Configuration des rapports et jobs

ccppmop1591
HID_admin_configure_report_job_defs
En tant qu'administrateur, vous configurez les rapports et jobs qui sont actifs pour que d'autres utilisateurs les exécutent. Les définitions de rapports ou de jobs comprennent les éléments suivants :
  • Propriétés générales
  • Paramètres de filtrage des données de rapport ou de spécification de la portée d'un job
  • Rapports et jobs incompatibles qui ne peuvent pas être exécutés en même temps que le rapport ou job sélectionné
  • Catégories associées pour l'identification des groupes de rapports et jobs similaires Par exemple, les jobs en rapport avec la finance peuvent regroupés dans la catégorie Traitement financier.
  • Droits d'accès pour définir les ressources, les unités d'organigramme organisationnel ou les groupes d'utilisateurs qui peuvent exécuter ou gérer le rapport ou job
En tant qu'administrateur, vous sélectionnez
Administration
,
Administration des données
,
Rapports et jobs
pour apporter des modifications à la configuration
. Pour afficher les jobs et rapports disponibles, les utilisateurs sélectionnent
Accueil
,
Personnel
,
Rapports et
jobs
.
2
Vidéo : Extraction de données
La vidéo ci-dessous est fournie par CA Technologies.

Pour visionner cette vidéo en mode plein écran, cliquez sur le logo YouTube à droite de l'icône Paramètres au bas de la vidéo.
Création d'une définition de job
La page
Définitions de jobs
permet d'afficher une liste de toutes les définitions de rapports et de jobs disponibles. Seuls les rapports et jobs définis par l'utilisateur peuvent être modifiés.
Procédez comme suit :
  1. Ouvrez la section
    Administration
    , puis, dans
    Administration des données
    , cliquez sur
    Rapports et
    jobs
    .
  2. Cliquez sur
    Créer
    .
  3. Dans le champ
    Type d'exécutable
    , spécifiez la méthode d'exécution du rapport ou du job. Cette méthode est basée sur le destinataire de job. Sélectionnez l'un des types d'exécutables suivants :
    • Rapport :
      exécute un rapport Jaspersoft stocké sur votre serveur Jaspersoft. Pour que le produit reconnaisse ces rapports, les fichiers de définition font référence à l'exécutable par le nom. Le nom de l'exécutable stocke le fichier sur le serveur Jaspersoft.
    • Java
      : exécute des requêtes. (A utiliser lorsque vous ne pouvez pas implémenter l'exécutable XBL de logique métier). Java est considéré un super-ensemble de XBL et de PMD. Par exemple, l'instruction Java suivante effectue le processus d'arrière-plan du
      calendrier
      :
      com.niku.calendar.scheduler. CalendarBackgroundProcess
    • PMD (métadonnées persistantes)
      : exécute un ensemble de requêtes à intervalles réguliers. L'exécutable PMD ne contient pas de logique métier.
      Par exemple, l'instruction PMD suivante exécute le job Enregistrer les valeurs financières de l'incident :
      itl.incidentCostCalc
    • Procédure stockée SQL
      : implémente la logique métier en tant que procédure stockée lorsque les opérations exigent des volumes de données importants. Pour les opérations exigeant de grands volumes de données, une procédure stockée SQL est préférée à Java pour implémenter la logique métier. Par exemple, la procédure stockée suivante exécute le job Supprimer les entrées de journaux des jobs :
      cmn_job_logs_delete_sp
    • XBL (Extensible Business Language)
      : implémente la logique métier et exécute des requêtes. XBL est considéré comme un super-ensemble de PMD. Par exemple, les instructions XQL/XBL suivantes exécutent respectivement les jobs Enregistrer les feuilles de temps et Division en créneaux :
      postTimesheets.xql
      blobcrack#blobcrack.xbl
    • Extraction, transformation et chargement (ETL)
      : exécute une extraction ETL, une transformation des données structurées et charge les tables de données transformées. Par exemple, le job de chargement de l'entrepôt de données extrait des données à partir de la base de données
      PPM classique
      . Ce job ETL transforme ces données sous forme dénormalisée, puis les charge dans l'entrepôt de données.
