A propos des paramètres de configuration de SQL Server

Si vous installez
 instance de Symantec Endpoint Protection Manager
avec une base de données SQL Server, des critères de configuration spécifiques sont requis pour SQL Server.
Avant de créer la base de données, il est recommandé d'installer une nouvelle instance de SQL Server respectant la configuration recommandée par Symantec pour l'installation et la configuration. Vous pouvez installer une base de données dans une instance existante, mais cette instance doit être configurée correctement, sinon l'installation de votre base de données échoue. Si vous sélectionnez une collecte SQL sensible à la casse, l'installation échoue.
Pour maximiser la sécurité des communications SQL Server distantes, placez les deux serveurs dans le même sous-réseau sécurisé.
Paramètres de configuration requis pour SQL Server
Paramètre de configuration
Condition d'installation
Nom d'instance
N'utilisez pas le nom d'instance par défaut. Créez un nom tel que SEPM.
Par défaut, une base de données nommée Sem5 est créée dans l'instance SQL Server lorsque vous installez
 instance de Symantec Endpoint Protection Manager
. Le nom par défaut est pris en charge, mais il peut entraîner une confusion si vous installez des instances multiples sur un ordinateur.
Configuration d'authentification
Mode mixte ou mode d'authentification Windows
mot de passe SA
Définissez ce mot de passe lorsque vous définissez l'authentification en mode mixte.
Protocole activé
TCP/IP
Adresses IP pour TCP/IP
Activer IP1 et IP2
Numéros de port TCP/IP pour IP1, IP2 et IPALL
Définissez les ports TCP dynamiques à vider et spécifiez un numéro de port TCP. Le port par défaut est en général 1433. Vous spécifiez ce numéro de port quand vous créez la base de données.
La base de données
 instance de Symantec Endpoint Protection Manager
ne prend pas en charge des ports dynamiques.
Connexions à distance
Doit être activé. Le protocole TCP/IP doit également être spécifié.
Si votre base de données se trouve sur un serveur distant, vous devez également installer des composants client SQL Server sur l'ordinateur qui exécute
 instance de Symantec Endpoint Protection Manager
. Les composants client SQL Server incluent un fichier
BCP.EXE
. Le numéro de version des composants client de SQL Server doit être identique au numéro de version de SQL Server que vous utilisez. Reportez-vous à la documentation de SQL Server pour obtenir des instructions d'installation.
Au cours de la phase de l'installation correspondant à la configuration de la base de données
 instance de Symantec Endpoint Protection Manager
, vous sélectionnez et entrez diverses valeurs de base de données. Etudiez les décisions à prendre pour configurer correctement la base de données.
Le tableau suivant répertorie les paramètres que vous pourriez devoir connaître avant de commencer l'installation.
Paramètres de la base de données SQL Server
Paramètre
Par défaut
Description
Nom du serveur
nom de l'hôte local
Nom de l'ordinateur qui exécute
 instance de Symantec Endpoint Protection Manager
.
Dossier de données de serveur
SEPM_Install
\data
Dossier dans lequel
 instance de Symantec Endpoint Protection Manager
place les fichiers de données y compris les sauvegardes, la réplication et d'autres fichiers
 instance de Symantec Endpoint Protection Manager
. L'installateur crée ce dossier s'il n'existe pas.
La valeur par défaut de
SEPM_Install
est C:\Program Files (x86)\Symantec\
 instance de Symantec Endpoint Protection Manager
.
Pour les systèmes 32 bits (12.1.x uniquement), il s'agit de C:\Program Files\Symantec\
 instance de Symantec Endpoint Protection Manager
.
Mot de passe de chiffrement
Aucun(e)
Le mot de passe chiffre la communication entre
 instance de Symantec Endpoint Protection Manager
et les clients. Le mot de passe peut comporter de 6 à 32 caractères alphanumériques et il est obligatoire.
Documentez ce mot de passe et conservez-le en lieu sûr. Vous ne pouvez pas modifier ou récupérer le mot de passe après avoir créé la base de données. Vous devez également entrer ce mot de passe pour la reprise après incident si vous n'avez pas de base de données sauvegardée à restaurer.
Serveur de base de données
nom de l'hôte local
Nom de l'ordinateur sur lequel SQL Server est installé et nom de l'instance facultative. Si le serveur de base de données a été installé avec l'instance par défaut, donc sans nom, saisissez
nom d'hôte
ou l'adresse IP
Adresse IP
. Si le serveur de base de données a été installé avec une instance nommée, saisissez
nom d'hôte
\
nom_instance
ou
Adresse IP
\
nom_instance
. L'utilisation du
nom d'hôte
fonctionne uniquement lorsque le serveur DNS est correctement configuré.
Si vous installez sur un serveur de base de données distant, vous devez d'abord installer les composants client de SQL Server sur l'ordinateur qui exécute
 instance de Symantec Endpoint Protection Manager
.
Port du serveur SQL
1433
Port utilisé pour envoyer et recevoir le trafic du serveur SQL.
L'utilisation du port 0 n'est pas prise en charge. Le port 0 spécifie un port aléatoire négocié.
Nom de la base de données
sem5
Nom de la base de données créée.
