Surveillance de serveurs JMX distants

L'agent de surveillance de serveurs JMX distants se connecte à un serveur JMX configuré.La surveillance JMX à distance fournit des mesures JMX et inclut les fonctionnalités supplémentaires suivantes :
  • Surveillance de plusieurs serveurs JMX distants
  • Connexion JMX sécurisée
  • Noms et valeurs de mesures JMX configurables pour des Beans gérés spécifiques (MBeans)
Cet article couvre les rubriques suivantes :
2
Téléchargement et extraction de l'agent Infrastructure
Une fois que vous avez accès à
DX APM
, vous téléchargez et extrayez l'agent de surveillance de serveurs JMX distants.
Procédez comme suit
:
  1. Connectez-vous à
    DX SaaS
    .
  2. Sélectionnez
    Ouvrir
    dans la zone
    CA Application Performance Management
    . La page d'accueil de CA Application Performance Management s'affiche.
  3. Téléchargez le package Infrastructure Agent qui contient Remote JMX Monitoring.
    1. Dans la partie supérieure de la page CA Application Performance Management, Sélectionnez
      Télécharger un agent
      .
    2. Sur la page
      Sélection de l'agent
      , sélectionnez l'onglet correspondant à votre système d'exploitation.
    3. Sélectionnez
      Infrastructure
      pour l'environnement.
    4. Sélectionnez
      Remote JMX Monitoring
      en tant qu'agent.
    5. (Facultatif) Configurez à présent la propriété appropriée. Vous pouvez également la configurer ultérieurement dans le fichier
      bundle.properties
      de l'agent Infrastructure.
      introscope.agent.remotejmx.system.s1.hostport
      Hôte système JMX distant : valeurs de port pour que l'agent JMX distant puisse surveiller les serveurs JMX disponibles.Séparez les valeurs par des virgules.
      introscope.agent.remotejmx.server.s1.name
      Nom système du serveur JMX distant surveillé par l'agent JMX distant. Séparez les valeurs par des virgules.
    6. (Facultatif) Pour corréler la surveillance de serveurs JMX distants avec la surveillance d'hôte, dans la liste
      Composants de l'agent
      , sélectionnez
      Moniteur d'hôte
      . La solution de surveillance d'hôte est incluse dans le package de surveillance de serveurs JMX distants téléchargé.
  4. Sélectionnez
    Télécharger et installer
    .
    DX APM
    télécharge le package sur votre ordinateur.
  5. Vérifiez que le fichier de téléchargement de l'agent Infrastructure contient le fichier de surveillance de serveurs JMX distants.
    UNIX
    :
    <remote_JMX-apmia-numéro
    _version>.tar
    .
    Par exemple,
    Remote_JMX-apmia-20190708_v1.tar
    .
    Windows
    :
    <remote_JMX-apmia-numéro>.zip
    Par exemple,
    Remote_JMX-apmia-20190708_v1.zip
    .
    Si le fichier est introuvable, répétez les étapes 4 et 5.
  6. Extrayez le fichier téléchargé correspondant à l'agent Infrastructure.
    UNIX
    : exécutez la commande
    tar -xf <remote_JMX-apmia-numéro_version>.tar
    .
    Par exemple,,
    tar -xf Remote_JMX-apmia-20190708_v1.tar
    .
    Windows
    : décompressez le fichier.
Installation et exécution de l'agent Infrastructure
Installez l'agent Infrastructure avant d'installer la solution de surveillance des serveurs distants JMX.
Procédez comme suit
:
  1. Accédez au répertoire
    apmia/bin
    .
  2. Exécutez la commande appropriée pour installer l’agent Infrastructure :
    UNIX
    :
    ./APMIACtrl.sh install
    Windows
    :
    APMIACtrl.bat install
Fichiers journaux
Vous pouvez consulter les journaux de l'agent Infrastructure et de la surveillance à distance dans le répertoire
<répertoire_base_agent_Infrastructure>/logs
.