  4. Dans le champ
    Nom de l'exécutable
    , entrez un nom pour le rapport ou le job. La convention d'attribution de noms varie selon le type d'exécutable. Consultez les exemples ci-après :
    • Rapport :
      le nom du rapport sur le serveur JasperReports. Par exemple : /ca_ppm/reports/investment_management/CSK_INV_TimeAndEstimate.
    • Java
      : entrez le chemin de la classe. Par exemple : com.myorg.projmgr.service.staffing.job.InvestmentAllocationJob ou com.company.security.CleanUserSessionListener.
    • PMD
      : entrez un nom descriptif à l'aide d'une syntaxe à point ; par exemple : itl.incidentCostCalc.
    • Procédure stockée
      SQL
      : entrez un nom descriptif à l'aide de caractères de soulignement ; par exemple : imm_assign_incident..
    • XBL
      : par exemple : projmgr#projects/purgeProjects.xbl
    • ETL
      : Entrez le nom du job d'extraction, de transformation et de chargement.
  5. Enregistrez les modifications.
Définition des paramètres des rapports ou jobs
Les paramètres des rapports ou jobs permettent aux utilisateurs qui exécutent ces rapports ou jobs de filtrer des données ou de spécifier la portée du rapport ou du job. Vous pouvez, par exemple, ajouter un paramètre, définir un paramètre existant comme obligatoire ou supprimer un paramètre d'une définition de rapport ou de job.
Définissez tous les paramètres de rapport ou de job à transmettre au serveur à partir de
PPM classique
. Indiquez si le rapport ou le job doit être exécuté directement à partir du produit, ou indirectement à partir d'un lien figurant dans un autre rapport ou job.
Procédez comme suit :
  1. Ouvrez la section
    Administration
    , puis, dans
    Administration des données
    , cliquez sur
    Rapports et
    jobs
    .
  2. Ouvrez la définition de rapport ou de job.
  3. Cliquez sur
    Paramètres
    , puis sur
    Créer
    .
  4. Saisissez les informations requises. Ces champs requièrent une explication :
    • Code du paramètre de liaison
      Indique le code du paramètre de liaison. Par exemple, le type d'exécutable de job est une procédure stockée SQL et le nom de paramètre de la procédure stockée SQL est P_JOB_RUN_ID. Le code du paramètre de liaison est P_JOB_RUN_ID.
    • Type
      Type de champ de paramètre qui s'affiche pour les utilisateurs lorsqu'ils sélectionnent des paramètres pour exécuter leur job.
      Valeurs
      :
      • Texte : affiche un champ de texte pour les utilisateurs qui exécutent des jobs.
      • Case à cocher : affiche des valeurs booléennes (true ou false).
      • Menu déroulant : affiche une liste des valeurs que les utilisateurs peuvent sélectionner dans une liste déroulante. Les utilisateurs doivent cliquer sur l'icône Parcourir pour sélectionnez une valeur dans l'élément de recherche qui s'affiche.
      • Parcourir : affiche une longue liste des valeurs que les utilisateurs peuvent parcourir. Les utilisateurs doivent cliquer sur l'icône Parcourir pour sélectionnez une valeur dans l'élément de recherche qui s'affiche.
      • Date : affiche les paramètres de date. Les utilisateurs qui exécutent des jobs peuvent entrer une date ou en sélectionner une dans un calendrier.
      • Date relative : affiche un champ permettant aux utilisateurs de sélectionner une date relative au jour d'exécution du job. Les dates relatives figurent dans une liste déroulante de périodes calendaires,
      • Période : affiche un champ permettant aux utilisateurs de sélectionner une période relative au jour d'exécution du job. La liste déroulante permet de sélectionner des périodes définies par le système,
      Enregistrez les modifications apportées aux valeurs par défaut des types de paramètre Parcourir ou Déroulant.
    • Par défaut
      Indique la valeur en lecture seule du paramètre.
