Attributs VNM dans l'onglet Information (Informations)

Sommaire
casp1032
Dans OneClick, vous pouvez afficher et définir divers attributs pour chaque Virtual Network Machine (VNM), ou
SpectroSERVER
, dans votre installation
DX NetOps Spectrum
. Les attributs disponibles dans la vue VNM Information (Informations sur VNM) dépendent des applications complémentaires installées en tant que partie intégrante de votre environnement
DX NetOps Spectrum
. Les attributs VNM sont regroupés dans des sous-vues pour des applications et des fonctionnalités spécifiques. La plupart des attributs comportent des info-bulles descriptives.
Sous-vue General Information (Informations générales)
La sous-vue General Information (Informations générales) fournit des informations sur le VNM, telles que son réseau ou son adresse IP, sa condition, son statut de contact et la date à laquelle il a été interrogé avec succès. Avec les droits d'administrateur, vous pouvez définir les attributs d'alarme de cumul VNM. Pour plus d'informations, consultez la section Paramètres d'alarme de cumul. Elle contient également l'option suivante :
  • Percent Models Activated (Pourcentage de modèles activés)
    Pourcentage de modèles dans la base de données
    SpectroSERVER
    qui ont été activés. L'icône VNM ne change pas de son état initial (bleu) tant que cette valeur n'atteint pas 100 %. Cette méthode est utile pour déterminer la façon dont
    SpectroSERVER
    doit être complètement actif après un redémarrage. Cette valeur est également affichée dans la zone de message du panneau de configuration
    DX NetOps Spectrum
    .
Sous-vue
DX NetOps Spectrum
Modeling Information (Informations de modélisation DX NetOps Spectrum)
La sous-vue
DX NetOps Spectrum
Modeling Information (Informations de modélisation DX NetOps Spectrum) fournit des informations sur les attributs tels que la chaîne de communauté SNMP, le paysage, le type d'unité et le nom du type de modèle.
Sous-vue Online Database Backup (Sauvegarde de base de données en ligne)
Utilisez les paramètres disponibles dans cette sous-vue pour configurer des sauvegardes en ligne de la base de données
DX NetOps Spectrum
.
  • Automatic Backups (Sauvegardes automatiques)
    Indique si la base de données
    DX NetOps Spectrum
    est automatiquement sauvegardée.
    Par défaut
     : Désactivé.
  • Backup Interval (Intervalle de sauvegarde)
    Spécifie la fréquence, en heures et en minutes, à laquelle la base de données
    DX NetOps Spectrum
    est automatiquement sauvegardée.
  • New Backup Date & Time (Nouvelles date et heure de sauvegarde)
    Spécifie la date et l'heure de la prochaine sauvegarde de la base de données.
  • Backup Compression (Compression de la sauvegarde)
    Spécifie si le fichier de sauvegarde doit être compressé à l'aide du mode de compression par défaut.
    Par défaut
     : Activé
  • Prefix for Backup File Name (Préfixe pour le nom du fichier de sauvegarde)
    Spécifie le préfixe utilisé dans le nom du fichier de sauvegarde de la base de données. Les noms de fichiers sont ajoutés à la date à laquelle la sauvegarde a eu lieu.
  • Backup Directory (Répertoire de sauvegarde)
    Spécifie le répertoire sur le serveur sur lequel les fichiers de sauvegarde sont écrits. Vous devez connaître le chemin complet au répertoire, car il ne s'agit pas d'une fonction de navigation.
  • Minimum Required Disk Space (MB) (Espace disque minimum requis (Mo))
    Spécifie la quantité d'espace libre sur le disque qui doit exister sur le serveur pour qu'une sauvegarde commence.
Vous pouvez lancer une sauvegarde en ligne immédiatement en cliquant sur Begin Backup Now (Lancer la sauvegarde maintenant).
Sous-vue
SpectroSERVER
Control (Contrôle SpectroSERVER)
La sous-vue
SpectroSERVER
Control (Contrôle SpectroSERVER) vous permet de configurer divers aspects de chacun de vos paysages locaux à l'aide de divers attributs et paramètres. Elle contient également les vues suivantes :
Les attributs et les paramètres disponibles dans la sous-vue
SpectroSERVER
Control (Contrôle SpectroSERVER) sont les suivants :
  • Device Thresholds (Seuils d'unité)
    Définissez l'attribut Device Thresholds (Seuils d'unité) sur Enabled (Activé) pour activer la fonctionnalité de seuil sur les unités qui prennent en charge le seuil. Chaque paramètre de valeur de seuil doit également être défini sur une valeur non nulle pour que le seuil soit actif.
    Par défaut
     : Activé
  • Auto Connects (Connexion automatique)
    Spécifie si
    DX NetOps Spectrum
    tente de résoudre les connexions de port lors de la création d'un canal entre deux modèles d'unité. Cette fonctionnalité utilisera les options activées dans la sous-vue AutoDiscovery Control (Contrôle de la détection automatique) pour résoudre les connexions de port. La désactivation des connexions automatiques peut améliorer les performances de
    DX NetOps Spectrum
    si votre réseau modélisé contient des modules de gestion qui prennent en charge les MIB non standard.
    Par défaut
     : Activé
  • Copy Users When Copying Group (Copier les utilisateurs lors de la copie d'un groupe)
    Si l'attribut Copy Users when Copying Group (Copier les utilisateurs lors de la copie du groupe) est défini sur Yes (Oui), chaque fois que vous copiez un groupe ou un utilisateur d'un groupe d'un paysage vers un autre, le groupe et tous les utilisateurs du groupe sont également copiés.
    Par défaut
     : Activé
  • Log When Device Cannot Be Contacted (Journaliser lorsque l'unité ne peut pas être contactée)
    Spécifie s'il faut continuer à journaliser des valeurs d'attribut (telles que le statut de contact) pour des modèles qui ont perdu le contact de gestion principal avec les unités qu'ils représentent. Dans la plupart des cas, cette opération est indésirable car elle entraîne plus de trafic vers une partie du réseau où il peut y avoir un problème. Par conséquent, cette option est désactivée par défaut et la journalisation est automatiquement suspendue pour une unité lorsque le contact est perdu.
  • VLAN Configuration (Configuration de réseaux locaux virtuels)
    Indique si les réseaux locaux virtuels (VLAN) sont modélisés pour les réseaux de ce VNM.
    Par défaut :
    Désactivé
  • Server Polling (Interrogation du serveur)
    Arrête
    SpectroSERVER
    d'interroger les unités qu'il gère sur le réseau. Lorsque l'interrogation
    SpectroSERVER
    est arrêtée, l'icône VNM affiche un statut de condition grise, mais aucune alarme n'est générée. Pour redémarrer l'interrogation
    SpectroSERVER
    de modèles, cliquez sur Start (Démarrer).