Le répertoire logs inclut les fichiers journaux suivants :
  • IntroscopeAgent.log
  • APMIAgentConsole.log
Configuration des clés du système de surveillance de serveurs JMX distants et du nom du système
Configurez les clés du système JMX distant et le nom du système dans le fichier
bundle.properties
.
  1. Accédez au répertoire
    apmia/extensions/RemoteJmxMonitorExtension
    .
  2. Ouvrez le fichier
    bundle.properties
    dans un éditeur de texte.
  3. Configurez les clés du système JMX distant en définissant une liste séparée par des virgules dans la propriété
    introscope.agent.remotejmx.system.keys
    .
    1. Configurez une clé par type de système JMX. Par exemple, si vous souhaitez surveiller deux instances de Tomcat et deux autres instances de JBoss, définissez deux clés : une clé pour Tomcat et une pour JBoss. Configurez la propriété comme indiqué dans l'exemple suivant :
      introscope.agent.remotejmx.system.keys=s1,s2
    2. Ajoutez les détails de connexion pour chaque système à l'aide d'
      une seule
      de ces deux options.
      • Définissez l'hôte et le port JMX pour chaque système distant. Dans cet exemple, les ports pour host1 et host2 sont destinés aux serveurs Tomcat. Les ports pour host3 et host4 sont destinés aux serveurs JBoss.
        introscope.agent.remotejmx.system.s1.hostport=host1:1099,host2:1099 introscope.agent.remotejmx.system.s2.hostport=host3:9999,host4:9999
      • Définissez l'URL JMX pour le serveur JMX qui est enregistré auprès d'un serveur RMI Java avec un nom de service personnalisé. La valeur par défaut du nom de service du serveur JMX est
        jmxrmi
        . Exemple :
        introscope.agent.remotejmx.system.s1.jmxurl=service:jmx:rmi:///jndi/rmi://host1:1099/foo
  4. Configurez le nom du système JMX distant. Définissez le nom du serveur JMX distant qui s'affiche dans la carte et dans l'arborescence de mesures.La valeur par défaut est
    JMX System
    , comme indiqué dans l'exemple suivant :
    introscope.agent.remotejmx.system.<s1>.name=JMX System
  5. Enregistrez et fermez le fichier.
  6. Redémarrez l’agent Infrastructure à l’aide de la commande appropriée :
    UNIX :
    ./APMIACtrl.sh restart
    Windows :
    APMIACtrl.bat restart
  7. (Facultatif) Utilisez les attributs
    jmx port
    (port JMX) et
    jmx system name
    (nom du système JMX) pour créer des perspectives de surveillance à distance.
Configuration de la sécurité de la surveillance JMX à distance
Vous pouvez configurer la surveillance JMX à distance afin qu'elle transmette des informations d'identification chiffrées pour la connexion au serveur JMX distant.
Procédez comme suit
:
  1. Accédez au répertoire
    apmia/extensions/RemoteJmxMonitorExtension
    .
  2. Ouvrez le fichier
    bundle.properties
    dans un éditeur de texte.
  3. Définissez les propriétés liées à la sécurité en fonction des besoins de l'organisation ou de l'environnement.
    • introscope.agent.remotejmx.ssl.keyStore
      Nom du fichier de référentiel de clés. Le fichier de référentiel de clés est requis lorsque SSL est activé et que l'authentification du client est activée sur le serveur JMX. Assurez-vous que le fichier se trouve dans le répertoire
      <répertoire_base_ext>/config/security
      .
      Valeur par défaut
      : keystore
    • introscope.agent.remotejmx.ssl.keyStorePassword
      Mot de passe permettant d'ouvrir le fichier de référentiel de clés.
      Valeur par défaut :
      aucune
    • introscope.agent.remotejmx.ssl.trustStore
      Nom du fichier de référentiel d'approbations. Le fichier de référentiel d'approbations est requis lorsque SSL est activé. Assurez-vous que le fichier se trouve dans le répertoire
      <répertoire_base_ext>/config/security
      .