Nom d'utilisateur de la base de données
sem5
Nom du compte utilisateur créé pour la base de données. Ce compte utilisateur a un niveau d'accès standard en lecture et en écriture. Le nom peut être une combinaison de valeurs alphanumériques et de caractères spéciaux.
~ # % _ + = | : .
. Les caractères spéciaux
` ! @ ' $ ^ & * ( ) - { } [ ] " \ / < ; > , ?
ne sont pas autorisés. Les noms suivants sont également interdits : sysadmin, server admin, setupadmin, securityadmin, processadmin, dbcreator, diskadmin, bulkadmin.
Mot de passe de la base de données
Aucun(e)
Mot de passe associé au compte utilisateur de la base de données. Le nom peut être une combinaison de valeurs alphanumériques et de caractères spéciaux
~ # % _ + = | : . /
. Les caractères spéciaux
! @ * ( ) { } [ ] ; , ?
ne sont pas autorisés.
Dossier du client natif du serveur SQL
SQL Server 2005 (12.1.x) :
répertoire d'installation
\90\Tools\Binn
SQL Server 2008 :
répertoire d'installation
\100\Tools\Binn
SQL Server 2012 :
répertoire d'installation
\110\Tools\Binn
SQL Server 2014 / 2016 / 2017 / 2019:
répertoire d'installation
\Client SDK\ODBC\110\Tools\Binn
Emplacement du répertoire du client natif SQL local qui contient bcp.exe.
Les chemins d'installation qui sont affichés représentent les chemins d'accès par défaut pour Microsoft SQL Server.
Répertoire d'installation
représente le lecteur et le répertoire d'installation de Microsoft SQL Server.
Pour installer le natif du serveur SQL, référez-vous à la page Microsoft TechNet indiquée pour votre version de serveur SQL :
Nom d'utilisateur du serveur
Aucun(e)
Nom du compte administrateur du serveur de base de données, qui est typiquement SA.
Mot de passe du serveur
Aucun(e)
Le mot de passe associé au compte administrateur du serveur de base de données, qui est typiquement SA.
Dossier des données de la base de données
Détecté automatiquement après un clic sur
Par défaut
.
SQL Server 2005 (12.1.x) :
répertoire d'installation
\MSSQL.1\MSSQL\Data
SQL Server 2008 :
répertoire d'installation
\MSSQL10.MSSQLSERVER\MSSQL\Data
SQL Server 2008 R2 :
répertoire d'installation
\MSSQL10_50.MSSQLSERVER\MSSQL\Data
SQL Server 2012 :
répertoire d'installation
\MSSQL11.MSSQLSERVER\MSSQL\Data
SQL Server 2014 :
répertoire d'installation
\MSSQL12.MSSQLSERVER\MSSQL\Data
SQL Server 2016 :
répertoire d'installation
\MSSQL13.MSSQLSERVER\MSSQL\Data
SQL Server 2017 :
répertoire d'installation
\MSSQL14.MSSQLSERVER\MSSQL\Data
SQL Server 2019 :
répertoire d'installation
\MSSQL15.MSSQLSERVER\MSSQL\Data
Emplacement du dossier de données SQL Server. Si vous effectuez l'installation sur un serveur distant, l'identifiant du volume doit correspondre à l'identifiant du serveur distant.
Les chemins d'installation affichés représentent les chemins d'accès par défaut pour Microsoft SQL Server.
  • Si vous installez vers une instance nommée sur SQL Server 2005, le nom d'instance est ajouté à MSSQL avec un point et un identificateur numérique. Par exemple, \MSSQL.
    n
    \MSSQL\Data
  • Si vous installez sur une instance SQL Server 2008 nommée, le nom d'instance est ajouté à MSSQL10. Par exemple, \MSSQL10.
    nom instance
    \MSSQL\Data
  • Si vous installez sur une instance SQL Server 2008 R2 nommée, le nom d'instance est ajouté à MSSQL10_50. Par exemple, \MSSQL10_50.
    nom instance
    \MSSQL\Data
  • Si vous installez sur une instance SQL Server 2012 nommée, le nom d'instance est ajouté à MSSQL11. Par exemple, \MSSQL11.
    nom instance
    \MSSQL\Data
  • Si vous installez sur une instance SQL Server 2014 spécifique, le nom d'instance est ajouté à MSSQL12. Par exemple, \MSSQL12.
    nom instance
    \MSSQL\Data
  • Si vous installez sur une instance SQL Server 2016 spécifique, le nom d'instance est ajouté à MSSQL13. Par exemple, \MSSQL13.
    nom instance
    \MSSQL\Data
  • Si vous installez sur une instance SQL Server 2017 nommée, le nom d'instance est ajouté à MSSQL14. Par exemple, \MSSQL12.
    nom instance
    \MSSQL\Data
  • Si vous installez sur une instance SQL Server 2019 nommée, le nom d'instance est ajouté à MSSQL15. Par exemple, \MSSQL13.
    nom instance
    \MSSQL\Data
Le fait de cliquer sur
Par défaut
affiche le dossier d'installation approprié, si vous avez entré le serveur de base de données et le nom de l'instance correctement. Si vous cliquez sur
Par défaut
et si le dossier d'installation correct ne s'affiche pas, la création de la base de données échoue.