Rapport d'intégrité, moniteur de jobs, paramètres du gouverneur et tableau de bord Audit de l'entrepôt de données

ccppmop1571
HID_admin_health_report
Un rapport d'intégrité du système, des portlets d’analyse de journal, une surveillance des jobs en cours d’exécution et un tableau de bord Audit de l'entrepôt de données sont disponibles pour répondre aux besoins des administrateurs en matière de sécurité et de diagnostic.
  • Le rapport d'intégrité indique le statut système de l'application, de la base de données et de l'entrepôt de données.
  • Il détecte également tous les paramètres d'administration non conformes (qui dépassent la limite maximum de données).
  • Un rapport d'analyse de détection associé détecte les personnalisations du système.
  • La page Analyse du journal inclut les statistiques du système, les vues de page quotidiennes ou XOG, et les données du journal.
  • La page Surveillance d'un job affiche les jobs en cours d’exécution.
  • Dans la version 15.6 et les versions ultérieures, le tableau de bord Audit de l’entrepôt de données affiche l'avancement du job Charger l'entrepôt de données le plus récent.
2
Droits d’accès requis
  • Pour exécuter le rapport d'intégrité, vous devez disposer du droit d'accès global
    Administration - Configuration de l'application
    .
  • Pour afficher les portlets Analyse du journal, vous devez disposer du droit
    Administration - Accès
    et être affecté au groupe Accéder à l'analyse du journal.
  • Pour exécuter les journaux d'accès Tomcat, vous devez disposer du droit
    Jobs - Accès
    . Vérifiez également que vous disposez du droit d'accès de définition de job de niveau d'instance suivant :
    Job - Exécuter
    pour l'
    importation/analyse de journaux d'accès Tomcat
    .
Affichage ou téléchargement du rapport d'intégrité du système Clarity PPM
L'intégrité du système, y compris des serveurs d'applications, de la base de données et de l'entrepôt de données
Clarity PPM
est primordiale. En tant qu'administrateur, qu'ingénieur du support des applications ou que technicien du centre d'assistance, vous souhaitez gérer les opérations et réduire les temps d'indisponibilité. Avant de contacter d'autres spécialistes du support ou la communauté en ligne, vous souhaitez évaluer rapidement l'intégrité du système
Clarity PPM
.
Procédez comme suit :
  1. Connectez-vous à CA PPM avec des droits d'administration.
  2. Cliquez sur le menu
    Administration
    . Sous
    Sécurité et diagnostics
    , sélectionnez
    Rapport d'intégrité
    .
  3. Sélectionnez l'un des onglets suivants :
    • Récapitulatif :
      cet onglet affiche le statut d'intégrité et le pourcentage d'achèvement de l'entrepôt de données, de la base de données et de l'application. La valeur % d'achèvement calcule le nombre total de paramètres qui requièrent une valeur lors d'une nouvelle installation ou d'une mise à niveau. Le rapport d'intégrité récapitulatif indique le pourcentage de paramètres possédant une valeur parmi ces paramètres requis. Par exemple,
      88 % d'avancement
      indique qu'une valeur valide est manquante pour 12 % des paramètres. L'apparition de l'information Configuration terminée et d'une icône de statut verte dans le rapport indique que l'intégrité de cette catégorie est satisfaisante. Lorsque la configuration n'est pas terminée, une icône rouge s'affiche. Cliquez sur Détails pour afficher l'un des trois autres onglets ci-dessous.
    • Application :
      cet onglet affiche les détails du serveur d'applications. Les paramètres incluent les emplacements de fichiers, les URL, la version de Java, la machine virtuelle Java, LDAP, SSO, SSL et les ports. Vous voyez également les configurations spécifiques de l'instance pour les services CSA, d'arrière-plan (bg) et de balises.