      Obligatoire :
      si vous avez sélectionné le champ Lecture seule.
    • Lecture seule
      Indique si le paramètre est en lecture seule lorsque le champ est sélectionné. Si vous sélectionnez Lecture seule, entrez une valeur pour le paramètre dans le champ Par défaut.
  5. Enregistrez les modifications.
Réorganisation des paramètres d'une définition de rapport ou de job
Les paramètres s'affichent dans leur ordre d'ajout à la définition de rapport ou de job. L'ordre des paramètres est important pour les jobs de procédure stockée SQL. Pour réorganiser les paramètres de définition, vous devez définir au moins un paramètre.
Procédez comme suit :
  1. Ouvrez la section
    Administration
    , puis, dans
    Administration des données
    , cliquez sur
    Rapports et
    jobs
    .
  2. Pour réorganiser les paramètres, ouvrez la définition de rapport ou de job.
  3. Sélectionnez
    Ordre des paramètres
    .
  4. Sélectionnez le paramètre et utilisez les flèches vers le haut et vers le bas pour le déplacer dans la liste.
  5. Enregistrez les modifications.
Identification des définitions de rapports ou de jobs incompatibles
Certains rapports ou jobs ou certaines instances d'un même rapport ou job ne peuvent pas être exécutés simultanément. Par exemple, vous ne pouvez pas exécuter des jobs simultanément à l'aide du job d'extraction du magasin de données lorsqu'ils dépendent des données obtenues à partir de l'extraction du magasin de données.
Pour identifier les jobs qui ne peuvent pas être exécutés en même temps que le job sélectionné, allez dans la page
Jobs incompatibles
. Si les jobs deviennent compatibles, supprimez-les de la liste. Supprimez les rapports et les jobs s'ils deviennent compatibles. Supposons que vous planifiez l'exécution d'un rapport ou job incompatible. Dans ce cas, l'exécution planifiée des rapports ou jobs incompatibles est différée jusqu'à ce que le rapport ou job en cours d'exécution soit terminé. Pour compiler la liste des rapports ou jobs qui ne peuvent pas être exécutés en même temps, suivez la procédure ci-dessous.
Procédez comme suit :
  1. Ouvrez la section
    Administration
    , puis, dans
    Administration des données
    , cliquez sur
    Rapports et
    jobs
    .
  2. Ouvrez la définition de rapport ou de job que vous souhaitez modifier.
  3. Cliquez sur
    Jobs incompatibles
    , puis sur Ajouter.
  4. Sélectionnez la case à cocher située près du rapport ou du job ne pouvant pas être exécuté avec ce rapport ou ce job, puis cliquez sur
    Ajouter
    .
Association de définitions de rapport ou de job à des catégories
Utilisez l'ensemble de catégories incluses avec le produit pour grouper des rapports ou jobs de façon cohérente. Les catégories permettent de filtrer des rapports ou des jobs. Vous ne pouvez créer ou supprimer des catégories. La page
Catégories associées
de la définition de rapport ou de job permet d'ajouter ou de supprimer des jobs des catégories.
Procédez comme suit :
  1. Ouvrez la section
    Administration
    , puis, dans
    Administration des données
    , cliquez sur
    Rapports et
    jobs
    .
  2. Ouvrez la définition de rapport ou de job et cliquez sur
    Catégories associées
    .
  3. Cliquez sur
    Ajouter
    .
  4. Sélectionnez la catégorie à associer au rapport ou au job et cliquez sur
    Ajouter
    .
Notifications de rapport et de job
En tant qu'administrateur, vous pouvez recommander aux utilisateurs de configurer des notifications pour savoir lorsqu'un rapport ou job est terminé ou échoue. Les destinataires peuvent recevoir des notifications par le biais d'une alerte, d'un courriel ou d'un SMS. Vous pouvez configurer l'objet et le corps des notifications de rapport et job en fonction des besoins de votre organisation. Par exemple, un courriel peut indiquer la raison de l'échec d'un job.