      Valeur par défaut
      : trustStore
    • introscope.agent.remotejmx.ssl.trustStorePassword
      Mot de passe permettant d'ouvrir le fichier de référentiel d'approbations.
      Valeur par défaut :
      aucune
    • introscope.agent.remotejmx.system.s1.authentication.password
      Mot de passe pour l'authentification JMX basée sur les fichiers.
      Valeur par défaut :
      aucune
    • introscope.agent.remotejmx.system.s1.authentication.username
      Nom d'utilisateur pour l'authentification JMX basée sur les fichiers.
      Valeur par défaut :
      aucune
    • introscope.agent.remotejmx.system.s1.ssl
      Définissez cette propriété sur
      true
      (vrai) lorsque la sécurité SSL est activée sur le serveur JMX distant.
      Valeur par défaut :
      false
  4. Enregistrez et fermez le fichier.
  5. Redémarrez l’agent Infrastructure à l’aide de la commande appropriée :
    UNIX :
    ./APMIACtrl.sh restart
    Windows :
    APMIACtrl.bat restart
Astuce
: si vous souhaitez transférer des informations d'identification chiffrées pour la connexion au serveur JMX distant, exécutez la commande suivante :
java -cp lib/Agent.jar com.wily.util.properties.PropertiesUtils encrypt <clé en texte clair>
Configuration de la collecte des mesures de surveillance des serveurs JMX distants
L'agent de surveillance des serveurs JMX distants signale les mesures de trois façons différentes :
  • Rapports par défaut : l'agent signale tous les MBeans JMX par défaut.Utilisez les rapports par défaut si vous ne disposez pas d'informations sur les MBeans JMX de vos serveurs distants.
  • Génération de rapports sur une sélection de MBeans JMX avec des noms et des valeurs de mesures par défaut : pour cette option, définissez une liste noire et une liste blanche de MBeans JMX spécifiques en configurant les propriétés.
  • Génération de rapports avec des noms et des valeurs de mesures personnalisés : pour cette option, vous créez un module de configuration contenant des noms de mesures personnalisés avec les valeurs que l'agent de surveillance de serveurs JMX distants doit collecter.
Déterminez la ou les méthodes de génération de rapports les plus utiles pour votre environnement.
Génération de rapports par défaut pour la surveillance JMX à distance et mesures générales
Utilisez la fonction de génération de rapports par défaut pour la surveillance JMX à distance lorsque vous ne disposez pas d'informations sur les MBeans JMX de vos serveurs distants. Tenez compte de ces facteurs lorsque vous envisagez de recourir aux rapports par défaut :
  • Les noms de mesures peuvent ne pas être intuitifs.
  • Vous ne pouvez pas manipuler les valeurs collectées par l'agent à partir de MBeans JMX distants.
  • L'agent de surveillance de serveurs JMX distants signale uniquement les données de type numérique et de type chaîne. L'agent ignore les données pour lesquelles les valeurs d'attribut des MBeans JMX sont de type personnalisé.
La surveillance JMX à distance est activée par défaut. Nous fournissons le répertoire
jvm
par défaut. Ce répertoire contient le fichier
jmx.yml
responsable de la surveillance des Beans JMX.
Voici le chemin d'accès aux mesures pour tous les Beans gérés :
<agent-infra>|<noeud-racine-mesures>|<domaine>|<paire-clé-valeur>:<attribut>
Exemple
Imaginez que l'agent Infrastructure s'exécute sur l'hôte apmia-host. Vous disposez d'une application Java en cours d'exécution sur host1 configuré avec le port JMX 1999, comme indiqué dans l'exemple suivant :
introscope.agent.remotejmx.system.s1.hostport=host1:1099
Le nom de l'objet MBean de l'application Java est
com.example.domain:type=Foo,name=Bar
. L'attribut MBean est
size
(taille).