      • Pour vérifier les paramètres de la
        Nouvelle expérience utilisateur
        , développez l'instance d'application (app), Nouvelle expérience utilisateur. Lorsqu'une version ultérieure est disponible, mais n'a pas été déployée, l'attribut
        ppm-ux
        s'affiche avec une icône rouge. Les fonctionnalités de la
        Nouvelle expérience utilisateur
        sont fournies et mises à jour via un fichier WAR Java distinct. Les fichiers WAR doivent inclure un dossier META-INF.
      • Pour vérifier les paramètres des limites d'administration, développez la section Limites d'administration.
      • Pour basculer le statut de la propriété RateMatrix à la volée, cliquez sur Activer ou Désactiver. Lorsqu'elle activée, l’application applique les options de matrice de taux PRJ_RT_RATES_EXTRACTION. Ce paramètre est désactivé par défaut.
    • Base de données
      : cet onglet fournit des informations sur la connexion à la base de données, les espaces de table, les options de base de données et les paramètres du serveur.
    • Entrepôt de données :
      cet onglet fournit des informations sur la connexion à l'entrepôt de données, les espaces de table, les options de l'entrepôt de données et les paramètres du serveur. Parmi les paramètres figurent l'URL de la base de données JDBC, la différence de fuseau horaire de la base de données, la taille de la base de données ou encore le délai d'expiration du job ETL pour le job de chargement de l'entrepôt de données. Cet onglet inclut également des informations sur la configuration des créneaux et autres paramètres d'application de l'entrepôt de données.
      Cliquez sur le lien
      Corriger
      pour accéder à la page de résolution du paramètre non conforme. Par exemple, une icône rouge et un lien
      Corriger
      s'affichent et vous permettent de configurer des entités ou des créneaux.
  4. Pour afficher les valeurs recommandées pour chaque paramètre dans les onglets Base de données et Entrepôt de données :
    1. Le champ Recommandé indique les valeurs requises pour assurer la conformité du système et pour améliorer son intégrité. Le champ reste vide lorsqu'aucune valeur exacte n'est recommandée.
    2. Passez votre curseur sur l'icône Statut afin d'afficher la valeur recommandée pour corriger l'élément indiqué.
    3. En tant qu'administrateur de la base de données Oracle, vous disposez peut-être d'autorisations sur V_$ PARAMETER. Si tel est le cas, développez la section Paramètres de la base de données afin d'afficher l'intégrité des paramètres de l'entrepôt de données et de la base de données. Si vous ne disposez d'aucune autorisation, placez le curseur sur l'icône de statut afin d'afficher la commande d'octroi d'un accès.
  5. Pour exporter le rapport complet d'intégrité dans l'application Excel, cliquez sur Télécharger le rapport d'intégrité dans l'onglet Récapitulatif. Décompressez l'archive HealthReport.xls.zip pour afficher le fichier HealthReport.xls dans Excel.
L'ancien contrôle d'intégrité de l'outil CSA n'est plus disponible dans cette version. Utilisez les nouvelles pages à onglets du rapport d'intégrité, téléchargez un rapport d'intégrité au format Excel ou exécutez le rapport d'intégrité de ligne de commande.
Rapport d'intégrité à partir de la ligne de commande
Pour exécuter le rapport d'intégrité à partir d'une ligne de commande, entrez la commande suivante :
admin healthreport
Exclusions du rapport d'intégrité
Dans les environnements SaaS et FedRAMP, les onglets de l'entrepôt de données et de la base de données du rapport d'intégrité ne répertorient pas les éléments suivants :
  • URL JDBC
  • Paramètres de base de données
  • Paramètres SQLNET
Paramètres d'administration (limite maximum des données)
Les paramètres d'administration optimisent les performances en appliquant des limites à des données spécifiques. Par exemple, la taille maximum autorisée pour un document téléchargé est de 20 méga-octets et le nombre maximum de lignes que vous pouvez exporter vers Excel est de 25 000. Ces limites empêchent une minorité d'utilisateurs de réduire les performances de la majorité des utilisateurs.
Dans la version actuelle de Clarity PPM, les administrateurs peuvent remplacer une limite par défaut, jusqu’à une limite critique définie.