  • Minimum Disk Space (kBytes) (Espace disque minimum (Ko))
    Spécifie la quantité minimum d'espace libre sur le disque, en kilo-octets qui doit exister sur la partition à partir de laquelle
    SpectroSERVER
    démarre pour que
    SpectroSERVER
    démarre. Lorsque l'espace disponible est inférieur à cette quantité, un message d'arrêt est généré et
    SpectroSERVER
    s'arrête.
    Valeur par défaut
     : 2000
  • Use Fully Qualified Host Name (Utiliser le nom d'hôte complet)
    Spécifie si le nom de domaine est inclus avec le nom d'hôte lorsque la sélection Name Service (Service de nom) est placée en premier dans la liste Model Naming Order (Ordre de nommage des modèles). Par exemple, si vous sélectionnez Yes (Oui), l'icône du modèle est créée avec un nom complet tel que myhost.ca.com. Si vous sélectionnez No (Non) ici, l'icône du modèle est créée sans nom complet tel que myhost. Cela s'applique uniquement lorsque vous utilisez le nom d'unité renvoyé par le système d'exploitation.
    Valeur par défaut :
    Yes (Oui)
  • Model Naming Order (Ordre de nommage des modèles)
    Spécifie l'ordre de la liste des sources utilisées par
    DX NetOps Spectrum
    pour créer des noms de modèles pour de nouveaux modèles. Si la première source en haut de la liste n'est pas disponible pour une unité,
    DX NetOps Spectrum
    tente d'utiliser la source suivante de la liste. L'ordre par défaut est le suivant, la source principale étant la première en priorité :
    • SysName (Nom du système)
    • IP Address (Adresse IP)
    • Name Service (Service de nom)
    Après avoir modifié l'ordre de nommage des modèles, cliquez sur Reevaluate All Model Names (Réévaluer tous les noms de modèles) pour que
    DX NetOps Spectrum
    exécute tous les modèles dans la base de données et renomme chacun à l'aide du nouvel ordre de nommage de modèle.
    Les scénarios supplémentaires suivants déclenchent la réévaluation du nom de modèle d'unité à l'aide de la sélection de nom de modèle actuelle. La réévaluation se fera en fonction d'une nouvelle sélection de nom de modèle :
    • Si l'adresse IP de l'unité change et que le nommage du modèle est basé sur l'adresse IP ou le service de nom
    • Si l'action Reconfiguration, Reevaluate Model Name(s) (Réévaluer le ou les noms de modèle) est appliquée manuellement
    • Si l'action Reconfiguration, Reconfigure Model (Reconfigurer le modèle) est appliquée manuellement.
    Si vous ne souhaitez pas que le nom de modèle d'une unité spécifique soit modifié, définissez la valeur de l'attribut LOCK_MODEL_NAME (0x12a52) du modèle sur TRUE. Cet attribut verrouille la valeur de nom de modèle pour qu'elle ne soit pas modifiée.
  • Use Loopback (Utiliser le bouclage)
    Si Use Loopback (Utiliser le bouclage) est défini sur Yes (Oui),
    SpectroSERVER
    utilise l'interface de bouclage comme adresse d'agent principale.
    Valeur par défaut 
    : No (Non)
  • Loopback if Description (Bouclage si Description)
    Entrez une chaîne dans ce champ pour identifier une interface de bouclage préférée pour
    DX NetOps Spectrum
    à utiliser lors de la modélisation de l'unité.
    DX NetOps Spectrum
    compare la chaîne entrée avec les entrées if_descr dans l'unité IFTABLE pour les interfaces de bouclage uniquement. Si une concordance est trouvée,
    DX NetOps Spectrum
    utilise cette interface de bouclage lorsqu'il modélise l'unité. S'il n'y a pas de concordance ou si aucune valeur n'est spécifiée,
    DX NetOps Spectrum
    choisit l'interface de bouclage sur l'unité avec la valeur if_index la plus faible.
  • Update Event Configuration (Mise à jour de la configuration des événements)
    Met à jour
    SpectroSERVER
    avec les mappages d'alertes et d'événements actuels.
Sous-vue Alarm Information (Informations sur les alarmes)
La sous-vue Alarm Information (Informations sur les alarmes) fournit le nombre de chaque type d'alarme générée.
  • Alarmes actives
    Affiche les alarmes actuellement en attente par sévérité.
  • Total Active Alarms (Nombre total d'alarmes actives)
    Affiche la somme des alarmes en attente.
  • Total Alarms (Nombre total d'alarmes)
    Affiche le détail des différents types d'alarmes générées depuis le dernier redémarrage du serveur.
    Les alarmes bleues dues à la création de modèles d'emplacement ou d'organisation ne sont jamais effacées.
  • Total Alarms Generated (Nombre total d'alarmes générées)
    Affiche le nombre total d'alarmes générées depuis le dernier redémarrage du serveur.
Sous-vue Event Log Information (Informations du journal d'événements)
La sous-vue Event Log Information (Informations du journal d'événements) fournit des informations relatives aux journaux d'événements. Cette sous-vue contient les paramètres suivants :
  • Events Generated (Evénements générés)
    Indique le nombre total d'événements générés depuis le dernier redémarrage du serveur.
  • Locally Stored Events (Evénements stockés localement)
    Indique le nombre d'enregistrements d'événements actuellement conservés dans la base de données. Ce champ indique 0 à moins que Archive Manager ne soit arrêté. Cela sert de zone de stockage de sauvegarde pour les enregistrements de base de données jusqu'au redémarrage de Archive Manager.
  • Events Purged (Evénements purgés)
    Indique le nombre d'enregistrements d'événement écrits dans l'archive depuis le dernier redémarrage du serveur.
  • Max Log Size (Taille maximum du journal)
    Indique le nombre maximum d'enregistrements d'événement conservés dans la base de données. Lorsque ce nombre est atteint, les enregistrements sont supprimés.
Sous-vue Statistics Log Information (Informations du journal des statistiques)
La sous-vue Statistics Log Information (Informations du journal des statistiques) fournit des informations relatives aux journaux de statistiques. Cette sous-vue contient les paramètres suivants :
  • Records Generated (Enregistrements générés)
    Indique le nombre total d'enregistrements de statistiques générés depuis le dernier redémarrage du serveur.
  • Locally Stored Records (Enregistrements stockés localement)
    Indique le nombre d'enregistrements statistiques actuellement conservés dans la base de données. Ce champ indique 0 à moins que Archive Manager ne soit arrêté. Cela sert de zone de stockage de sauvegarde pour les enregistrements de base de données jusqu'au redémarrage de Archive Manager.
  • Records Purged (Enregistrements purgés)
    Indique le nombre d'enregistrements de statistiques écrits dans l'archive depuis le dernier redémarrage du serveur.
  • Max Log Size (Taille maximum du journal)
    Indique le nombre maximum d'enregistrements de statistiques conservés dans la base de données. Lorsque ce nombre est atteint, les enregistrements sont supprimés.
Sous-vue Thread Information (Informations sur les threads)
La sous-vue Thread Information (Informations sur les threads) fournit des informations sur la configuration et l'utilisation des threads. La comparaison des colonnes In Use (En cours d'utilisation) et Available (Disponibles) pour les threads d'interrogation, de journalisation, de notification et de temporisateur peut aider à déterminer si
SpectroSERVER
manque de ressources de thread.