La surveillance JMX à distance signale ce chemin MBean et cette mesure :
apmia-host|Infrastructure|Agent|JMX|JMX System on host1_1999|com.example.domain|name=bar|type=foo:size
Procédez comme suit
:
  1. Accédez au répertoire
    apmia/extensions/RemoteJmxMonitorExtension
    .
  2. Ouvrez le fichier
    bundle.properties
    dans un éditeur de texte.
  3. (Facultatif) Définissez la fréquence à laquelle la surveillance JMX à distance recherche de nouveaux serveurs JMX. Configurez la propriété
    introscope.agent.remotejmx.server.discovery.interval
    .
    • introscope.agent.remotejmx.server.discovery.interval
      Fréquence, en millisecondes, à laquelle la surveillance JMX à distance recherche de nouveaux serveurs JMX.
      Valeur par défaut
      : jvm (activé)
      Remarque
      : Vous devez redémarrer l'agent Infrastructure pour que les modifications apportées à cette propriété prennent effet.
      Exemple :
      introscope.agent.remotejmx.server.discovery.interval=60000
  4. Enregistrez et fermez le fichier.
  5. Redémarrez l’agent Infrastructure à l’aide de la commande appropriée :
    UNIX :
    ./APMIACtrl.sh restart
    Windows :
    APMIACtrl.bat restart
  6. (Facultatif) Utilisez les attributs
    jmx port
    (port JMX) et
    jmx system name
    (nom du système JMX) pour créer des perspectives de surveillance à distance.
Génération de rapports sur une sélection de MBeans JMX pour la surveillance JMX à distance
La surveillance JMX à distance peut signaler des mesures en évaluant les MBeans JMX à l'aide des valeurs de propriété de liste blanche et de liste noire. L'agent de surveillance de serveurs JMX distants interroge les MBeans JMX qui correspondent aux valeurs de propriété de la liste blanche et qui ne sont pas exclues par les valeurs de propriété de la liste noire.
Voici le chemin d'accès aux mesures pour tous les Beans gérés :
<agent-infra>|<noeud-racine-mesures>|<domaine>|<paire-clé-valeur>:<attribut>
Vous pouvez définir une liste noire et une liste blanche des MBeans JMX spécifiques que l'agent de surveillance des serveurs JMX distants signale.
Procédez comme suit
:
  1. Accédez au répertoire
    apmia/extensions/RemoteJmxMonitorExtension
    .
  2. Ouvrez le fichier
    bundle.properties
    dans un éditeur de texte.
  3. (Facultatif) Définissez une liste noire des objets MBean JMX à ne pas signaler en tant que mesures JMX.
    1. Suivez les Spécifications des MBeans JMX pour définir les noms d'objets. N'utilisez pas de points-virgules dans les noms d'objets.
    2. Configurez la propriété
      introscope.agent.remotejmx.system.<clé-système>.mbeanPatternsBlackList
      .
      • introscope.agent.remotejmx.system.<clé-système>.mbeanPatternsBlackList
        Liste de noms d'objets MBean JMX séparés par des points-virgules. La surveillance JMX à distance ignore tous les MBeans correspondants et ne les signale pas en tant que mesures JMX.
        Valeur par défaut :
        aucune
        Remarque
        : Vous devez redémarrer l'agent Infrastructure pour que les modifications apportées à cette propriété prennent effet.
        Exemple :
        introscope.agent.remotejmx.system.s1.mbeanPatternsBlackList=com.example.domain:type=Legacy;com.example.domain:name=Unknown
  4. (Facultatif) Définissez une liste blanche des objets MBean JMX à signaler en tant que mesures JMX.
    1. Suivez les Spécifications des MBeans JMX pour définir les noms d'objets. N'utilisez pas de points-virgules dans les noms d'objets.
    2. Configurez la propriété
      introscope.agent.remotejmx.system.<clé-système>.mbeanPatternsWhiteList
      .
