Nouveautés dans Symantec Endpoint Protection 14.3 MP1 (14.3.0.1)

Cette section décrit les nouvelles fonctionnalités de cette version.
14.3 MP1 (réactualiser) :
Prise en charge ajoutée avec la plate-forme Google Cloud pour les gestionnaires Symantec Endpoint Protection Manager inscrits dans le cloud et les agents Symantec gérés dans le cloud. Vous n’avez pas besoin de procéder à la mise à niveau si vous continuez à utiliser sur site Symantec Endpoint Protection Manager pour gérer entièrement vos clients. Voir
14.3 MP1 :
  • Une amélioration de l’API REST vous permet de copier les paramètres de la politique des
    paramètres généraux
    sur d’autres groupes. Si vous n’avez pas d’héritage pour les groupes activés, vous pouvez utiliser l’appel d’API pour modifier les paramètres de plusieurs groupes. Par exemple, vous pouvez définir les valeurs de pulsation et du téléchargement aléatoire, activer la protection contre les falsifications et configurer les options de contrôle du serveur.
  • La journalisation externe ajoute une nouvelle entrée Syslog contenant les modifications apportées aux politiques de filtrage PII. Cette modification ajoute une deuxième ligne de journal contenant la charge utile de la politique lorsqu’une modification de politique est apportée et enregistrée dans le journal d’audit.
  • La journalisation externe transfère les informations sur le type d’analyse aux serveurs Syslog. Ces informations indiquent si l’analyse était une analyse complète ou une analyse active, et s’il s’agit d’une analyse manuelle ou planifiée. Cette modification ajoute une nouvelle colonne SCAN_TYPE dans la journalisation externe des événements d’analyse. Vous pouvez utiliser ces informations pour effectuer règulièrement le suivi des analyses planifiées sur vos ordinateurs clients.
  • Le journal d’administration de Symantec Endpoint Protection Manager affiche le nom d’utilisateur de l’administrateur ainsi que les noms des groupes source et de destination après le déplacement d’un client d’un groupe à un autre.
  • Processus de prise en charge ajoutée de l’analyse de la ligne de commande du sous-système Windows pour Linux (WSL). Processus dépendants de SDS 1.12 ou version ultérieure.Voir :
  • Le schéma de base de données inclut les modifications de tables suivantes :
    • SEM_AGENT: TDAD_GLOBAL_DATA_PROCESSING_DONE_TIME (horodatage du moment où l’agent a terminé le traitement de la politique TDAD).
    • SERVER_POLICY_LOG_1 et 2: EVENT_CONTENT (stocke le contenu de la politique lorsque l’option journal d’audit est ajoutée, modifiée ou supprimée).