Sous-vue Trap Management (Gestion des interruptions)
  • Unmanaged Trap Handling (Traitement des interruptions non gérées)
    Indique si
    DX NetOps Spectrum
    traite les interruptions non gérées. Les interruptions non gérés sont des interruptions qui proviennent d'unités non modélisées dans
    DX NetOps Spectrum
    . Par défaut,
    SpectroSERVER
    crée des enregistrements d'événement pour les interruptions non gérées qu'il reçoit. Tant que ce paramètre est activé,
    SpectroSERVER
    traite ces interruptions non gérées de la même manière qu'il traite les interruptions à partir d'unités modélisées. En d'autres termes, jusqu'à ce qu'une tempête d'interruptions se produise (comme défini par les attributs Trap Storm Rate (Fréquence de tempête d'interruption) et Trap Storm Length (Longueur de la tempête d'interruptions)).
    Le traitement des interruptions non gérées permet également à l'administrateur réseau de connaître les unités non modélisées qui peuvent avoir besoin d'être modélisées, mais permet également de surveiller l'ensemble du trafic des interruptions. Il fournit des fonctionnalités de dépannage lorsque les interruptions ne sont pas mappées correctement. Toutefois, le traitement des interruptions non gérées peut avoir des répercussions considérables sur la journalisation d'événements et Archive Manager. Selon vos priorités, vous pouvez utiliser ce paramètre pour désactiver entièrement le traitement des interruptions non gérées. Vous pouvez aussi le laisser activé, mais le limiter en utilisant les paramètres de fréquence de tempête d'interruptions et de longueur des interruptions. Rappelez-vous que ces paramètres régissent également le traitement des interruptions pour les unités modélisées.
    Actuellement, seuls les modèles VNM et les modèles EventAdmin (créés par les utilisateurs de Southbound Gateway Toolkit) proposent des vues qui vous permettent d'ajuster ces paramètres. Toutefois, pour la plupart des modèles d'unité, vous pouvez utiliser l'onglet Attributes (Attributs) pour créer une vue personnalisée dans laquelle vous pouvez ajuster les paramètres de fréquence et de longueur de tempête d'interruptions par défaut pour ce modèle. Pour plus d'informations sur la détection de tempête d'interruptions, consultez la section Procédure de la détection de tempête d'interruptions.
    Par défaut
     : Activé
  • Enable Trap Director (Activer Trap Director)
    Vous permet d'activer Trap Director lorsque vous souhaitez qu'un
    SpectroSERVER
    donné transmette des interruptions entrantes à des modèles sur des paysages distants dans un environnement
    SpectroSERVER
    distribué.
    Par défaut :
    Désactivé
  • Remote Forwarding Cache Age Out (minutes) (Expiration du cache de transfert distant (minutes))
    Permet de configurer la durée d'expiration du cache de transfert distant (en
    minutes
    ).
    Valeur par défaut
     : 180 minutes
Procédure de la détection de tempête d'interruptions
SpectroSERVER
peut bloquer le traitement des interruptions provenant d'unités gérées et non gérées lorsqu'un seuil est atteint. Les interruptions excessives qui entrent à un taux élevé peuvent entraîner l'arrêt de votre
SpectroSERVER
et d'Archive Manager. Vous pouvez activer la détection de tempête d'interruptions au niveau de votre
SpectroSERVER
ou au niveau d'une unité modélisée. Lorsque les unités modélisées dans
DX NetOps Spectrum
envoient plus de 20 interruptions par seconde, vous devez ajuster traps_per_sec_storm_threshold de sorte que la détection de tempête d'interruptions ne limite pas la capacité de réception des interruptions.
Vous pouvez activer la détection de tempête d'interruptions à n'importe quel niveau en configurant les deux attributs suivants. Ces attributs sont disponibles sous Attributes (Attributs) du panneau Component Detail (Détails du composant) pour le modèle VNM sélectionné ou pour un modèle d'unité sélectionné :
  • traps_per_sec_storm_threshold
    Définit le taux auquel les interruptions sont reçues par seconde à partir d'une unité gérée ou non gérée. Lorsque ce taux est maintenu pendant la durée spécifiée par TrapStormLength,
    SpectroSERVER
    arrête le traitement des interruptions à partir de cette unité non gérée ou gérée.
    Valeur par défaut
     : 20 interruptions par seconde
  • TrapStormLength
    Définit la durée en secondes pendant laquelle la valeur de traps_per_sec_storm_threshold est maintenue.
    SpectroSERVER
    considère qu'il s'agit d'une tempête d'interruptions et désactive le traitement des interruptions à partir de cette unité non gérée ou gérée.
    Valeur par défaut :
    5 secondes
Lorsque les interruptions reçues à partir d'une unité atteignent les seuils configurés,
SpectroSERVER
identifie ce taux comme une tempête d'interruptions.
SpectroSERVER
arrête de traiter les interruptions à partir de cette unité et les interruptions provenant d'autres unités ne sont pas bloquées. La logique de détection de tempête d'interruptions
SpectroSERVER
est basée sur chaque adresse IP d'une unité non gérée ou gérée (source d'interruption) qui envoie des interruptions à
SpectroSERVER
. Par conséquent, vous pouvez configurer chaque unité pour qu'elle envoie des interruptions au
SpectroSERVER
au taux approprié.
SpectroSERVER
n'arrête pas le traitement des interruptions non gérées lorsque le taux de tempête d'interruptions global de toutes les unités non gérées dépasse le taux individuel de seuil de tempête d'interruption d'une unité non gérée. Par conséquent, vous pouvez configurer chaque unité non gérée pour envoyer des interruptions au
SpectroSERVER
à la fréquence appropriée.
Sous-vue AutoDiscovery Control (Contrôle de la détection automatique)
Les attributs disponibles dans la sous-vue AutoDiscovery Control (Contrôle de la détection automatique) affectent les actions qui surviennent pendant les sessions de détection et de modélisation. Si vous disposez d'un environnement DSS, vous devez effectuer les modifications dans ces paramètres pour tous vos
SpectroSERVER
.
Ces paramètres sont appliqués lorsque vous utilisez la fonctionnalité Discover LANs (Détection de réseaux LAN) disponible dans la vue Redundancy and Model Reconfiguration Options (Options de redondance et de reconfiguration de modèle) d'un modèle d'unité, la fonctionnalité Discover Connection (Détecter des connexions) disponible dans le menu contextuel d'un modèle de conteneur (réseau LAN, réseau, etc.) ou la fonctionnalité Auto Connects (Connexion automatique) utilisée pour résoudre les connexions de port lorsque vous établissez manuellement une connexion entre deux modèles. Ces paramètres s'appliquent également lorsque vous utilisez la fonctionnalité Discover Connections (Détecter des connexions) avec les commandes Model by IP (Modèle par IP) ou New Model (Nouveau modèle).