Le tableau suivant répertorie les paramètres recommandés et les paramètres d'administration appliqués :
Nom
Champ Administrateur
Description
Limite_déf
Limite_critique
Unités
Taille du document
DMS_DOCUMENT_MAX_SIZE
Taille maximum d'un document pendant le chargement initial.
Les documents existants qui dépassent cette valeur ne sont pas validés le gouverneur.
20
50
Mo
Exporter vers Excel
E2E_MAX_ROWS
Nombre maximum de lignes que vous pouvez exporter dans un fichier Excel à partir de PPM classique.
25 000
75 000
lignes
Objets/limite NSQL
MAX_FETCH_LIMIT
Nombre maximum de lignes pouvant être extraites par NSQL vers un portlet de grille ou dans une vue de liste.
(S'applique uniquement si vous configurez l'agrégation sur le portlet de grille ou dans la vue de liste.)
50 000
100 000
lignes
Lignes SQL GEL
MAX_SQL_GEL_ROWS
Nombre maximum de lignes de requête SQL que vous pouvez récupérer à l'aide d'un script GEL.*
100 000
120 000
lignes
Lignes CSV GEL
MAX_CSV_GEL_ROWS
Nombre maximum de lignes GEL CSV autorisées
25 000
50 000
lignes
Tâches de feuille de temps
MAX_TIMESHEET_TASKS
Nombre maximum de tâches dans une feuille de temps.
250
300
tâches
Limite de noeuds XML
MAX_XML_NODES
Nombre maximum de noeuds que vous pouvez lire ou écrire via XOG.
150 000
400 000
noeuds
Nombre maximum d'investissements
PFM_LIMITS_MAX_INV_ATTRS
Nombre maximum d'attributs dans un portefeuille.
700
700
attributs
Limite PFM appliquée aux rôles
PFM_LIMITS_MAX_ROLES
Nombre maximum de rôles dans un portefeuille.
75
100
rôles
Exporter vers Excel (Application)
E2E_MAX_ROWS_APP
Nombre maximum de lignes pouvant être exportées vers Excel (paramètre de niveau application)
25 000
75 000
lignes
Temporisateur de l'exportation vers Excel
E2E_TIMER
Durée maximum des exportations vers Excel.
600
720
secondes
Nombre maximum de points à exécuter pour une tâche
MAX_TODOS_PER_TASK
Nombre maximum de points à exécuter pour une tâche.
25
40
points à exécuter
Nombre maximum de documents
DMS_MAX_DOCUMENTS
Nombre maximum de documents autorisés dans une session de chargement
5
10
fichiers
Nombre maximum de pièces jointes
ODF_MAX_ATTACHMENTS
Nombre maximum de pièces jointes de conversation autorisées pour l'objet ODF
5
10
fichiers
Limite appliquée à l'importation CSV
CSV_IMPORT_LIMIT
Nombre maximum d'enregistrements autorisés pour le traitement de l'importation CSV
250
500
lignes
Limite appliquée à l'exportation CSV
E2CSV_MAX_ROWS
Nombre maximum d'enregistrements autorisés pour l'exportation CSV
25 000
75 000
lignes
Temporisateur de l'exportation CSV
E2CSV_TIMER
Temporisateur de l'exportation CSV
1 800
2 000
secondes
Nombre maximum de paramètres de demande
MAX_REQUEST_PARAMETER_COUNT
Nombre maximum de paramètres de demande autorisés
1 800
1 800
paramètres
*Dans la version 15.5.1, la limite applicable aux fichiers Excel (MAX_CSV_GEL_ROWS=25000) est également appliquée aux fichiers CSV. Ne confondez pas cette limite avec la limite MAX_SQL_GEL_ROWS=100000. Tant que vous n'avez pas procédé à la mise à niveau vers la version 15.5.1 ou une version ultérieure, évitez de créer des scripts GEL qui tentent de lire, d'exécuter ou d'ajouter des enregistrements dans un fichier CSV extrêmement volumineux. Des erreurs de saturation de la mémoire et des pannes d'application peuvent se produire.