Fournissez les étapes suivantes aux utilisateurs ou attribuez-leur un lien vers la section Personnalisation des notifications
PPM classique
 :
  1. Cliquez sur
    Accueil
    ,
    Personnel
    ,
    Paramètres du compte
    .
  2. Cliquez sur
    Notifications
    .
  3. Activez la case à cocher située à côté de chaque notification et méthode souhaitées.
  4. Enregistrez les modifications.
Activation ou désactivation d'un rapport ou d'un job
Pour pouvoir exécuter des rapports ou jobs, vous devez les activer. Les rapports ou jobs inactifs s'affichent dans la page Définitions, mais la case à cocher correspondante n'est pas activée dans la colonne Actif.
Procédez comme suit :
  1. Ouvrez la section
    Administration
    , puis, dans
    Administration des données
    , cliquez sur
    Rapports et
    jobs
    .
  2. Sélectionnez
    Définitions de jobs
    .
  3. Effectuez l'une des opérations suivantes :
    • Sélectionnez le rapport ou le job inactif, puis cliquez sur
      Activer
      .
    • Sélectionnez le rapport ou le job inactif, puis cliquez sur
      Désactiver
      .
Création d'une définition de rapport
Définissez des rapports Jaspersoft Studio dans
Clarity
afin que les utilisateurs finals puissent les exécuter directement à partir du produit, sous Accueil, Personnel, Rapports et jobs. Vous pouvez également exécuter des rapports Jaspersoft Studio à partir de la fonction de génération de rapports avancés. Voir sections
Génération de rapports avancés avec Jaspersoft
et
Exécution ou planification de rapports avancés
.
La page Définitions de jobs permet d'afficher une liste de toutes les définitions de rapports disponibles. Vous pouvez créer et modifier uniquement des rapports définis par l'utilisateur.
Procédez comme suit :
  1. Cliquez sur
    Administration
    ,
    Administration des données
    ,
    Rapports et jobs
    .
  2. Cliquez sur
    Créer
    et entrez les informations suivantes :
  • Nom de la définition du job
    Définit le nom du rapport tel qu'il apparaît dans Jaspersoft. Par exemple, Indicateurs clés de performance par type de projet, comme indiqué dans le champ Nom dans l'image ci-après.
  • ID de la définition du job
    Définit l'ID de ressource du rapport, comme spécifié dans Jaspersoft. Accédez à la fonction de génération de rapports avancés et sélectionnez l'option Modifier pour le rapport. L'ID de ressource s'affiche sur la page de configuration du rapport, comme indiqué dans l'image suivante :
    Resource_ID_JS.PNG
  • Source de contenu
    Définit la source du contenu du rapport. Sélectionnez
    Client
    pour les rapports définis par l'utilisateur.
  • Description
    Décrit le rapport. Par exemple, le rapport Indicateur clé de performance par type de projet est décrit comme un rapport de gestion de projets (accélérateur PMO).
  • Actif
    Spécifie si le rapport est disponible ou non pour exécution par les utilisateurs finals. Activez le rapport pour le rendre visible dans
    Clarity
    , sous
    Accueil
    ,
    Personnel
    ,
    Rapports et jobs
    . Vérifiez que le rapport est également visible dans Jaspersoft.
  • Type d'exécutable
    Spécifie la méthode d'exécution du rapport d'après l'écouteur. Sélectionnez
    Rapport
    pour exécuter un rapport Jaspersoft Studio stocké sur votre serveur Jaspersoft. Pour que le produit reconnaisse ces rapports, les fichiers de définition font référence à l'exécutable par le nom. Le champ Nom de l'exécutable stocke le chemin d'accès au fichier sur le serveur Jaspersoft.
  • Nom de l'exécutable
    Définit le chemin d'accès au dossier de référentiels dans lequel le rapport est stocké sur le serveur Jaspersoft. Pour spécifier le chemin d'accès, procédez comme suit :
    1. Sous Génération de rapports avancés, utilisez les dossiers de référentiel pour accéder au rapport.
    2. Cliquez sur le nom du rapport et sélectionnez
      Propriétés
      pour afficher le chemin complet d'accès au rapport.