Chacun de ces paramètres est également disponible lorsque vous sélectionnez des options de modélisation pour la détection. Les paramètres définis dans les options de modélisation de détection automatique remplacent les valeurs par défaut pour cette détection automatique.
Sous-vue Modeling and Protocol Options (Options de modélisation et de protocole)
Les attributs de modélisation et de protocole affectent la manière dont
DX NetOps Spectrum
détecte et modélise des éléments sur un réseau à l'aide des fonctionnalités suivantes :
  • Discovering and modeling LAN (Détection et modélisation des réseaux LAN) disponible lors de la reconfiguration d'un modèle d'unité.
  • Discovering connections (Détection des connexions) pour un modèle de conteneur (réseau LAN, réseau, etc.)
  • Auto Connects (Connexion automatique) utilisée pour résoudre les connexions de port lors de la création manuelle d'une connexion entre deux modèles.
  • Discover Connections (Détecter les connexions) lors de la création d'un modèle.
  • Create WA_Link Models (Création de modèles WA_Link)
    Crée un modèle WA_Link entre les interfaces de deux routeurs liés par une connexion de réseau étendu. Cela se produit lors du mappage de couche 3. Si cette option n'est pas sélectionnée, les deux interfaces liées sont directement connectées sans le modèle WA_Link. Reportez-vous à la section Surveillance des liens de réseau étendu pour plus d'informations sur les modèles de liaison de réseau étendu et leur utilisation.
    Valeur par défaut
     : Yes (Oui)
  • Create LANs (IP Subnets) (Créer des réseaux LAN (sous-réseaux IP))
    Spécifie si
    DX NetOps Spectrum
    utilise un conteneur de réseau LAN pour représenter un sous-réseau IP. La détection crée le conteneur de réseau LAN pendant le processus de mappage de couche 3 pour toutes les interfaces de routeur qui sont acheminées vers un réseau LAN local.
  • Create Physical Addresses (Créer des adresses physiques)
    Lorsque cette option est activée, un modèle d'adresse physique est créé pour toute adresse MAC qui n'est associée à aucune unité modélisée, mais qui a été entendue par un commutateur. Le mappeur de couche 2 tente de trouver une connexion pour chaque adresse trouvée. Si une connexion est trouvée, une sortance est créée et l'adresse physique lui est associée via une relation Connects_To. Si aucune connexion n'est trouvée, le modèle est placé dans le répertoire Lost and Found (Perdus et trouvés). Cette option n'est pas recommandée.
  • Create 802.3 (Fanout) (Créer un segment 802.3 (sortance))
    Si ce paramètre est défini sur Yes (Oui) et si
    DX NetOps Spectrum
    ne peut pas établir de connexion exacte entre trois interfaces ou plus, un modèle de sortance nommé 802.3_Segment sera créé et ces interfaces seront connectées au modèle de sortance. Si ce paramètre est défini sur No (Non), un modèle de sortance n'est pas créé pour les interfaces présentant des informations de connexion qui ne sont pas claires et, par conséquent, ces interfaces ne sont pas mappées. Toutefois, s'il existe une interface d'unité de relais de données parmi ces interfaces et que toutes les autres interfaces sont destinées à des unités de noeuds terminaux, un modèle de sortance avec le nom Rpt_Segment est créé.
Remarque
 : si vous avez 50 connexions ou plus à un seul modèle de sortance, envisagez de remplacer ce dernier par un modèle Shared Media Link (Lien de média partagé). Les liens de médias partagés doivent être modélisés manuellement. Ces modèles permettent de mieux contrôler le comportement de la gestion des pannes lorsque plusieurs connexions sont surveillées. Contrairement à un modèle Fanout (Sortance), les modèles Shared Media Link (Lien de média partagé) fournissent des seuils configurables pour la gestion des connexions en aval qui signalent des problèmes. Par exemple, un modèle Fanout (Sortance) signale un problème uniquement lorsque
toutes
les connexions en aval sont hors service. Toutefois, un modèle Shared Media Link (Lien de média partagé) peut signaler le problème plus tôt, par exemple, lorsque 60 % des connexions en aval sont hors service.
  • IP Address Tables (Tables d'adresses IP)
    La détection désactive le mappage de couche 3 et mappe uniquement les connexions de couche 2, lorsque cette option est désactivée. De plus, lorsque cette option est désactivée, la détection désactive automatiquement l'option IP Route Table (Tables de routage IP), l'option Create WA_Link Models (Créer des modèles WA_Link) et l'option Create LANs (IP subnets) (Créer des réseaux LAN (sous-réseaux IP)).
    Valeur par défaut :
    Yes (Oui)
  • IP Route Tables (Tables de routage IP)
    Indique si
    DX NetOps Spectrum
    doit utiliser la table d'adresses IP pour mapper les routeurs. Cette option est définie sur No (Non) par défaut car ces tables peuvent être très volumineuses et longues à lire pour
    DX NetOps Spectrum
    . Lorsque cette option est activée,
    DX NetOps Spectrum
    ne peut pas mapper les interfaces d'IP non numérotés (0.0.0.0).
  • Source Address Tables (Tables d'adresses sources)
    S'il est défini sur Yes (Oui),
    DX NetOps Spectrum
    utilise la table d'adresses source de l'unité lors de la détection des informations de connectivité sur cette unité.
  • Spanning Tree Tables (Tables d'arborescences fractionnées)
    S'il est défini sur Yes (Oui),
    DX NetOps Spectrum
    utilise la table d'arborescences fractionnées de l'unité lors de la détection des informations de connectivité sur cette unité.
  • Discovery Protocol Tables (Tables de protocole de détection)
    Définissez l'attribut Discovery Protocol Tables (Tables de protocole de détection) sur Yes (Oui) pour permettre à
    DX NetOps Spectrum
    de mapper la connectivité d'unité à l'aide des informations de MIB de protocole de détection. Actuellement, les protocoles de détection suivants sont pris en charge :
    • Nortel Discovery Protocol
    • Cisco Discovery Protocol
    • Extreme Discovery Protocol
    • Cabletron Discovery Protocol
    • Alcatel Discovery Protocol
    • Foundry Discovery Protocol
    • Link Layer Discovery Protocol
  • Traffic Resolution (Résolution du trafic)
    Si le paramètre Traffic Resolution (Résolution du trafic) est défini sur Yes (Oui),
    DX NetOps Spectrum
    utilise les données de trafic réseau (statistiques ifInOctet et ifOutOctet) pour déterminer les connexions entre les interfaces et, dans de nombreux cas, éliminer la nécessité d'un modèle Fanout (Sortance).
  • ARP Tables (Tables ARP)
    Lorsque cette option est activée,
    DX NetOps Spectrum
    utilise la table ARP pour déterminer les adresses MAC acceptant la commande ping pour le mappage de connectivité.
  • ATM Protocols (Protocoles ATM)
    Si le paramètre ATM Protocols (Protocoles ATM) est défini sur Yes (Oui), la détection ATM s'exécute sur tous les commutateurs ATM dans la base de données
    SpectroSERVER
    .