      • introscope.agent.remotejmx.system.<clé-système>.mbeanPatternsWhiteList
        Liste de noms d'objets MBean séparés par des points-virgules. L'agent de surveillance à distance signale automatiquement les mesures JMX pour les MBeans correspondants.
        Valeur par défaut
        : *:*
        Remarque
        : Vous devez redémarrer l'agent Infrastructure pour que les modifications apportées à cette propriété prennent effet.
        Exemple :
        introscope.agent.remotejmx.system.s1.mbeanPatternsWhiteList=Users:type=Role,*;Catalina:type=Manager,*
  5. Enregistrez et fermez le fichier.
  6. Redémarrez l’agent Infrastructure à l’aide de la commande appropriée :
    UNIX :
    ./APMIACtrl.sh restart
    Windows :
    APMIACtrl.bat restart
Génération de rapports de mesures JMX personnalisées pour la surveillance JMX à distance
Un module de configuration étend la surveillance JMX à distance. La création d'un module de configuration vous permet de fournir des noms et des valeurs de mesures personnalisés pour un composant JMX distant donné.En général, le nom du module de configuration fait référence au composant qui fournit les mesures JMX.
Cet exemple de configuration de module illustre la procédure de collecte de mesures pour un système de mise en cache hypothétique.
version:
"1.0"
configElements:
-
objectName:
"com.foo.server:type=Cache"
attribute:
"RequestsIn"
metricName:
"{rootNode}|{type}:Requests In Per Interval"
metricType:
"counter"
-
objectName:
"com.foo.server:type=Cache"
attribute:
"name"
metricName:
"{rootNode}|{type}:{nom}"
metricType:
"string"
- objectName:
"com.foo.server:type=Cache,name=MemoryBytes"
attribute:
"size"
metricName:
"{rootNode}|{type}:Cache Size (mb)"
metricType:
"counter"
valueFactor:
0.000001
valueAddition:
0
-
objectName:
"com.foo.server:type=Cache,name=MemoryBytes"
attribute:
"size"
metricName:
"{rootNode}|{type}:Cache Size Increase Per Interval"
metricType:
"rate"
Pour créer un module de configuration, vous devez déterminer les types de mesures, les noms de mesures et les espaces réservés. Configurez également la propriété
introscope.agent.remotejmx.system.<clé-système>.config.modules
.
Procédez comme suit
:
  1. Accédez au répertoire
    apmia/extensions/RemoteJmxMonitorExtension/config/modules
    .
  2. Créez un répertoire de module et nommez-le en fonction de l'application ou du composant à surveiller. Par exemple,
    cache
    .
    apmia/extensions/RemoteJmxMonitorExtension/config/modules/cache
    Important
    : tous les répertoires de modules doivent contenir un fichier
    jmx.yml
    . Le contenu du fichier peut varier en fonction de l'application ou du composant surveillé par l'agent JMX distant.Nous vous recommandons d'utiliser l'option de l'étape 3 pour créer le fichier
    jmx.yml
    , car notre code fournit des mesures préformatées utiles.
  3. (Facultatif) Créez un fichier
    jmx.yml
    préformaté.
    1. A l'aide d'un éditeur de texte, créez un fichier
      jmx.yml
      .
    2. Copiez l'exemple de bloc de code de module de système de mise en cache hypothétique que nous fournissons avant cette procédure.
    3. Ajoutez, supprimez ou modifiez les mesures dans le fichier à l'aide des instructions des étapes 4b et 4c.
    4. Enregistrez et fermez le fichier.
  4. (Facultatif) Créez un fichier
    jmx.yml
    personnalisé.
    1. A l'aide d'un éditeur de texte, créez un fichier
      jmx.yml
      .
    2. Définissez un ou plusieurs types de mesures pour votre module de configuration.
      • Utilisation d'un compteur :
        Utilisez le type de mesure counter (compteur) pour signaler les attributs renvoyant une valeur numérique.La valeur fluctue et reste à la dernière valeur connue jusqu'à ce que de nouvelles données soient disponibles.