Les valeurs par défaut approuvées sont appliquées afin d'optimiser ou de maintenir les performances. Il est recommandé aux administrateurs sur site de conserver ces paramètres en l'état.
Les limites suivantes ne sont pas définies par les paramètres d'administration, mais sont codées de manière irréversible dans la Nouvelle expérience utilisateur :
Paramètre
Maximum
Unités
Nombre maximum de colonnes dans une disposition Espace d'informations
100
colonnes
Nombre maximum de lignes pouvant être exportées au format CSV
250 000
lignes
Nombre maximum de champs dans un panneau de détails configurable
200
champs
Nouveauté : Limites appliquées à l'administration de Clarity PPM 15.6.1 stockées dans la base de données PPM
Les limites appliquées à l'administration sont désormais stockées dans la base de données après la mise à niveau ou l'installation de 15.6.1 ou d'une version ultérieure.
  • Les nouvelles installations sont définies sur les valeurs recommandées et indiquées plus haut.
  • Les mises à niveau conservent vos paramètres précédents.
Nouvelle API pour la gestion des limites appliquées à l'administration
  1. Paramètre de serveur requis pour le fonctionnement des appels d'API
    <accessToServerStatus allow="ALL" />
  2. Accédez à la page d'accueil de l'API suivante :
    http(s)://<server>:<port>/niku/serverstatus/governorlimits
  3. Pour afficher la réponse au format HTML, utilisez l'URL suivante :
    http(s)://<server>:<port>/niku/serverstatus/governorlimits?run=html
  4. Pour obtenir les résultats de violations, utilisez l'URL suivante :
    http(s)://<server>:<port>/niku/serverstatus/governorlimits?type=violators
Nouvelles commandes d'administration
Une série de
commandes d'administration
sont disponibles pour les administrateurs sur site pour étendre les limites appliquées à l'administration au niveau critique uniquement (cela n'est pas recommandé, mais autorisé par le système).
  • Ces commandes fournissent la méthode exclusive autorisée et prise en charge pour ignorer temporairement les limites d'administration au niveau critique établi.
  • Les limites critiques ont été déterminées en fonction du nombre maximum défini par tous nos clients SaaS.
  • Pour contourner les limites critiques, effectuez une mise à jour directe de la base de données (non prise en charge ni recommandée).
Les commandes prises en charge sont Set, Unset (également appelées paramètres par défaut de réinitialisation ou de restauration) et les options de liste :
admin governors -set <governorKey> <governorValue>
admin governors -list <governorKey|all|violated>
admin governors -unset <governorKey|all> set to default and enables governor
Exemple
:
C:\Windows\System32>admin governors -list MAX_SQL_GEL_ROWS Code: MAX_SQL_GEL_ROWS Current Limit: 110000 Critical Limit: 120000 Default Limit: 100000 Active: true # # # # # # # # # # # # # # # # # #
Téléchargement d'un rapport d'analyse de la détection des personnalisations
Ce rapport a été conçu pour les équipes CA Technologies Global Delivery, pour le service de support de CA ainsi que pour les administrateurs avancés chargés de la préparation de la migration d'un environnement sur site à un environnement SaaS. Certaines personnalisations autorisées dans un environnement sur site peuvent ne pas être autorisées dans un environnement SaaS. Les objets non conformes et autres facteurs déterminent le niveau estimé de complexité dans la page d'accueil du rapport.
Procédez comme suit :
  1. Connectez-vous à
    Clarity PPM
    avec des droits d'administration.
  2. Cliquez sur le menu
    Administration
    . Sous
    Sécurité et diagnostics
    , sélectionnez
    Rapport d'intégrité
    .
  3. Sous l'onglet Récapitulatif, cliquez sur le bouton
    Télécharger le rapport d'analyse de détection
    . La sortie contient environ 20 onglets de données incluant les objets, sources de données et portlets de grille non conformes. Evaluez ces personnalisations avant de mettre à niveau ou de modifier les environnements.