    Valeur par défaut 
    : No (Non)
  • SNMP Community Strings (Chaînes de communauté SNMP)
    Créez, organisez et supprimez des chaînes de communauté et des profils pour SNMP v1, v2c et v3, qui sont utilisés, dans l'ordre, lorsque
    DX NetOps Spectrum
    tente d'accéder à des unités de modèle détectées à l'aide de SNMP et pour lesquelles aucune chaîne de communauté d'unités n'a été fournie.
  • SNMP Ports (Ports SNMP)
    La section SNMP Ports (Ports SNMP) vous permet de créer, d'organiser et de supprimer la liste des ports à utiliser lors de l'accès aux unités et de leur modélisation. Pour ajouter des numéros de port à cette liste, cliquez sur Add (Ajouter) sous le champ SNMP Ports (Ports SNMP), entrez le numéro de port et cliquez sur OK.
  • IP Exclusion List (Liste d'exclusion d'adresses IP)
    Une liste d'adresses IP ou de plages d'adresses IP qui seront ignorées et qui ne seront pas modélisées lors de la détection d'unités.
Sous-vue Trap Based Continuous Discovery (Détection continue basée sur les interruptions)
Utilisez la sous-vue Trap Based Continuous Discovery (Détection continue basée sur les interruptions) pour configurer
DX NetOps Spectrum
afin qu'il crée automatiquement un modèle d'unité lorsqu'il reçoit une interruption SNMP ou Syslog d'une unité qui n'est pas encore modélisée. Lorsque
SpectroSERVER
reçoit une interruption non gérée, il déclare un événement sur le modèle VNM indiquant qu'une interruption non gérée a été reçue.
Tous les modèles créés à l'aide de l'option Trap Based Continuous Discovery (Détection continue basée sur les interruptions) sont placés dans le nouveau conteneur d'unités.
DX NetOps Spectrum
place les nouveaux modèles créés par une détection continue planifiée ou par une interruption non gérée dans ce conteneur.
  • Unmanaged Trap Discovery (Détection des interruptions non gérées)
    Définissez l'attribut Unmanaged Trap Discovery (Détection des interruptions non gérées) sur Yes (Oui) pour détecter et modéliser la source d'une interruption non gérée à l'aide de l'adresse IP envoyée avec l'interruption. Cela inclut à la fois les interruptions SNMP et Syslog des unités, ainsi que les interruptions correspondant au fichier journal d'agent. Pour plus d'informations sur l'activation du traitement des interruptions non gérées sur VNM, consultez la section Sous-vue
    SpectroSERVER
    Control (Contrôle de SpectroSERVER).
  • New Devices In Maintenance (Nouvelles unités en maintenance)
    Définissez l'attribut New Devices In Maintenance (Nouvelles unités en maintenance) sur Yes (Oui) pour que les nouveaux modèles d'unité créés en fonction d'une interruption non gérée soient mis en mode maintenance lorsqu'ils sont détectés.
  • Create Pingables (Créer des éléments acceptant la commande ping)
    Définissez l'attribut Create Pingables (Créer des éléments acceptant la commande ping) sur Yes (Oui) pour que les unités de modèle
    DX NetOps Spectrum
    ne puissent pas être modélisées à l'aide de SNMP comme type acceptant la commande ping, si les unités répondent à une demande d'écho ping (ICMP).
  • Discover Connections (Détecter les connexions)
    Si l'attribut Discover Connections (Détecter les connexions) est défini sur Yes (Oui),
    DX NetOps Spectrum
    tente de détecter et de modéliser les connexions pour les unités détectées par la détection continue basée sur les interruptions.
Sous-vue Debug Options (Options de débogage)
La sous-vue Debug Options (Options de débogage) vous permet d'activer la fonctionnalité de débogage de la détection automatique à l'aide des paramètres suivants :
  • Debug AutoDiscovery (Déboguer la détection automatique)
    Définissez l'attribut Debug AutoDiscovery (Déboguer la détection automatique) sur On (Activé) pour que
    DX NetOps Spectrum
    crée un fichier de sortie de débogage contenant des données sur le statut de la modélisation d'unité et du processus de mappage pour chaque session de détection. Ces fichiers se trouvent sous
    <$SPECROOT>/SS/ADiscDebug_<timestamp>
    . L'option Debug AutoDiscovery (Déboguer la détection automatique) est utile lorsque la modélisation de détection ou le processus de mappage est bloqué ou en cas de problèmes de mappage de connectivité. Dans ce cas, le fichier de sortie indique où et sur quelles unités des problèmes sont survenus.
    De plus, vous pouvez déboguer le processus de mappage de connectivité d'une unité particulière. Pour ce faire, définissez l'option Debug AutoDiscovery (Déboguer la détection automatique) sur On (Activé).
    Lorsque le processus de modélisation de la détection est en cours d'exécution,
    DX NetOps Spectrum
    imprime toutes les informations de connexion. Ces informations incluent les données collectées à partir des tables de passerelle, des protocoles de détection propriétaires, des tables d'arborescences fractionnées, des connexions potentielles, des erreurs rencontrées, et de toutes les informations pertinentes supplémentaires associées aux unités mappées.
  • Abort Discovery (Interrompre la détection)
    Le bouton Abort Discovery (Interrompre la détection) vous permet d'arrêter et d'annuler une détection automatique en cours d'exécution.
Sous-vue Fault Isolation (Isolement des pannes)
La sous-vue Fault Isolation (Isolement des pannes) vous permet de configurer divers aspects de la fonctionnalité d'isolement des pannes
DX NetOps Spectrum
. Pour plus d'informations sur cette vue, reportez-vous à la section Paramètres de Fault Isolation (Isolement des pannes).
Sous-vue Live Pipes (Canaux dynamiques)
La fonctionnalité Live Pipes (Canaux dynamiques) vous permet d'activer la surveillance du statut du port pour des liens individuels et d'afficher le statut des liens. Dans
DX NetOps Spectrum
, un
lien
est une connexion entre deux unités que
DX NetOps Spectrum
a résolu au niveau du port. Pour plus d'informations sur les canaux dynamiques et la gestion des pannes de réseau, reportez-vous à la section Canaux dynamiques et gestion des pannes.
L'attribut Live Pipes (Canaux dynamiques) doit être défini sur Enabled (Activé) sur VNM pour activer la fonctionnalité Live Pipes sur VNM.
Si vous disposez de droits d'administrateur, vous pouvez définir d'autres attributs dans cette vue : Alarm Linked Ports (Ports liés aux alarmes), Suppress Linked Port Alarms (Supprimer les alarmes de port liées) et Port Always Down Alarm Suppression (Suppression d'alarmes de port toujours arrêté).