    3. Utilisez la même casse que pour le champ
      Chemin d'accès
      . L'exemple ci-après indique le nom de l'exécutable pour le rapport Indicateurs clés de performance par type de projet.
      executable_name_JS.PNG
3. Cliquez sur
Enregistrer et continuer
.
L'onglet Paramètres est sélectionné. Définissez les paramètres du rapport.
Définition des paramètres du rapport
Les paramètres de rapport permettent aux utilisateurs de filtrer les données ou de spécifier la portée du rapport. Vous pouvez, par exemple, ajouter un paramètre, définir un paramètre existant comme obligatoire ou supprimer un paramètre d'une définition de rapport. Nous vous recommandons d'ajouter les paramètres individuellement plutôt que tous à la fois. En cas de problème, vous pouvez ainsi utiliser le processus de suppression pour continuer à progresser de manière incrémentielle. Vous devez définir un paramètre pour chaque contrôle d'entrée créé pour le rapport dans Jaspersoft. En outre, vous devez définir les paramètres dans le même ordre que celui des contrôles d'entrée.
Certains paramètres tels que le type d'organigramme organisationnel sont des éléments de recherche dépendants dans Jaspersoft. Lorsque vous sélectionnez un type d'organigramme organisationnel, le produit affiche également une unité d'organigramme organisationnel. Dans CA PPM, vous pouvez utiliser la fonction de recherche d'organigramme organisationnel pour filtrer selon une unité d'organigramme organisationnel. Il est inutile de créer un paramètre pour un élément de recherche dépendant.
Vous pouvez également ignorer les paramètres de mappage pour les contrôles d'entrée "populate". En effet, ces contrôles d'entrée apparaissent dans Jaspersoft comme des cases à cocher dans le rapport pour des raisons de performances. Par exemple, la commande d'entrée "populateProject" s'affiche pour le rapport Indicateurs clés de performance par type de projet. Lorsque vous activez le contrôle de saisie, le rapport est prérempli avec les projets.
Exemple :
L'image ci-dessous illustre le mode de mappage des étiquettes de paramètre dans
Clarity
vers les contrôles d'entrée Jaspersoft pour le rapport Indicateurs clés de performance par type de projet. Aucun mappage de paramètres n'est disponible pour le contrôle d'entrée projectOBSTypekey_1, car il s'agit d'un élément de recherche dépendant. En outre, les contrôles d'entrée "populate" sont ignorés.
input_controls_JS.PNG
Condition préalable
Lors de l'association d'un paramètre à un type de champ qui est un élément de recherche, vérifiez que l'attribut d'élément de recherche existe dans CA PPM. L'élément de recherche dans
Clarity
doit refléter le comportement du contrôle d'entrée Jaspersoft, car ils sont tous deux utilisés pour le même paramètre.
Procédez comme suit :
  1. Cliquez sur
    Paramètres
    , puis sur
    Créer
    .
  2. Saisissez les informations suivantes :
    • Etiquette du paramètre
      Définit l'étiquette de paramètre que les utilisateurs voient lorsqu'ils exécutent le rapport. Vérifiez que l'étiquette correspond au contrôle d'entrée dans Jaspersoft. Par exemple, pour le rapport Indicateurs clés de performance par type de projet, le paramètre Type de projet correspond à l'étiquette Type de projet dans Jaspersoft.
    • Code du paramètre de liaison
      Lie le paramètre au contrôle d'entrée. Le champ détermine le mot de transmission du paramètre
      Clarity
      comme contrôle d'entrée à Jaspersoft. Le code de paramètre de liaison d'un paramètre doit être identique à l'ID de contrôle d'entrée. Par exemple, pour le rapport Indicateurs clés de performance par type de projet, le code de paramètre de liaison correspondant au paramètre Type de projet est projectTypeKey_1.
    • Type
      Spécifie le type de champ de paramètre que les utilisateurs voient lorsqu'ils sélectionnent des paramètres d'exécution du job. Le type doit correspondre au type de données du rapport dans Jaspersoft.