  4. (Facultatif) Pour plus de commodité, le rapport d'analyse de détection est également disponible en tant que job pour les déploiements de grande envergure. Pour préparer ce rapport, sélectionnez la case à cocher Actif pour le job Analyse de la détection des personnalisations dans PPM. Le job engendre la création d'une feuille de calcul Excel qui peut également être envoyée par courriel au destinataire, selon les critères spécifiés dans les paramètres du job au moment de l'exécution.
Informations complémentaires :
  • Reportez-vous à la section
    PPM Customization Discovery Analysis Job
    de la rubrique Jobs Reference dans la version anglaise de la documentation.
Affichage des statistiques système et des données de journal
Utilisez les portlets Analyse du journal pour examiner les performances du système. Ces portlets automatisent le processus d'analyse des fichiers journaux du serveur d'applications et leur stockage dans la base de données pour l'analyse visuelle. Ils permettent d'identifier les goulots d'étranglement, les fonctionnalités fréquemment utilisées, les temps de réponse, les heures de pointe et bien plus encore.
Procédez comme suit :
  1. Connectez-vous à
    Clarity PPM
    avec des droits d'administration.
  2. Reportez-vous à la section
    Droits d'accès requis
    au début de ce document. Pour actualiser les données dans ces portlets, vous exécutez d'abord un job afin d'exporter les données à partir du serveur pour ensuite les importer dans la base de données de l'application.
  3. Cliquez sur le menu
    Administration
    . Sous
    Sécurité et diagnostics
    , sélectionnez
    Analyse du journal
    .
  4. Sélectionnez l'un des onglets suivants :
    1. Statistiques système par heure/jour :
      utilisez cet onglet pour afficher les temps de réponse moyen du serveur, le nombre total de sessions et une liste des actions les plus lentes pour un jour spécifique.
    2. Statistiques système par mois :
      utilisez cet onglet pour afficher les vues de page mensuelles et les demandes XOG pour tous les serveurs ou regroupées par serveur. Vous pouvez également afficher le nombre de sessions mensuelles.
    3. Vues de page/XOG quotidiennes :
      utilisez cet onglet pour analyser les 20 pages les plus lentes. Par exemple, vous pouvez résoudre les problèmes des pages les plus lentes pour ensuite optimiser leurs performances. Cet onglet inclut les vues de page par service ou serveur, les vues de page quotidiennes, les temps de réponse moyens par jour, les demandes XOG par service ou serveur, leur temps de réponse moyens et le nombre total d'appels XOG par jour.
  5. Entrez vos critères de filtrage :
    1. Sélectionnez une
      date
      .
    2. Sélectionnez un
      environnement
      , par exemple
      Tout
      ou
      local
      .
    3. Sélectionnez un
      nom d'hôte
      , par exemple
      Tout
      ou un serveur d'applications spécifique.
    4. Cliquez sur
      Filtrer
      .
  6. Pour exporter les données, cliquez sur l'onglet
    Exportation des données de journal
    . Spécifiez l'
    environnement
    et la plage de dates pour les données exportées. Chaque ligne de données exportées affiche la date, le nombre total de vues de page pour tous les utilisateurs, le temps de réponse moyen des pages en secondes, le nombre total de demandes XML Open Gateway (XOG), le temps de réponse moyen XOG et le nombre de sessions uniques pour ce jour.
  7. Pour configurer l'un des portlets sur ces onglets, cliquez sur
    Configurer
    , si disponible. Pour exporter les données vers Excel ou PowerPoint, cliquez sur Exporter vers Excel ou sur Exporter vers PowerPoint. Seulement certains portlets prennent en charge ces options.
Dans l'exemple suivant concernant le temps de réponse moyen par serveur, des temps de réponse plus lents ont été constatés à 9 h 00 pour un jour spécifique. Une analyse plus approfondie a révélé qu'un groupe d'utilisateurs exécutait des requêtes, jobs et processus similaires. Les temps de réponse ont été améliorés après avoir replanifié un processus chronophage.