Live Pipes (Canaux dynamiques) et Global Collections (Collections globales) dans les environnements DSS
Dans un environnement DSS, l'attribut Live Pipes (Canaux dynamiques) doit être défini sur la même valeur sur tous les VNM, de sorte que la fonctionnalité Live Pipes (Canaux dynamiques) fournisse des informations de connexion de lien correctes dans Global Collection (Collections globales). Si Live Pipes (Canaux dynamiques) sont définis sur des valeurs différentes sur les VNM dans une configuration DSS, les informations des canaux dynamiques dans les collections globales seront imprévisibles.
Sous-vue Alarm Management (Gestion des alarmes)
La sous-vue Alarm Management (Gestion des alarmes) vous permet de contrôler certains aspects de la gestion des alarmes.
Le modèle AlarmMgmt, qui régit la sous-vue Alarm Management (Gestion des alarmes), est une application
SpectroSERVER
. Le modèle AlarmMgmt hérite de la chaîne de sécurité du modèle VNM uniquement si vous n'avez pas modifié la chaîne de sécurité du modèle AlarmMgmt de façon indépendante.
Par exemple, les chaînes de sécurité pour les modèles VNM et AlarmMgmt sont initialement vides. Vous remplacez la chaîne de sécurité du modèle AlarmMgmt par Jack et plus tard, vous remplacez la chaîne de sécurité du modèle VNM par Jill. La chaîne de sécurité en mode AlarmMgmt n'est pas remplacée par Jill.
Les attributs de modèle AlarmMgmt ne sont pas distribués. Ouvrez la sous-vue Alarm Management (Gestion des alarmes) pour chaque
SpectroSERVER
dont vous voulez changer les valeurs d'attribut de gestion des alarmes. La modification d'un attribut sur un
SpectroSERVER
ne s'applique à aucun autre
SpectroSERVER
.
L'affichage des alarmes initiales et supprimées n'est pas recommandé dans OneClick. Ces alarmes peuvent générer un volume important de trafic réseau.
DX NetOps Spectrum
génère des alarmes initiales et supprimées si les paramètres Disable Initial Alarms (Désactiver les alarmes initiales) et Disable Suppressed Alarms (Désactiver les alarmes supprimées) pour l'ordinateur de réseau virtuel (VNM) gérant votre réseau sont définis sur Yes (Oui).
La sous-vue Alarm Management (Gestion des alarmes) contient les paramètres d'attributs suivants :
  • Generate Alarm Events (Générer des événements d'alarme)
    Active la génération d'événements de modification d'alarme ;
    DX NetOps Spectrum
    crée des événements (affichables dans l'onglet Events (Evénements)) pour les modifications d'alarme en fonction des événements de création, de mise à jour et d'effacement des alarmes.
    Si l'option Generate Alarm Events (Générer des événements d'alarme) est désactivée, Alarm History (Historique des alarmes) ne s'affiche pas dans la vue Alarms (Alarmes).
    Valeur par défaut :
    Yes (Oui)
  • Add Events to Alarms (Ajouter des événements aux alarmes)
    Cette option détermine si les événements de modification d'alarme doivent ou non être ajoutés à chaque alarme. Si elle est désactivée, les événements de modification d'alarme ne s'affichent pas dans l'onglet Events (Evénements) de la vue Alarm (Alarme).
    Valeur par défaut 
    : No (Non)
  • Age Out Residual Alarms Only (Alarmes résiduelles anciennes uniquement)
    Spécifie si seules les anciennes alarmes résiduelles sont effacées. Les alarmes résiduelles sont des alarmes qui existaient avant le redémarrage de
    SpectroSERVER
    et qui n'ont pas été revérifiées. Si cette option est activée,
    DX NetOps Spectrum
    efface uniquement les alarmes résiduelles basées sur le paramètre Alarm Age Out timer (Temporisateur d'expiration d'alarme).
    Valeur par défaut :
    Yes (Oui)
  • Alarm Age-Out Time (hours) (Délai d'expiration de l'alarme (en heures))
    Définit la durée pendant laquelle une alarme peut exister dans
    DX NetOps Spectrum
    . Une fois qu'une alarme a existé pour le nombre d'heures spécifié par cet attribut, elle est éligible à la suppression automatique. Pour désactiver cette fonctionnalité, définissez cet attribut sur zéro (0).
    Toutes les heures,
    DX NetOps Spectrum
    vérifie le statut de toutes les alarmes dans le paysage et utilise cette option pour déterminer si les alarmes sont effacées. Par conséquent, une alarme n'est pas supprimée au moment précis où sa durée d'existence a dépassé le délai d'expiration. Une alarme peut être, au plus, une heure en retard.
    Vous ne pouvez pas vieillir les alarmes non effaçables par l'utilisateur. La fonctionnalité système qui génère ces alarmes les efface. Maintenance Mode (Mode Maintenance), Device Has Stopped Responding (L'unité a cessé de répondre) et Management Agent Lost (Agent de gestion perdu) sont des alarmes non effaçables par l'utilisateur.
    Une alarme ancienne qui est effacée affiche la valeur System.Alarm_AgeOut dans la colonne Cleared By (Effacé par) correspondante sous l'onglet Cleared Alarms History (Historique des alarmes effacées). L'événement effacé correspondant affiche également cette valeur dans la colonne Cleared By (Effacé par) sous l'onglet Events (Evénements).
  • Disable Initial Alarms (Désactiver les alarmes initiales)
    Spécifie s'il faut générer une alarme lorsque la condition d'un modèle devient Initial (Initiale). Etant donné que ces modifications dans la condition d'un modèle peuvent entraîner un grand volume d'alarmes, la désactivation de cette option peut améliorer les performances système.
    Valeur par défaut :
    Yes (Oui)
    Si les alarmes Initial (Initiale), Suppressed (Supprimée) ou Maintenance sont désactivées, puis activées, ces alarmes ne s'affichent pas dans la vue Alarm (Alarme) pour les modèles existants. Seules les alarmes générées après l'activation de cette option apparaissent dans la vue.
  • Disable Suppressed Alarms (Désactiver les alarmes supprimées)
    Spécifie s'il faut générer une alarme lorsque la condition d'un modèle devient Suppressed (Supprimée). Etant donné que ces modifications dans la condition d'un modèle peuvent entraîner un grand volume d'alarmes, la désactivation de cette option peut améliorer les performances système.
    Valeur par défaut :
    Yes (Oui)
  • Disable Maintenance Alarms (Désactiver les alarmes Maintenance)
    Spécifie s'il faut générer une alarme lorsque la condition d'un modèle devient Maintenance. Etant donné que ces modifications dans la condition d'un modèle peuvent entraîner un grand volume d'alarmes, la désactivation de cette option peut améliorer les performances système.
    Pour plus d'informations sur le placement des unités en mode Maintenance, consultez la .
    Valeur par défaut 
    : No (Non)
  • Auto UnAcknowledge On New Occurrence (Ne pas confirmer automatiquement une nouvelle occurrence)
    Indique si la nouvelle occurrence d'une alarme ne doit pas être confirmée.
    Valeur par défaut
     : No (Non)
Sous-vue BGP Manager
La sous-vue BGP Manager vous permet de configurer globalement la surveillance de session d'homologue BGP.