        Valeurs de type primitif :
        int
        ,
        long
        ,
        float
        ,
        double
        Types d'objets :
        Integer
        (Entier),
        Long
        ,
        Float
        (Flottant),
        Double
        Exemple :
        Imaginez que vous disposez d'un MBean Cache avec l'attribut
        getSize()
        , qui renvoie la taille actuelle du cache. Le type de valeur renvoyé est
        long
        .
        Pour signaler la dernière valeur en tant que mesure, utilisez la configuration suivante :
        - objectName: "com.foo.server:type=Cache,name=MemoryBytes" attribute: "size" metricName: "{rootNode}|{type}:Cache Size (mb)" metricType: "counter"
        Cette configuration peut signaler une valeur de mesure de
        100 (Mo)
        par exemple.
      • Utilisation d'un taux :
        Utilisez le type de mesure rate (taux) pour signaler un attribut qui est augmenté de la dernière valeur connue à la valeur actuelle.La valeur fluctue et reste à la dernière valeur connue jusqu'à ce que de nouvelles données soient disponibles.
        Type de valeur d'attribut
        :
        numeric
        (numérique)
        Type de valeur renvoyé
        :
        long
        Exemple
        : imaginez que vous disposez d'un MBean Cache avec l'attribut
        getSize()
        , qui renvoie la taille actuelle du cache. Dans l'intervalle 1, la taille du cache est de 100 Mo. Dans l'intervalle 2, la taille du cache augmente jusqu'à 103 Mo. Pour signaler l'augmentation de la valeur en tant que mesure, utilisez la configuration suivante :
        - objectName: "com.foo.server:type=Cache,name=MemoryBytes" attribute: "size" metricName: "{rootNode}|{type}:Cache Size (mb) Increase Per Interval" metricType: "rate"
        Cette configuration signale une valeur de mesure égale à
        3
        .
      • Utilisation de la chaîne
        : utilisez le type string (chaîne) pour signaler un attribut dont la valeur renvoyée est de type
        string
        (chaîne).
        Exemple
        : imaginez que vous disposez d'un MBean Cache avec l'attribut
        getType()
        , qui renvoie le type de cache sous forme de chaîne. Pour signaler la dernière valeur, utilisez la configuration suivante :
        - objectName: "com.foo.server:type=Cache,name=MemoryBytes" attribute: "type" metricName: "{rootNode}|{type}:Cache Type" metricType: "string"
        Cette configuration peut signaler une valeur de mesure, par exemple LRU (dernier récemment utilisé).
    3. Utilisez ces espaces réservés pour déterminer un ou plusieurs noms de mesures personnalisés dans votre module de configuration.
      • attribut
        Nom de l'attribut à partir duquel l'agent collecte des données.
      • attributeType
        Type d'attribut à partir duquel l'agent collecte des données.
      • className
        Nom de la classe d'objets distants.
      • componentName
        Nom attribué au système distant dans le fichier
        bundle.properties
        .
      • domaine
        Nom de domaine de l'objet MBean.
      • host
        Nom d'hôte du système JMX distant.
      • port
        Port JMX du système JMX distant.
      • rootNode
        Noeud racine pour un système JMX distant donné. La valeur rootNode est utilisée pour afficher le chemin d'accès à l'arborescence de mesures.
        Exemple :
        SuperDomain|<apmia-host>|Infrastructure|Agent|JMX|<jmx-system-name on host_port>
  5. Enregistrez et fermez le fichier
    jmx.yml
    .
  6. Définissez le module de configuration dans la propriété
    introscope.agent.remotejmx.system.<clé_système>.config.modules
    .
      • introscope.agent.remotejmx.system.<clé-système>.config.modules
        Cette propriété fournit une liste de modules de configuration JMX séparés par des virgules.
        Valeur par défaut
        : JVM. Par défaut, le module
        JVM
        est activé.