Exemple de portlet d'analyse de journal
L'exemple suivant affiche les données que vous pouvez trouvez dans le portlet Actions lentes par jour.
URL
Durée (en secondes)
Start
Fin
Hostname
Méthode
Octets
Cookie de session
Nom d'utilisateur
security.loginAction
18,5
20180223 14:20:10
20180223 14:21:34
myserver.name1
POST
42 300
S131430_DD778-4012
user12
unreadPushNotificationsCount
12,3
20180223 15:44:17
20180223 15:45:08
myserver.name2
GET
6 100
S131437_EE778-4014
admin14
Le nom d'utilisateur associé à un ID de session vous aide à suivre l'activité utilisateur dans le système. Par exemple, après que l'utilisateur user_01 a supprimé un objet personnalisé dans Studio, user_02 a commencé à noter des retards et une dégradation des performances sur une autre page indiquée dans la colonne des URL.
Lorsqu'un utilisateur se connecte à l'application, un déclencheur enregistre son nom d'utilisateur et la valeur de cookie de l'ID de session associée.
Surveillance de jobs
En tant qu'administrateur, vous pouvez consulter le nouveau moniteur de jobs pour identifier les jobs d'arrière-plan en cours d'exécution sur chaque serveur.
Procédez comme suit :
  1. Connectez-vous à
    Clarity PPM
    avec des droits d'administration.
  2. Sélectionnez
    Administration, Sécurité et diagnostics
    ,
    Surveillance de jobs
    . Les informations suivantes apparaissent :
    • Nom du job :
      instance du job en cours d’exécution.
    • ID de l’exécution :
      ID d’instance pour le job en cours d’exécution.
    • ID du job :
      ancêtre ou ID parent pour le job en cours d’exécution.
    • Nom de la définition du job :
      nom du job parent ou de l'ancêtre.
    • ID de la définition du job
      : définition du job parent ou de l'ancêtre.
    • Description
      : description facultative du job.
    • Serveur du planificateur
      : serveur qui a mis le processus du job en file d’attente et qui exécute le job actuellement. Par exemple : [email protected]_server1.xx.yyy
Affichage du tableau de bord Audit de l'entrepôt de données
Nouveauté : Vidéo - Charger le tableau de bord d'audit de job de l’entrepôt de données dans Clarity PPM 15.6

Procédez comme suit :
  1. Connectez-vous à CA PPM avec des droits d'administration.
  2. Cliquez sur
    Administration, Sécurité et diagnostics
    ,
    Entrepôt de données
    .
  3. (Facultatif) Pour rechercher les données d’audit, cliquez sur
    + Développer le filtre
    , entrez vos critères de filtre, puis cliquez sur
    Filtrer
    .
  4. Le portlet
    Audit de l’entrepôt de données
    affiche les champs suivants :
    • Nom de la table de l’entrepôt de données
    • Date de la mise à jour
    • Horodatage du début du chargement
    • Horodatage de la fin du chargement
    • Durée (en secondes)
    • Nombre de lignes
  5. Examinez les données d’audit. Par exemple, triez par nombre de lignes ou par durée pour examiner les charges de table les plus volumineuses.
  6. Si des erreurs se sont produites, le portlet de compagnon
    Erreur au niveau de l’entrepôt de données
    affiche les champs suivants :
    • Nom de la table de l’entrepôt de données
    • Message d'erreur
    • Numéro d’erreur
    • Commande SQL
  7. (Facultatif) Cliquez sur
    Options
    pour configurer le portlet d'audit ou d'erreurs. Vous pouvez également exporter les données. Par exemple, exportez une commande SQL à l'origine d'une erreur vers un fichier CSV, puis envoyez-le à votre équipe de dépannage.
L’image suivante illustre le tableau de bord Audit de l’entrepôt de données de Clarity PPM 15.6 :
L'image suivante illustre le tableau de bord Audit de l'entrepôt de données de Clarity PPM.