La sous-vue BGP Manager contient les paramètres d'attribut suivants :
  • BGP Peer Session Monitoring (Surveillance de session d'homologue BGP)
    Surveille le statut de la session d'homologue sur le port BGP à la fréquence d'interrogation de la valeur d'attribut Polling_Interval du modèle de port si ce paramètre est activé et que le canal dynamique sur le port de session d'homologue BGP est activé. Si vous désactivez cette option, un événement de type 0x220018 est généré sur les modèles de port arrêtés BGP pour effacer l'alarme BGP.
    Par défaut :
    Désactivé
  • BGP Peer Session Discovery Interval (minutes) (Intervalle de détection des sessions d'homologue BGP (en minutes))
    Indique l'intervalle pour la détection de session d'homologue BGP. Si BGP Peer Session Monitoring (Surveillance de session d'homologue BGP) est activée, la détection de session d'homologue BGP s'exécute initialement sur chaque unité BGP au démarrage de
    SpectroSERVER
    et lorsqu'une nouvelle unité BGP est modélisée. Ensuite, la détection de session d'homologue BGP s'exécute en fonction de l'intervalle défini.
    Valeur par défaut
     : 24 heures
Sous-vue Network Configuration Manager
La sous-vue Network Configuration Manager fournit des informations sur Network Configuration Manager.
Cette sous-vue contient le paramètre suivant :
  • Export Directory (Répertoire d'exportation)
    Spécifie le répertoire local vers lequel vous souhaitez exporter les fichiers texte de configuration. Si vous souhaitez exporter des fichiers texte de configuration vers un partage réseau, vous devez spécifier le chemin d'accès UNC au répertoire. Par exemple, \\Shared_Server\Export\ExportFiles.
Sous-vue TFTP Configuration (Configuration TFTP)
La sous-vue TFTP Configuration (Configuration TFTP) fournit des informations sur le protocole TFTP (Trivial File Transfer Protocol). TFTP transfère les fichiers de configuration.
Cette sous-vue contient les paramètres suivants :
  • Default TFTP Directory (Répertoire TFTP par défaut)
    Spécifie le chemin d'accès au serveur TFTP.
  • TFTP Transfer Timeout (sec) (Délai du transfert TFTP (en secondes))
    Spécifie la durée maximum (en secondes) d'exécution d'un transfert de données.
    Valeur par défaut
     : 50 secondes, ce qui signifie que les données doivent être complètement transférées en 50 secondes.
Pour plus d'informations sur le serveur TFTP, reportez-vous à la section Network Configuration Manager.
Sous-vue FTP Configuration (Configuration FTP)
La sous-vue FTP Configuration (Configuration FTP) fournit des informations sur le protocole FTP (File Transfer Protocol).
Cette sous-vue contient les paramètres suivants :
  • FTP Username (Nom d'utilisateur FTP)
    Spécifie le nom d'utilisateur du serveur FTP.
  • FTP Password (Mot de passe FTP)
    Spécifie le mot de passe du serveur FTP.
  • Default FTP Directory (Répertoire FTP par défaut)
    Spécifie le chemin d'accès au serveur FTP.
Pour plus d'informations sur le serveur FTP, reportez-vous à la .
Sous-vue Thresholds And Watches (Seuils et contrôles)
Vous pouvez créer, configurer et administrer des contrôles dans OneClick. Affichez et configurez des contrôles à partir d'une table dans la sous-vue Thresholds And Watches (Seuils et contrôles)
Vous pouvez accéder à la sous-vue Thresholds and Watches (Seuils et suivis) à partir de l'onglet Information (Informations) pour un modèle.
La table Watches (Contrôles) affiche des informations pour chaque contrôle défini sur ce modèle. La colonne Watch Status (Statut de contrôle) affiche la condition de contrôle avec des codes de couleur de la façon suivante :
  • Gris
    Indique que le contrôle est inactif. Le contrôle n'est pas en cours d'exécution, car il n'a pas été activé.
  • Bleu
    Indique l'état initial du contrôle. Le contrôle est activé, mais il n'a pas encore été exécuté pour la première fois.
  • Vert
    Indique que le contrôle est actif et en cours d'exécution sans aucune violation.
  • Jaune
    Indique que le seuil de contrôle n'est pas respecté.
  • Rouge
    Indique que le contrôle n'a pas réussi à évaluer. Le texte explique la raison.
Les boutons de la barre d'outils vous permettent d'effectuer les opérations suivantes :
  • Activer
  • Désactiver
  • Créer
  • Modifier
  • Copy (Copier)
  • Supprimer
  • Afficher les informations de contrôle
  • Imprimer les informations de contrôle
  • Exporter la table des contrôles
Sous-vue Host Security Information (Informations de sécurité de l'hôte)
Lorsqu'une application cliente se connecte à un
SpectroSERVER
,
DX NetOps Spectrum
lit le fichier .hostrc pour obtenir une liste des hôtes valides. Si un nom d'hôte du fichier .hostrc ne correspond pas à une adresse réseau, vous recevrez un message d'erreur Permission Denied (Autorisation refusée). De plus, un événement et une alarme (Event00010e01, Prob00010e01) sont générés sur le VNM, indiquant un nom d'hôte non résolu.
Pour vous aider à trouver la cause de ce problème, la sous-vue Host Security Information (Informations de sécurité de l'hôte) affiche une liste des noms d'hôte résolus et non résolus.
Sous-vue Modeling Gateway (Passerelle de modélisation)
Vous pouvez afficher des informations sur les importations récentes dans une table de la sous-vue Modeling Gateway (Passerelle de modélisation).
La table Modeling Gateway (Passerelle de modélisation) affiche des informations sur les importations récentes. Le nombre de fichiers d'importation répertoriés est contrôlé par le champ Max Records (Nombre maximum d'enregistrements). La valeur par défaut du champ Max Records (Nombre maximum d'enregistrements) est 30.
Pour plus d'informations sur la table Modeling Gateway (Passerelle de modélisation), consultez la section Modeling Gateway Toolkit.
Sous-vue IP Services (Services IP)
La sous-vue IP Services (Services IP) fournit des informations sur VPN Manager et VPLS Manager. D'autres options sont disponibles en fonction des produits que vous avez installés.
Sous-vue Logical Connection Import (Importation de connexion logique)
La sous-vue Logical Connection Import (Importation de connexion logique) vous permet de créer des connexions logiques entre des modèles de liaison virtuelle en important un fichier ASCII séparé par des virgules (fichier texte ou fichier XML) qui définit les connexions. Vous pouvez définir des connexions qui incluent deux modèles ATM ou un modèle ATM et un modèle de relais de trame. Cliquez sur le bouton Import (Importer) pour importer un fichier.
Pour plus d'informations sur les connexions logiques entre les modèles de liaison virtuelle, reportez-vous à la .