        Remarque
        : Vous devez redémarrer l'agent Infrastructure pour que les modifications apportées à cette propriété prennent effet.
    1. Accédez au répertoire
      apmia/extensions/RemoteJmxMonitorExtension
      .
    2. Ouvrez le fichier
      bundle.properties
      dans un éditeur de texte.
    3. Utilisez
      une seule
      de ces options.
      • (Facultatif) Ajoutez le nom du nouveau répertoire à la propriété
        introscope.agent.remotejmx.system.s1.config.modules
        .
        Par exemple, si vous avez créé un répertoire
        cache
        , ajoutez
        cache
        comme indiqué dans l'exemple de code suivant :
        introscope.agent.remotejmx.system.s1.config.modules=jvm,cache
        Dans cet exemple, vous conservez le répertoire
        jvm
        par défaut contenant son fichier
        jmx.yml
        , qui surveille les Beans JMX. Vous ajoutez le nouveau répertoire
        cache
        .
      • (Facultatif) Ajoutez le chemin d’accès absolu au répertoire à la propriété
        introscope.agent.remotejmx.system.s1.config.modules
        . Voici un exemple :
        introscope.agent.remotejmx.system.s1.config.modules=/opt/jmx/jvm,/opt/jmx/cache
  7. Enregistrez et fermez le fichier.
  8. Redémarrez l’agent Infrastructure à l’aide de la commande appropriée :
    UNIX :
    ./APMIACtrl.sh restart
    Windows :
    APMIACtrl.bat restart
Surveillance de l'intégrité des serveurs JMX distants
Vous pouvez afficher les données des instances JMX distantes à l'aide de la vue
Composants
et d'autres vues dans Application Performance Management.
  1. Connectez-vous à
    DX SaaS
    .
  2. Sélectionnez
    Ouvrir
    dans la zone
    CA Application Performance Management
    . La page d'accueil d'Application Performance Management s'affiche.
  3. Dans le volet de navigation de gauche, sélectionnez l'icône
    Carte
    .
  4. Affichez les données de la couche d'infrastructure des serveurs JMX distants.
    1. Sélectionnez
      Couche d'infrastructure
      dans la liste déroulante du coin supérieur gauche.
    2. Sélectionnez
      Valeur par défaut
      dans la liste déroulante de droite.
    3. Le noeud
      <jmx-system-name>
      s'affiche dans la carte. Remarquez que nous groupons tous les serveurs JMX distants identifiés par jmx_system_name. Par exemple, si votre environnement dispose d'un serveur JMS Hello World et d'un serveur JMS Tomcat, les deux serveurs s'affichent sur la carte dans une même zone
      JMV-System-Type
      .
    4. Sélectionnez le noeud
      jmx system name
      pour ouvrir la
      vue
      Composants
      à droite de la carte. Notez que le type est
      JMX_System
      .
    5. Sélectionnez l'onglet
      Jmx System
      (Système JMX) pour afficher les attributs et les mesures à partir de la couche d'infrastructure. Lorsque l'agent Infrastructure est installé avec la surveillance d'hôte activée, il utilise les attributs de nom d'hôte et d'adresse IP du système JMX distant pour établir une corrélation avec la surveillance d'hôte.
      Une application surveillée par l'agent Java peut produire des mesures JMX surveillées par l'extension d'agent Infrastructure de surveillance JMX à distance. Dans ce cas, un nœud JMX_SYSTEM dans la couche Infrastructure de la carte est corrélé avec l'agent Java et l'application. Chaque nœud JMX_System affiche trois onglets dans la vue Composants :
      Application
      ,
      Agent
      et
      JMX_System
      , fournissant une corrélation entre les couches de carte.
  5. Faites défiler les données pour examiner les mesures de surveillance des serveurs JMX distants afin de déterminer si les valeurs indiquent des performances médiocres.
