RDG à l'aide des balises d'éléments XML suivantes :
  • <mdr_class>
    Spécifie une classe RDG pour regrouper les RDG traités de façon similaire par CA SDM.
  • <mdr_name>
    Spécifie un nom de RDG, utilisé par un RDG pour faire référence à lui-même. Vérifiez que la combinaison des valeurs mdr_name et mdr_class est unique au sein de votre entreprise.
  • <federated_asset_id>
    Spécifie un ID d'actif fédéré qui est l'identificateur unique utilisé par un RDG pour un CI.
Si le chargeur général de ressources ne peut pas résoudre la combinaison mdr_class et mdr_name spécifiée dans un RDG existant, le CI n'est pas importé. Un CI qui ne comprend aucun mappage vers federated_asset_id n'est pas fédéré.
Exemple : Identification d'un CI dans le RDG
Dans l'exemple suivant, la définition de CI intitulée CIServeur spécifie mdr_class et mdr_name pour identifier de manière unique le RDG et l'ID de l'actif fédéré, ce qui permet d'identifier le CI dans le RDG.
CA SDM utilise la valeur de chaîne mdr_class
Cohesion
pour fédérer des données à partir du produit [affecter la valeur d'acm dans votre livre].
<ci> <name>ServerCI</name> ... <federated_asset_id>1001118</federated_asset_id> <mdr_class>Cohesion</mdr_class> <mdr_name>CohesionServer</mdr_name> ... </ci>
Attributs du contrôle de version des balises CI
Le chargeur général de ressources peut être utilisé pour définir des attributs du contrôle de version pour un CI.
Pour plus d'informations sur le contrôle de version, reportez-vous à la section Contrôle de version.
Spécifiez les attributs du contrôle de version à l'aide des balises d'éléments XML suivantes.
  • <milestone>
    Spécifie l'étiquette associée avec le jalon affiché dans l'onglet Contrôle de version.
  • <standard_ci>
    Spécifie le nom du CI standard à utiliser pour des comparaisons de bases de référence dans l'onglet Contrôle de version.
Notez que le CI standard spécifié pour l'attribut standard_ci doit déjà exister dans la CMDB ou être spécifié avant de définir le CI dans le fichier XML. Le jalon généré enregistre l'état du CI au moment de l'exécution du chargeur général de ressources.
Exemple : Spécification de comparaisons de bases de référence
Dans l'exemple suivant, la définition de CI intitulée CIServeur spécifie le CI standard intitulé configuration
standard du serveur pour des comparaisons de référence avec CIServeur (le CI central). Cet exemple suppose que le CI standard existe déjà dans CA SDM. En outre, un jalon intitulé Fin de l'année fiscale 2008 est également créé afin de conserver l'état du CI au moment où le fichier XML est importé à l'aide du chargeur général de ressources.
<ci> <name>ServerCI</name> <class>Server</class> <standard_ci>standard server config</standard_ci> <milestone>Fiscal year end 2008</milestone> ... </ci>
Contenu XML : balise Relation
Le chargeur général de ressources peut créer ou mettre à jour des relations entre des éléments de configuration en utilisant la balise d'élément XML . Les relations sont de type plusieurs à plusieurs, et le type de relation spécifie la manière dont deux éléments de configuration de fournisseurs/dépendants sont associés les uns aux autres dans CA CMDB.
Spécifiez les attributs de relation à l'aide des balises d'éléments XML suivantes.
  • <type>
    (Facultatif) Spécifie le nom du type de relation.
  • <delete_flag>
    Désigne une relation comme inactive ou active. Indiquez 1 (un), oui, ou vrai pour rendre la relation inactive. Indiquez 0 (zéro), non, ou faux pour rendre la relation à nouveau active. Notez que si vous définissez l'élément delete_flag sur "vrai", la relation existante reste intacte, mais elle est marquée comme inactive.
  • <provider>
    (Obligatoire) Identifie le CI de fournisseur pour la relation, contenant un ou plusieurs des attributs de rapprochement de CI.
  • <dependent>
    (Obligatoire) Identifie le CI de dépendant pour la relation, qui contient un ou plusieurs des attributs de rapprochement de CI.
Si le chargeur général de ressources ne trouve pas le type, le CI de fournisseur ou le CI de dépendant spécifié, la relation est créée ou mise à jour.