      Valeurs
      :
      • Texte
        : affiche un champ de texte.
      • Case à cocher
        : affiche des valeurs booléennes (true ou false).
      • Menu déroulant
        : affiche une liste des valeurs que les utilisateurs peuvent sélectionner dans une liste déroulante. Si vous sélectionnez ce type, sélectionnez également les options suivantes :
        • Style de l'élément de recherche
          : sélectionnez Sélection unique ou Sélection multiple selon le style sélectionné pour le contrôle d'entrée correspondant dans Jaspersoft.
        • Menu déroulant
          : recherchez un élément de recherche à afficher pour le champ et sélectionnez-le.
      • Parcourir
        : affiche une longue liste des valeurs que les utilisateurs peuvent parcourir. Les utilisateurs doivent cliquer sur l'icône Parcourir pour sélectionnez une valeur dans l'élément de recherche qui s'affiche. Si vous sélectionnez ce type, sélectionnez également les options suivantes :
        • Style de l'élément de recherche
          : sélectionnez Sélection unique ou Sélection multiple selon le style sélectionné pour le contrôle d'entrée correspondant dans Jaspersoft.
        • Parcourir
          : recherchez un élément de recherche à afficher pour le champ et sélectionnez-le.
      • Date
        : affiche les paramètres de date. Les utilisateurs peuvent entrer une date ou en sélectionner une dans un calendrier.
      • Date relative
        : affiche un champ permettant aux utilisateurs de sélectionner une date relative au jour d'exécution du rapport. Les dates relatives figurent dans une liste déroulante de périodes calendaires,
      • Période
        : affiche un champ permettant aux utilisateurs de sélectionner une période relative au jour d'exécution du job. La liste déroulante permet de sélectionner des périodes définies par le système,
    • Par défaut
      Spécifie une valeur par défaut pour le paramètre. Indiquez une valeur par défaut
      uniquement
      si elle est disponible pour le contrôle d'entrée correspondant dans Jaspersoft.
      Dans CA PPM, si vous ne spécifiez aucune valeur par défaut, aucune valeur par défaut ne s'affiche pour le paramètre de rapport. Dans Jaspersoft, la première valeur dans une liste de valeurs est toujours sélectionnée et apparaît comme valeur par défaut. Cela est vrai, même lorsqu'aucune valeur par défaut est définie pour le contrôle d'entrée.
  3. Indiquez si le paramètre requiert la saisie d'une valeur et s'il est en lecture seule.
  4. Après avoir créé et enregistré tous les paramètres du rapport, cliquez sur
    Enregistrer et revenir
    .
  5. Cliquez sur
    Ordre des paramètres
    . Spécifiez l'ordre dans lequel les paramètres doivent apparaître dans le rapport. Suivez le même ordre que celui des contrôles d'entrée dans le rapport Jaspersoft.
  6. Cliquez sur
    Enregistrer et continuer
    .
Définition de l'incompatibilité de rapport
Vous devez spécifier si votre rapport peut ou non être exécuté en même temps que d'autres rapports ou jobs. Spécifiez également si plusieurs instances du même rapport peuvent ou non être exécutées simultanément.
Procédez comme suit :
  1. Cliquez sur
    Jobs incompatibles
    .
  2. Sous
    Type d'exécutable
    , sélectionnez
    Rapport
    .
  3. Ajoutez les informations suivantes pour votre définition de rapport, le cas échéant :
    1. Tous les rapports et jobs ne pouvant pas être exécutés simultanément au rapport.
    2. Une autre instance du même rapport.
  4. Cliquez sur
    Revenir
    lorsque vous avez terminé.
Association d'une catégorie de rapport
Vous pouvez associer votre définition de rapport aux catégories existantes pour simplifier le filtrage. Vérifiez que les catégories correspondent à celles associées au rapport dans Jaspersoft. Par exemple, le rapport Indicateurs clés de performance par type de projet est associé à la catégorie Gestion de projets. Pour des instructions détaillées, consultez la section
Association de définitions de rapport ou de job à des catégories
.