  6. Examinez les mesures de l'agent de surveillance des serveurs JMX distants dans le navigateur de mesures :
    SuperDomain|<apmia-host>|Infrastructure|Agent|JMX|<jmx-system-name on host_port>
    Remarque
    : la surveillance JMX à distance peut ne pas signaler toutes les mesures que vous voyez avec JConsole. Cette situation se produit, car certaines mesures sont des mesures complexes que
    DX APM
    ne prend pas en charge.
Surveillance du cluster Zookeeper avec la surveillance JMX à distance
Le service Zookeeper gère plusieurs nœuds dans un cluster. Lorsque vous activez la surveillance JMX à distance sur tous les nœuds, vous pouvez surveiller et collecter des mesures pour le cluster.
Un cluster Zookeeper contient généralement les types de noeuds suivants :
  • Noeud Leader
    (Responsable) : noeud qui joue le rôle de responsable de la coordination entre tous les noeuds restants.
  • nœud Follower
    (Participant) : nœud qui suit la relation établie par le nœud responsable.
  • Noeud Broker
    (Intermédiaire) : noeud qui est connecté au service Zookeeper et qui relaie des informations entre le service et les noeuds du cluster.
Configuration de la surveillance JMX à distance pour la surveillance Zookeeper
Vous pouvez configurer la surveillance JMX à distance pour la surveillance Zookeeper dans le fichier
bundle.properties
.
Procédez comme suit
:
  1. Accédez au répertoire
    apmia/extensions/RemoteJmxMonitorExtension
    .
  2. Ouvrez le fichier
    bundle.properties
    dans un éditeur de texte.
  3. Configurez les clés du système JMX distant en définissant une liste séparée par des virgules dans la propriété
    introscope.agent.remotejmx.system.keys
    .
    Par exemple,
    introscope.agent.remotejmx.system.keys=s1
  4. Configurez les détails de connexion pour chaque système dans la propriété
    introscope.agent.remotejmx.system.<clé_système_jmx>.hostport
    .
    Définissez l'hôte et le port JMX du système distant Zookeeper. S'il s'agit du cluster Zookeeper, ajoutez l'hôte de tous les noeuds avec port JMX.
    Par exemple,
    introscope.agent.remotejmx.system.s1.hostport=zookeeper-host1:9010, zookeeper-host1:9011, zookeeper-host3:9012
  5. Configurez le nom du système JMX distant dans la propriété
    introscope.agent.remotejmx.system.<clé_système_jmx>.name
    .
    Le nom du serveur JMX distant s'affiche dans les vues
    Carte
    et
    Arborescence de mesures
    .
    Par exemple,
    introscope.agent.remotejmx.system.s1.name=JMX Remote System
    La valeur par défaut est
    JMX System
    .
  6. Enregistrez et fermez le fichier.
  7. Redémarrez l’agent Infrastructure à l’aide de la commande appropriée :
    • UNIX :
      ./APMIACtrl.sh restart
    • Windows :
      APMIACtrl.bat restart
Si les hôtes distants JMX Zookeeper sont sécurisés, suivez la procédure Configuration de la sécurité de la surveillance JMX à distance.
Mesures Zookeeper
Chemin des mesures
:
JMX|<nom_cluster_Zookeeper>|Default|<nom_service_Zookeeper>
Voici une liste des mesures collectées par la surveillance JMX à distance pour le cluster Zookeeper et les nœuds :
  • Cluster Zookeeper
    • Connection Status
    • StartTime
    • TickTime
    • InitLimit
    • QuorumSize
    • SyncLimit
    • Number of Alive Connections
    • Data Directory Size
  • Noeud responsable
    • RequestThrottleStallTime
    • RequestThrottleLimit
    • DataDirSize
    • NumAliveConnections
    • TickTime
  • Noeud participant
    • DataDirSize
    • NumAliveConnections
    • TickTime
  • Connexion Zookeeper/Mesures JMX/Noeud intermédiaire
    • Nodes
    • SourceIP
    • Avg Latency
    • Packets Sent
    • Packets Received