Détection d'adresse IP partagée et génération d'alarme
Les paramètres suivants contrôlent quand
DX NetOps Spectrum
génère des alarmes pour les adresses IP partagées.
  • Shared IP Alarming (Génération d'alarme d'adresse IP partagée)
    Indique si la génération d'alarme d'adresse IP partagée est activée.
    Par défaut :
    Désactivé
    Les alarmes IP partagées sont effacées lorsque vous définissez l'attribut Shared IP Alarming (Génération d'alarme d'adresse IP partagée) sur Disabled (Désactivé).
  • Currently Shared IP Addresses (Adresses IP actuellement partagées)
    Spécifie les adresses IP actuellement considérées comme partagées dans
    DX NetOps Spectrum
    .
    Les adresses IP du sous-réseau de bouclage sont affichées comme des adresses partagées dans la liste Currently Shared IP Addresses (Adresses IP actuellement partagées). Toutefois, aucune alarme ne sera déclenchée en fonction de ces adresses pour éviter l'affichage de plusieurs alarmes inutiles pour une configuration connue et souhaitée.
  • Allowed Shared IP Addresses (Adresses IP partagées autorisées)
    Spécifie les adresses IP qui peuvent être partagées dans
    DX NetOps Spectrum
    . Cliquez sur Add (Ajouter) ou Remove (Supprimer) pour modifier cette liste en fonction de vos besoins.
    Vous pouvez modifier l'attribut NETWORK_ADDRESS (0x12d7f) d'un modèle d'unité et l'attribut PrimaryAddress (0x12d80) si l'adresse IP du modèle d'unité est comprise dans la liste Allowed Shared IP Addresses (Adresses IP partagées autorisées) sur le modèle VNM.
Alertes d'IP partagés et événements
Lorsque
DX NetOps Spectrum
détecte que deux unités ou plus partagent une ou plusieurs adresses IP et que vous avez configuré
DX NetOps Spectrum
pour générer des alarmes dans ce cas, vous verrez une alarme orange sur tous les modèles d'unité qui partagent l'adresse ou les adresses IP. L'événement généré sur chaque unité contient une liste de tous les modèles d'unité utilisés, ainsi qu'une liste de toutes les adresses IP partagées. L'événement se présente comme suit :
Device {X} of type {Y} has the following shared IP addresses: <list of shared IPs and devices>
Etant donné que la détection d'adresses IP partagées dépend de modèles d'unité
DX NetOps Spectrum
, chaque fois qu'un nouveau modèle d'unité est créé ou détruit, un nouvel événement contenant des données mises à jour peut avoir besoin d'être généré sur les unités qui ont des adresses IP partagées.
Evénements et alarmes d'IP non uniques
Si une unité ne contient pas d'adresses IP uniques, une alarme rouge est alors déclarée sur cette unité pour vous informer qu'aucune communication ou gestion fiable ne peut être réalisée avec cette unité. L'événement se présente comme suit :
Device {X} of type {Y} has no globally unique IP addresses. Each of the following addresses is shared with another device: <list of shared IPs and devices>
Network Address Is Shared (L'adresse réseau est partagée)
Si vous créez manuellement une unité à l'aide d'une adresse IP partagée comme Network_Address, vous recevez un événement comme suit :
Device {X} of type {Y} has its Network Address set to an IP that is currently shared by multiple devices. No reliable communication or management may be made with this device. The shared IP {shared IP} is shared by the following other devices: <list of other devices>
Astuces de dépannage :
Si vous ne pouvez pas mettre à jour network_address sur le modèle de commutateur en raison de l'erreur The update to attribute Network_Address was disallowed (La mise à jour de l'attribut Network_Address a été interdite), reportez-vous à l'article de connaissances.
Configuration des adresses IP partagées autorisées/sans alarme
Vous pouvez configurer
DX NetOps Spectrum
avec une liste d'adresses IP, de plages d'adresses IP ou de sous-réseaux pour lesquelles le partage entre plusieurs unités est autorisé. Renseignez la liste Allowed Shared IP Addresses (Adresses IP partagées autorisées) avec les adresses à partager. Les adresses IP de cette liste ne génèrent pas d'alarmes.
Vous pouvez utiliser OneClick pour ajouter ou supprimer des adresses IP, des plages d'adresses IP ou des sous-réseaux de cette liste. Les alarmes partagées sont effacées lorsque vous ajoutez une adresse IP à la liste. Si vous ajoutez une adresse IP, l'unité associée n'a plus d'adresses IP partagées qui génèrent des alarmes.
Sous-vue Mtype Based IfType Filtering (Filtrage IfType basée sur la fonction Mtype)
A partir de la version 10.3, vous pouvez filtrer les interfaces d'un modèle d'unité que vous ne souhaitez pas modéliser et surveiller dans
DX NetOps Spectrum
. Dans OneClick, la sous-vue Mtype Based IfType Filtering (Filtrage IfType basée sur la fonction Mtype) vous permet de filtrer les interfaces d'un modèle d'unité.
Vous pouvez accéder à la sous-vue Mtype Based IfType Filtering (Filtrage IfType basée sur la fonction Mtype) dans l'onglet Information (Informations) pour un modèle VNM sélectionné dans OneClick.
Mtype Based Iftype Filtering.png
Mtype Iftype Map (Carte Mtype Iftype)
Les paramètres de Mtype Iftype Map (Carte Mtype Iftype) vous permettent de mapper le modèle d'unité des interfaces que vous souhaitez filtrer et que vous ne souhaitez pas modéliser.
  • Mtype Value
    (Valeur Mtype) Spécifiez le type de modèle (MType) du modèle d'unité. Par exemple : valeur Rtr_Cisco Mtype est 0x21000c
  • IfType Value (Valeur IfType)
    Spécifiez les valeurs de type d'interface (Iftype) que vous ne souhaitez pas modéliser. Les valeurs doivent être séparées par des virgules (,) pour plusieurs valeurs Iftype.
    Par exemple : les valeurs Iftype pour l'interface Ethernet (6) et les valeurs Prop Virtual Interface (53) (Interface virtuelle prop) sont mentionnées comme 6,53 (voir la capture d'écran)
Si ces paramètres sont définis après la détection d'un modèle d'unité, vous devez reconfigurer les modèles pour appliquer ces paramètres.
Attribut CreateWALinkForPropVirtualInterface
L'attribut suivant a été ajouté au type de modèle VNM :
CreateWALinkForPropVirtualInterface
Type :
booléen
Valeur par défaut :
False
ID de l'attribut
 : 0x1321b
Vous ne disposez pas d'une vue distincte pour cet attribut. Par conséquent, pour afficher cet attribut, accédez à la fenêtre Component Details (Détails du composant) du type de modèle VNM et cliquez sur l'onglet Attributes (Attributs).
Vous pouvez définir la valeur de l'attribut sur True pour créer une connexion WA_Link entre des interfaces virtuelles propriétaires. Les unités et les connexions précédemment détectées ne sont pas affectées par la modification de la valeur de cet attribut. Pour afficher les modifications, exécutez de nouveau la détection.