Définition de l'accès au rapport
Comme condition préalable, vous devez avoir configuré les utilisateurs du rapport dans
Clarity
avec les droits d'accès à la fonctionnalité de génération de rapports avancés requis. Les droits d'accès sont mappés vers les rôles Jaspersoft correspondants. Voir section
Droits d'accès à la fonctionnalité de génération de rapports avancés
. Spécifiez les utilisateurs, les groupes ou les unités d'organigramme organisationnel qui peuvent accéder à votre rapport et l'exécuter ainsi que le type d'accès dont ils bénéficient.
Par exemple, le rapport Indicateurs clés de performance par type de projet est accessible aux groupes d'accès
Clarity
suivants :
  • Génération de rapports avancés PMO - Gestion de projets
  • Génération de rapports avancés PMO - Tous les rapports et domaines
Ces groupes d'accès sont mappés vers le rôle CSK_ROLE_PROJECT_MANAGEMENT dans Jaspersoft.
Procédez comme suit :
  1. Cliquez sur
    Accéder à ce rapport
    .
  2. Ajoutez les ressources, les groupes ou les unités d'organigramme organisationnel pour leur octroyer un accès en exécution ou un accès en affichage et en modification au niveau du rapport.
  3. Cliquez sur
    Revenir
    lorsque vous avez terminé.
Pour plus d'informations sur le mode de synchronisation des rôles, reportez-vous à la description du job
Synchroniser les rôles Jaspersoft
dans la section
Référence de jobs
.
Création d'un job
Le logiciel inclut une liste de jobs prédéfinis. Si les jobs inclus ne correspondent pas à vos exigences, vous pouvez en créer d'autres. Pour obtenir la liste des droits d'accès requis pour la gestion des jobs (droits d'accès aux jobs), reportez-vous à la section
Référence sur les droits d'accès
.
Vous pouvez créer d'autres jobs en vous appuyant sur votre expérience en termes de programmation dans l'écriture de requêtes, d'instructions, de procédures et de classes Java.
Procédez comme suit :
  1. Sélectionnez la méthode la mieux appropriée pour créer le job.
  2. Ecrivez les requêtes, les instructions ou les procédures pour ce nouveau job à l'aide de Java et SQL.
  3. Déployez l'exécutable.
  4. Créez une définition de job en référençant le type d'exécutable et le nom de la méthode.
Pour permettre au planificateur d'arrière-plan de nettoyer tous les jobs de traitement au démarrage, définissez l'attribut isPrimary de l'élément jobSchedulerInstance dans properties.xml sur True. Cette opération est utile si le serveur d'arrière-plan s'arrête et redémarre alors qu'un job est en cours d'exécution.
Directives relatives à la procédure stockée SQL
Lorsque vous créez un job à l'aide des procédures stockées SQL, transférez les paramètres P_JOB_RUN_ID et P_JOB_USER_ID. L'ordre des paramètres pour les procédures stockées SQL est important sur SQL Server et Oracle. Lisez et suivez les recommandations suivantes lorsque vous écrivez une procédure stockée pour SQL Server et pour Oracle :
Recommandations relatives à SQL Server
La procédure stockée doit commencer comme suit :
CREATE PROCEDURE OR REPLACE PROCEDURE <my new job> ( @P_JOB_RUN_ID NUMERIC, @P_JOB_USER_ID NUMERIC, )
Recommandations relatives à Oracle
La procédure stockée doit commencer comme suit :
CREATE OR REPLACE PROCEDURE <my new job> ( P_JOB_RUN_ID IN NUMBER, P_JOB_USER_ID IN NUMBER, ) AS <procedure body>
D'autres paramètres sont transférés dans l'ordre de leur apparition sur la page Paramètres de la définition de job.
Directives relatives à Java
Si vous sélectionnez Java comme type d'exécutable, suivez la procédure ci-dessous pour créer une classe Java, la déployer et l'enregistrer.