Exemple : Définition d'une relation entre deux CI
L'exemple suivant définit une relation entre les CI intitulés CIServeur (fournisseur) et
CIServeur|Adaptateur_réseau-0 (dépendant). Le type de relation est contient. L'exemple suppose que les deux CI ont déjà été définis dans CA CMDB ou ont été spécifiés avant la définition de la relation dans un fichier XML. En outre, les CI de fournisseur et de dépendant doivent correspondre à tous les attributs de rapprochement pour que la relation puisse être créée.
<relation> <type>contains</type> <provider> <name>ServerCI</name> <serial_number>HMVV081</serial_number> <dns_name>serverci.myco.com</dns_name> <mac_address>00:12:3F:48:F0:95</mac_address> <system_name>ServerCi</system_name> </provider> <dependent> <name>ServerCI|NetworkAdaptor-0</name> </dependent> </relation>
Valeurs spéciales du contenu XML
Les attributs XML utilisés à des fins spécifiques peuvent modifier la manière dont une valeur de CI est définie ou mise à jour lorsqu'elle est importée par le chargeur général de ressources. Ces attributs peuvent être utilisés pour effectuer un traitement ou un formatage spécifique lors de la définition de la valeur, par exemple, pour formater une valeur de date ou utiliser le résultat d'une recherche.
Voici quelques exemples de valeurs XML spéciales :
  • Recherche
    Spécifie un CI par un attribut autre que combo_name (nom de famille, prénom, second prénom). Les exemples incluent : ID utilisateur.
  • update_if_null
    Pour faire une distinction entre les valeurs qui sont vides et celles qui ne sont pas fournies dans le XML, le chargeur général de ressources utilise l'option update_if_null. Par défaut, update_if_null est défini sur "", ce qui signifie que les valeurs vides ou manquantes sont ignorées par le chargeur général de ressources.
    Les descriptions suivantes de l'attribut de numéro de série suivantes sont équivalentes.
    <serial_number></serial_number> <serial_number/> <serial_number update_if_null="">
    Si vous voulez retirer le numéro de série d'un CI, le XML illustré ci-dessus
    ne fonctionne pas
    , car le chargeur général de ressources ignore les valeurs vides ou manquantes. Au lieu de cela, le code le xml du numéro de série est comme suit :
    <serial_number update_if_null="true"></serial_number>
    La syntaxe ci-dessus met toujours à jour l'attribut, même si la valeur est vide ou manquante.
  • dateformat=[utc | localtime]
    Définissez l'attribut
    dateformat
    pour que le champ de date soit sur "utc", soit sur "localtime". Nécessaire lorsque la date est au format UNIX Time Code (UTC). Si le format de date n'est pas défini, l'option par défaut est "localtime".
Formats de date
CA CMDB prend en charge les formats de date et d'heure locale suivants :
  • aaaa.mm.jj
  • aaaa.mm.jj hh:mm:ss
Si la valeur ne correspond à aucun de ces formats, l'analyseur tente de définir la date au format UTC. Si le format de date n'est pas UTC, CA CMDB utilise les paramètres régionaux du système : pour l'anglais, le format 12 heures "mm/jj/aaaa" ou "mm/jj/aaaa hh:mm:ss
a
" où
a
spécifie soit AM ou PM.
Champs de contact et autres champs de recherche
L'objet Contact combine le prénom, l'initiale du deuxième prénom et le nom. L'objet se présente sous le format suivant :
<resource_contact>Lastname, Firstname MiddleInitial</resource_contact>
Si vous voulez utiliser un champ différent pour un champ de recherche, vous pouvez fournir un attribut lookup. Par exemple, si vous souhaitez rechercher John Q. Doe à l'aide de son ID d'utilisateur, utilisez l'entrée suivante :
<resource_contact lookup="userid">doejo04</resource_contact>
Champs validés par rapport aux données de tables existantes (SREL)
Les attributs communs acceptent uniquement un ensemble de valeurs spécifique défini dans les tables associées dans CA CMDB. Ces attributs peuvent également comporter des restrictions et des exceptions supplémentaires à respecter pour que l'affectation puisse se produire. Par exemple, un attribut de classe spécifié dans un fichier XML doit correspondre à l'un des noms de classes existants (nom CA CMDB par défaut ou nom défini par l'utilisateur). Dans le cas contraire, le CI n'est pas créé ou mis à jour. Par ailleurs, la valeur ne peut pas être paramétrée sur une valeur nulle et la classe doit être Active pour que l'affectation puisse se produire.
