Comment
Symantec Endpoint Protection
réduit l'incidence des transmissions client sur votre bande passante réseau

Symantec Endpoint Protection
limite le nombre d'envois de fichiers d'échantillon par ordinateur client pour minimiser les effets indésirables sur le réseau.
Symantec Endpoint Protection
utilise les méthodes suivantes pour limiter le nombre d'envois de fichiers :
  • Les ordinateurs client n'envoient des échantillons que lorsque l'ordinateur est inactif. Les envois en mode inactif contribuent à répartir le trafic au sein du réseau.
  • Les ordinateurs client n'envoient d'échantillons que pour des fichiers uniques. Si Symantec a déjà eu connaissance d'un fichier, l'ordinateur client n'envoie pas l'information.
  • Symantec Endpoint Protection
    utilise un fichier SCD (Submission Control Data). Symantec publie le fichier SCD et l'inclut au sein d'un package LiveUpdate. Chaque produit Symantec comporte son propre fichier SCD.
Le fichier SCD contrôle les paramètres suivants :
  • Le nombre de fichiers qu'un client peut envoyer en un jour
  • La durée d'attente avant que le logiciel client ne renvoie des fichiers
  • Le nombre de nouvelles tentatives d'envois ayant échoué
  • Quelle adresse IP du serveur Symantec Security Response reçoit le fichier
Si le fichier SCD est obsolète, les clients arrêtent les envois. Symantec considère le fichier SCD comme obsolète quand un ordinateur client n'a pas récupéré de contenu LiveUpdate depuis 7 jours. Le client arrête d'envoyer des fichiers après 14 jours.
Si les clients cessent d'envoyer des fichiers, le logiciel client cesse de collecter les informations et de les envoyer ultérieurement. Quand les clients reprennent la transmission de fichiers, ils n'envoient que les informations relatives aux événements se produisant après le redémarrage des envois.
Autres informations