Procédez comme suit :
  1. Créez une classe Java qui effectue le traitement d'arrière-plan.
    Cette classe doit implémenter l'interface com.niku.union.interfaces.SchedulerListener. Vous implémentez uniquement la méthode scheduledEventFired() de cette interface.
  2. Implémentez la classe Java à l'aide de la méthode scheduledEventFired() de l'interface suivante : com.niku.union.interfaces.SchedulerListener.
  3. Compilez la classe Java. Vérifiez que le compilateur CLASSPATH tient compte du fichier suivant : $NIKU_HOME/lib/union.jar.
    Pour plus d'informations sur la création d'un fichier JAR, rendez-vous sur le site Web d'Oracle. Par exemple, la commande JAR suivante crée un fichier JAR à partir d'une classe Java, jar cf myBackgroundJob.jar myBackgroundJob.class
  4. Déployez la classe en plaçant l'exécutable (par exemple, myBackgroundJob.class) dans le répertoire $NIKU_HOME/customlib.
  5. Enregistrez ce job en créant une définition de job. Pour le nom de l'exécutable, entrez l'un des éléments suivants :
    • Nom de classe valide. Par exemple, myBackgroundJob.
    • Nom de classe complet lorsque la classe appartient à un package. Par exemple, com.myserver.jobs.background.myBackgroundJob.
Jobs d'arrière-plan de classe Java (exemple de code)
import com.niku.union.interfaces.JobSchedulerContext; import com.niku.union.interfaces.SchedulerListener; /** * Kicks off a background process. * This class is primarily used by the Job Scheduler. * @author Ken Chen */ public class myBackgroundJob implements SchedulerListener { /** * Constructor for the myBackgroundJob object */ public myBackgroundJob() { } /** * Kicks off the background processing. * * @param jobContext_ Contains information required by job. * @exception Exception */ public void scheduledEventFired(JobSchedulerContext jobContext_) throws Exception { /** * The JobSchedulerContext parameter contains the Job definition ( * jobContext_.getJob() ) and the Job definition contains the value of the * OutputPath parameter. * * String outputPath = jobContext_.getJob().getRunOutputPath(); * File f = new File(outputPath, "myoutput.txt"); */ if(jobContext_ == null) { throw new Exception("Invalid JobContext"); } try { doSomeWork(); } catch (Exception e) { throw new Exception("Cannot doSomeWork()::" + e); } } private void doSomeWork(JobSchedulerContext jobContext_) throws Exception { } // Write your background processing logic here. // One important and useful thing you can get out of // jobContext_ is the SecurityIdentifier. // SecurityIdentifier gives you handle to current user // information under which job is executed. // The user who often schedules the job. // is "scheduler". String userName = jobContext_.getSecurityIdentifier().getUsername(); // // userName = "scheduler" // String sessionId = jobContext_.getSecurityIdentifier().getSessionId(); // // sessionId is the unique identifier for the job. // Every time job is invoked, sessionId is different. // ...job does its work. }
Mise à jour des investissements créés avec une version antérieure à la version 13.2 de
PPM classique
pour l'affichage des dépenses de capital et d'exploitation
Si vous disposez d'investissements créés avec une version antérieure à la version 13.2, vous pouvez les mettre à jour de façon à afficher les dépenses de capital et d'exploitation. Pour mettre à jour vos investissements, exécutez les opérations suivantes, dans l'ordre indiqué :
  • Activer la capitalisation
  • Copier le code d'imputation du plan de coûts de référence avec le type de coût
Si vous traitez des investissements contenant de grands volumes de données, limitez le nombre d'investissements d'une exécution de job. Lorsque tous vos investissements ont été traités pour afficher les coûts du capital et d'exploitation, il est recommandé de désactiver les jobs. Les statistiques de l'exécution du job sont imprimées dans un fichier journal BG pour le job, que vous pouvez ouvrir et lire. Ce fichier journal contient des informations telles que le nombre d'investissements qui ont été traités, qui ont été ignorés ou qui ont échoué.
Pour plus d'informations sur les jobs, reportez-vous à la section
Référence sur les jobs
.