Les champs suivants valident les données par rapport aux données de tables existantes.
  • audit_userid
  • bm_rep
  • bm_status
  • class
  • company_bought_for_uuid
  • contact_1
  • contact_2
  • contact_3
  • delete_flag
  • department
  • expense_code
  • family
  • location
  • manufacturer
  • model
  • operating_system
  • org_bought_for_uuid
  • priority
  • repair_org
  • resource_contact
  • resource_owner_uuid
  • service_org
  • service_type
  • status
  • supplier
  • vendor_repair
  • vendor_restore
Données d'entrée XML
Lors de l'importation des données d'élément de configuration, formatez les données à un format pris en charge, par exemple XML ou XLS, XLSX.
Exemple de format XML :
Document XML
Remarques
<?xml version="1.0" encoding="UTF-8" standalone="yes" ?> <GRLoader>
Ces en-têtes sont requis.
<ci>
Pour définir les éléments de configuration, incluez zéro, un ou plusieurs noeuds <ci>.
<name>value</name> <mac_address>value</mac_address> <dns_name>value</dns_name> <asset_num>value</asset_num> <serial_number>value</serial_number> <system_name>value</system_name>
Ces six caractéristiques permettent d'identifier un élément de configuration de façon unique dans une définition d'élément de configuration ou de relations. Vous devez en spécifier au moins un(e).
<class>value</class> <family>value</family> <manufacturer>value</manufacturer> <model>value</model>
Ces quatre valeurs déterminent la classe et la famille d'un élément de configuration. Spécifiez la valeur pour (class) ou (manufacturer/model).
<mem_capacity>value</mem_capacity> <number_net_card>value </number_net_card> <phys_mem>value</phys_mem_update> <proc_speed>value</proc_speed> <proc_type>value</proc_type> <server_type>value</server_type> </ci>
Il s'agit de valeurs propres à la famille. Vous pouvez spécifier zéro, une ou plusieurs valeurs pour la famille afin de définir un élément de configuration.
<relation> <type>relation_type</type>
Pour définir des relations, incluez zéro, un ou plusieurs noeuds <relation>. Spécifiez le type de la relation.
<provider> <name>value</name> <mac_address>value</mac_address> <dns_name>value</dns_name> <asset_num>value</asset_num> <serial_number>value</serial_number> </provider>
Définissez un ou plusieurs attributs pour identifier l'élément de configuration du fournisseur.
<dependent> <name>value</name> <mac_address>value</mac_address> <dns_name>value</dns_name> <asset_num>value</asset_num> <serial_number>value</serial_number> </dependent> </relation>
Définissez un ou plusieurs attributs pour identifier l'élément de configuration de dépendant.
</GRLoader>
Exemple : Entrée XML
<?xml version="1.0" encoding="UTF-8" standalone="yes" ?> <GRLoader> <ci> <name>Host1</name> <class>Server</class> </ci> <ci> <name>Host2</name> <class>Server</class> </ci> <relation> <type>connects to</type> <provider> <name>host1</name> </provider> <dependent> <name>host2</name> </dependent> </relation> </GRLoader>
Normalisation des adresses MAC
Les versions antérieures du chargeur général de ressources normalisaient l'adresse MAC des CI en supprimant les délimiteurs : et - de l'adresse MAC. Une adresse MAC aa:bb:cc:dd:ee était stockée sous la forme aabbccddee.
Considérez le comportement d'adresse MAC suivant :
  • Par défaut, l'adresse MAC n'est pas normalisée.
  • Les CI créés sans normalisation dans CA CMDB se rapprochent de ceux qui ont été créés sans normalisation dans CA CMDB r11.x.
  • Les adresses MAC non valides sont traitées comme des chaînes simples et sont stockées sans modification.
Les paramètres du chargeur général de ressources suivants permettent d'activer ou désactiver la normalisation MAC :
  • -mn
    Supprime les délimiteurs : et - des adresses MAC (normalisation MAC).
  • -nomn
    Ne supprime pas les délimiteurs : et - des adresses MAC.
    Lorsque vous installez une version antérieure de CMDB, la normalisation des adresses MAC est automatiquement activée. Si vous le souhaitez, vous pouvez annuler la normalisation à l'aide du paramètre
    -nomn
    .
Les options sont traitées de manière séquentielle sur la ligne de commande, ce qui fait que l'ordre des options est important dans la syntaxe.